Rechercher :


Mise en ligne le 11/12/2018 15:35:59 Référence : 47657

Dans le public et le privé, la CDFT est devenue le premier syndicat

A l'issue des élections professionnelles dans la fonction publique lancées il y a deux semaines, la Confédération française démocratique du travail (CFDT) est devenue le premier syndicat français, public et privé confondus, selon des résultats officiels provisoires publiés. Un événement pour le moins « historique » a twitté son président, Laurent Berger. La CFDT, qui occupe déjà la première place dans le privé et notamment dans la branche transport (avec la CFDT route), devance donc désormais aussi la Confédération générale du travail (CGT) en comptant le public. La CGT reste cependant première dans la fonction publique dans son ensemble (Etat, hospitalière, territoriale) avec 21,8 % des suffrages, suivie par la CFDT (19 %) et Force ouvrière (FO, 18,1 %). - FG

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 11/12/2018 15:30:11 Référence : 47656

Un routier grièvement blessé par des Gilets jaunes

La situation s'est tendue au rond-point d'Ottmarsheim lundi, près de Mulhouse dans le Haut-Rhin, rapporte notre confrère l'Alsace. Alors qu'il était ralenti par des Gilets jaunes, le chauffeur d'un poids lourd a décidé de forcer le barrage avec son véhicule, sans faire de blessé, en tirant en l'air deux coups de pistolet à grenailles avant de continuer sa route. C'est là que ça se corse : les manifestants l'ont alors suivi et rattrapé à un autre barrage, où ils s'en sont pris à lui notamment à coups de barre de fer. Grièvement blessé, le chauffeur souffrirait de multiples fractures et quatre manifestants ont été placés en garde à vue pour des faits de violences avec arme, en réunion.

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 11/12/2018 14:05:34 Référence : 47654

Un routier décède en marge d'un blocage des Gilets jaunes

Un routier turc de 50 ans est décédé samedi dernier à la suite d'un malaise cardiaque, alors qu'il était retenu par un barrage de Gilets jaunes à la Seyne-sur-Mer, rapporte Var Matin. On ne peut savoir s'il aurait pu être sauvé, mais selon des témoins (d'autres chauffeurs turcs, choqués du décès de leur collègue), le Samu est intervenu trop tard à cause du blocage. Les secours ont été appelés par les employés de la Chambre de commerce de la zone de Brégaillon, qui avaient pris ce routier en charge. Mais aucune enquête n'a été ouverte, et un manifestant gilet jaune présent assure que personne n'a empêché le personnel soignant d'intervenir. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 11/12/2018 11:37:52 Référence : 47653

Le transport routier a créé 17 800 emplois en 2017 !

Record absolu en ce qui concerne la création d'emplois dans le transport routier et la logistique, analyse l'Observatoire prospectif des métiers et des qualifications dans les transports et la logistique (OPTL), qui a dévoilé son rapport 2017 ce matin. « Le seuil des 700 000 salariés a été franchi, ce qui constitue un record, la branche enregistre la plus forte progression de ses effectifs depuis 2007 ». 17 800 emplois ont été créés, ce qui porte le total des salariés de la branche à 701 400. Le secteur marchandises reste très dynamique avec une hausse de 3,9 % de ses effectifs (une majorité de conducteurs), la logistique aussi (+4,8 %), tandis que le secteur des voyageurs est en baisse (-0,4 %) du fait essentiellement des contraintes liées à l'exercice du métier (âge, expérience). Le TRV, pourtant en manque de candidats, n'arrive pas à pourvoir des centaines de postes... Bruno Lefebvre, vice-président de l'OPTL, affirme que la branche doit persévérer dans la formation, la « réserve » de demandeurs d'emploi pour la branche étant de 600 000 personnes, « mais qui ne trouvent pas de travail, soit parce qu'ils ne sont pas assez formés ou bien qu'ils n'ont pas suffisamment d'expérience... ». L'embauche et la formation resteront d'actualité en 2019, dit l'OPTL, les prévisions de recrutement ne cessant de grimper, et rien que pour cette année, le nombre pourrait s'élever à 111 700 personnes supplémentaires en tenant compte de celles embauchées en début d'année 2018 au moment de l'enquête, ainsi que des intentions de recrutement pour le reste de l'année (tous modes confondus, marchandises, logistique, déménagement, voyageurs, sanitaire...). Le nombre de conducteurs routiers estimé est de 63 800 sur ce chiffre. Le total des salariés s'élèverait à 723 000 cette année. Du jamais vu depuis des années. - FG

Bruno Lefebvre, vice-président de l'OPTL a présenté le rapport avec Valérie Castay, directrice du département études et projets de l'AFT (photo Gilbert)

Bruno Lefebvre, vice-président de l'OPTL a présenté le rapport avec Valérie Castay, directrice du département études et projets de l'AFT (photo Gilbert)

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 11/12/2018 08:26:51 Référence : 47651

Via Location a reçu son millième Daf

Le 1000e Daf de l'histoire de Via Location vient de rentrer. C'est un 16-tonnes LF de 260 ch carrossé en fourgon et loué à Carboservice. Le loueur multimarque de Vul et de PL s'attache à préconiser à ses clients le meilleur véhicule par rapport à leurs besoins opérationnels. Il dit apprécier la cabine adaptée à la distribution urbaine de Daf, qui réduit les risques de chute et limite la fatigue des conducteurs. Depuis quelques années, Via Location fait aussi rentrer des XF.  -MF

De g. à d. : Olivier Renard, DG adjoint de Via Location et Philippe Canetti, DG Daf Trucks France.

De g. à d. : Olivier Renard, DG adjoint de Via Location et Philippe Canetti, DG Daf Trucks France.

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 11/12/2018 08:23:17 Référence : 47650

Stoneridge externalise la distribution des équipements pour ses centres agréés

Inodis devient le distributeur officiel des matériels et équipements pour les centres techniques agréés Stoneridge : bancs d'étalonnage, outils numériques de configuration du tachygraphe, accessoires ou tablettes mobiles, etc. L'équipementier peut ainsi se recentrer sur son cœur de métier. Dirigée par Lorin Valton (un ancien de chez Stoneridge), Inodis devient donc l'interlocuteur privilégié des centres techniques avec des équipes en partie composées d'anciens collaborateurs du groupe. - MF

Lorin Valton, qui était directeur technique chez Stoneridge, a pris la tête d'Inodis.

Lorin Valton, qui était directeur technique chez Stoneridge, a pris la tête d'Inodis.

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 11/12/2018 08:16:47 Référence : 47649

Sepur a fait le choix de 43 Econic au gaz carrossés en BOM

43 Econic NGT (gaz) vont rejoindre la flotte de Sepur, numéro 1 de la collecte et de la valorisation des déchets en Ile-de-France. Motorisés en 6-cylindres en ligne 7,7 l de 300 ch, ils ont le gros avantage d'offrir une cabine basse facile d'accès et une vision panoramique, et même à 360° grâce aux multiples caméras. De quoi réjouir les piétons et les cyclistes ! Et le moteur au gaz adoucit beaucoup le bruit d'utilisation. Tous sont carrossés en benne à ordures ménagères, dont 15 avec une benne Faun dédiée à la collecte d'encombrants fournie et 28 avec une nouvelle benne hybride silencieuse Eurovoirie. Ces 43 Econic au gaz vont essentiellement rouler à Asnières-sur-Seine (92), et les autres en Vallée de Chevreuse. - MF

Youri Yvanov (à droite), PDG de Sepur reçoit les clefs de sa nouvelle flotte d'Econic gaz des mains d'Hubert Cresson, directeur ventes flottes de Mercedes Trucks France.

Youri Yvanov (à droite), PDG de Sepur reçoit les clefs de sa nouvelle flotte d'Econic gaz des mains d'Hubert Cresson, directeur ventes flottes de Mercedes Trucks France.

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 11/12/2018 08:04:27 Référence : 47648

Un nouveau DG transport pour XPO Logistics en France

XPO Logistics a nommé Jean-Emmanuel Mongnot au poste de DG transport France. Sa responsabilité inclut le transport de lots complets, de lots partiels (LTL), du transport international, ainsi que la livraison du dernier kilomètre. Il est basé à Lyon et rapporte à Luis Gomez, DG transport Europe. Titulaire d'un DESS en administration d'entreprises de l'université de Caen Normandie, il a occupé des postes de direction au sein de plusieurs multinationales basées en France. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 10/12/2018 15:29:58 Référence : 47647

250 radars automatiques « HS »

Au moins 250 radars automatiques ont été détruits, incendiés ou dégradés sur les routes de France, et ce depuis la première mobilisation des gilets jaunes le 17 novembre, indique Europe1. La moitié du parc du pays est ainsi « hors de service ». Dans certains départements ruraux, cela touche même la quasi-totalité des appareils. Pour les auteurs des destructions, les sanctions encourues sont lourdes : 5 ans de prison et 75 000 euros d'amende, voire jusqu'à 7 ans de prison et 100 000 euros d'amende. - FG

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 10/12/2018 14:56:25 Référence : 47644

Gilets jaunes : ça suffit, s'indigne l'OTRE

L'OTRE, l'une des deux principales organisations patronales, redoute les débordements potentiels du ras-le-bol des entreprises du transport routier vis-à-vis d'une majorité de gilets jaunes, pour lesquels les camions sont les cibles privilégiées. Selon la fédé, cela peut déboucher sur des réactions incontrôlées et incontrôlables des conducteurs de PME, ce en quoi l'actualité lui donne raison (voir 47641). Elle appelle le gouvernement à prendre ses responsabilités en dégageant immédiatement tous les barrages les plus importants et pour lesquels les autorités ont laissé beaucoup trop de latitude aux manifestants de « s'installer dans un certain confort » pour durer. Par voie de communiqué de presse, la fédé pousse un coup de gueule : « Par la menace, les manifestants contraignent les conducteurs à s'arrêter, parfois même en dégradant volontairement les véhicules... Les entreprises du secteur ont été les premières victimes économiques de ce mouvement. Aujourd'hui, l'exaspération des chefs d'entreprises est à son paroxysme. Ils ne supportent plus les entraves imposées par une poignée de gilets jaunes. Tous ces transporteurs regrettent l'absence de réelles réactions des autorités locales. Les PME du transport routier sont au bord du gouffre. Ce mouvement en a déjà condamné certaines. Quand allons-nous arrêter la casse ? En quoi détruire des milliers d'emplois peut-il faire baisser les taxes pour tous ? » - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 10/12/2018 13:42:39 Référence : 47641

Camions et Gilets jaunes : deuxième cas d'usage d'arme à feu

Après l'impact de balle dans le pare-brise d'un routier la semaine dernière vers Valence (voir 47617), un deuxième fait divers relate l'usage d'une arme à feu, cette fois de la part d'un routier. A Béziers samedi soir, vers 22 h, un chauffeur espagnol n'en pouvant plus d'être bloqué a tiré et foncé sur les Gilets jaunes pour forcer le passage avec son semi-remorque, rapporte notre confrère Midi Libre. Il semble qu'un des manifestants ait été touché à la main, mais cette info n'a pas pu être vérifiée. L'Espagnol a alors pris la direction du stade de la Méditerranée, avant d'être interpellé par les policiers, dont il a aussi tenté de forcer le barrage en redémarrant brutalement alors qu'un policier était monté sur le marche-pied de la cabine. Quand il a enfin stoppé sa course, au second barrage des forces de l'ordre, une arme de poing et un pistolet à impulsion électrique ont été retrouvés dans sa cabine. Sur le théâtre de cet incident, au rond-point de La Méridienne, des Gilets jaunes pacifiques se plaignent de l'attitude de certains autres manifestants : « Certains sont ivres et cela ne donne pas une bonne image de nous. En plus, ils vont narguer les routiers qui, nous le comprenons, ne sont pas contents d'être bloqués, et ça fait monter les tensions ». - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 10/12/2018 11:57:16 Référence : 47640

N88 : un portique couché en travers des voies !

On apprend par notre confrère Le Progrès que dans certains coins de France, la grogne sociale se traduit par des actes certes symboliques mais totalement inconséquents (d'ailleurs non revendiqués). Ainsi, le portique écotaxe installé sur la RN88 à Saint-Maurice-de-Lignon a été démonté dans la nuit de dimanche à lundi et couché sur les voies, alors qu'il n'y avait aucune visibilité. L'alerte a été donnée vers 3 h du matin par un automobiliste qui a pu freiner à temps sur cette portion où la vitesse est limitée à 110 km/h ! Une déviation a été mise en place à 3h30 par la direction d'interdépartementale des routes du Massif Central. Une entreprise spécialisée est intervenue à partir de 5 h pour relever le portique démonté. La circulation a pu être rétablie à 8h15 ce matin... - MF

Cette photo du Progrès a été prise ce matin, après déplacement du portique couché sur la route.

Cette photo du Progrès a été prise ce matin, après déplacement du portique couché sur la route.

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 10/12/2018 10:16:52 Référence : 47637

Les cours de l'or noir remontent

A Vienne, au siège de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), l'Arabie Saoudite a affirmé que la chute des cours du pétrole ne pouvait plus durer. Un baril autour de 60 dollars (53 euros) a provoqué une baisse de 30 % en un mois des cours du pétrole. Après des négociations difficiles, les membres du cartel se sont mis d'accord pour réduire la production de 1,2 million de barils. Les cours ont aussitôt réagi en prenant 5 %. Il faudra attendre quelques jours pour observer les effets sur les prix à la pompe en France. - FG

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 10/12/2018 09:35:56 Référence : 47635

PL ce week-end : regain de tension sur l'A7

Au motif que la levée du appel à la grève finalement prononcés par les syndicats CGT et FO transports, certains gilets jaunes, dont ceux situés à Orange (84), avaient annoncé dès samedi matin sur la chaine C NEWS qu'ils bloqueraient les camions dimanche soir. Sur de nombreux axes en effet, on a enregistré hier soir un regain de tension, comme sur le plus grande péage de France à Lançon-de-Provence sur l'A7, dans le sens Lyon-Marseille. Vers 3h30, les conducteurs des camions étaient retenus 15 à 20 minutes avec un passage imposé sur un seul portique au lieu de 20. - CF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 10/12/2018 08:32:08 Référence : 47634

5 millions de transmissions chez Mercedes Gaggenau

L'usine Mercedes de Gaggenau, spécialisée dans les transmissions pour camions, a passé le cap des 5 millions d'unités produites pour Daimler Trucks & Buses depuis 1955. Ces boîtes de vitesses sont utilisées par sept marques à travers le monde : Mercedes-Benz, Setra, Fuso, Western Star, Freightliner, Thomas Built Buses et BharatBenz. Petit retour en arrière : c'est à Gaggenau qu'a été produite en 1951 la première transmission de l'Unimog. La production des transmissions pour les camions de moyen et lourd tonnages a suivi dès 1955. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 10/12/2018 08:31:13 Référence : 47633

Bientôt le Dakar au Pérou

Le Dakar, considéré comme le rallye le plus difficile au monde, se prépare activement : après avoir passé les vérifications au Havre, tous les véhicules ont embarqué à bord du bateau et font actuellement route vers le Pérou. Le Team Petronas De Rooy Iveco est engagé avec quatre Iveco Powerstar gonflés à 1000 ch (les mêmes que celui qui a gagné l'Africa Eco Race 2018). Ces camions seront pilotés par Gerard de Rooy, Federico Villagra, Ton van Genugten (vainqueur de 4 spéciales et pilote ayant obtenu le meilleur résultat lors du Dakar 2018) et (dernier arrivé) Maurik van den Heuvel. Cela donne à Iveco (le fournisseur officiel de ce team) l'ambition de renouveler l'exploit de l'Africa Eco Race 2018 et des Dakar 2012 et 2016 en montant sur la plus haute marche du podium. C'est nouveau, le Dakar 2019 se déroulera intégralement au Pérou, selon un nouveau tracé qui débutera et se terminera à Lima, la capitale. Les 10 étapes sur un total de 5000 km se dérouleront à 70% sur le sable, un paramètre qui jouera un rôle décisif et qui mettra les pilotes face à un défi particulièrement difficile. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 10/12/2018 08:20:10 Référence : 47632

PV de non-désignation : une nouvelle faille

Chacun le sait, un patron a désormais l'obligation de dénoncer ses salariés en cas d'infraction commise avec un véhicule de société, ce qui concerne a fortiori les conducteurs routiers. En cas de non-respect de cette obligation, l'entreprise est redevable d'une amende pouvant aller jusqu'à 1 875 euros. Or la légalité de ces procès-verbaux de non-dénonciation adressés aux entreprises est régulièrement remise en cause (le texte de loi contient de nombreuses failles) et fait donc l'objet d'un grand nombre de contestations, rapporte l'association 40 Millions d'automobilistes, qui ajoute de l'eau au moulin des contestataires en faisant valoir que l'avocate Me Ingrid Attal (qui est aussi présidente de la commission juridique de l'association) révèle un nouveau vice de forme dans la rédaction des PV de non-désignation du conducteur, qui a déjà permis l'annulation de l'un d'entre eux par le tribunal. Le motif invoqué : le PV n'avait pas été signé par l'agent verbalisateur, alors que cette signature doit obligatoirement figurer parmi les mentions sur le procès-verbal ! Une première dans le traitement de ce type de contestation, mais pas une dernière, sûrement, car selon l'avocate, un grand nombre de procès-verbaux dressés pour non-désignation du conducteur pourraient avoir été rédigés de la même manière... - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 10/12/2018 08:16:00 Référence : 47631

Scania France revoit son organisation

Scania vient d'orchestrer une réorganisation complète : Yves Thépaut, qui était directeur après-vente, devient directeur développement réseau et stratégie chez Scania France, et Stéphane Boidin, qui était directeur du CAPS (Centre d'adaptation et de préparation Scania créé en 2016), est désormais directeur services. Le constructeur cherche ce faisant à améliorer la gestion de son réseau et à renforcer ses liens avec ses ateliers. Cette stratégie vise les 35 000 camions Scania du parc français, mais également les véhicules affectés aux armées, dont la croissance est forte ces dernières années. Ces nouvelles fonctions devraient aussi permettre d'apporter des services sur mesure en termes de maintenance et de réparation, mais aussi de développer les technologies embarquées et les véhicules à énergies alternatives. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 07/12/2018 15:57:17 Référence : 47630

Gilets jaunes : FO condamne la violence, mais encourage les routiers à rejoindre les actions

Ayant été montrée du doigt pour s'être rétractée après son appel à la grève des conducteurs routiers lancé il y a deux jours, la Fédération nationale des transports et de la logistique FO/UNCP rectifie le tir en publiant un nouveau communiqué :
« Ce n'est pas parce qu'une solution a été trouvée concernant les Heures Supplémentaires des conducteurs routiers que nous arrêtons notre soutien aux Gilets Jaunes. En effet, depuis le 20 novembre 2018, notre Fédération FO/UNCP est la seule à soutenir officiellement le mouvement Gilets Jaunes dans la partie revendication du pouvoir d'achat. Nous demandons à nos collègues, camarades, comme ils le font depuis le début, d'aller renforcer les Gilets Jaunes dans leurs actions à travers tout le territoire. La FNTL FO/UNCP condamne les violences, sous toutes leurs formes et d'où qu'elles viennent. Les violences verbales sont tout aussi condamnables, encore plus lorsqu'elles viennent de l'exécutif. Les revendications pour un meilleur pouvoir d'achat sont pour la FNTL FO/UNCP tout à fait légitimes et nous ne comprenons toujours pas pourquoi les confédérations syndicales prennent autant de temps à se saisir du sujet pendant que nos concitoyens crèvent tout simplement. A la veille de l'acte IV de la manifestation à Paris, qui excite beaucoup de monde, souvenons-nous des 4 décès et des centaines de blessés... pour du pain, la paix et la liberté ».

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 07/12/2018 14:43:30 Référence : 47629

CNH Industrial capital Europe et Iveco soutiennent le projet BioLNG

Pour soutenir la transition énergétique, CNH Industrial capital Europe et Iveco vont prendre part à un projet européen de biogaz naturel liquéfié (BioLNG). Il vise à développer cette énergie à travers l'Europe pour le transport routier. Une cérémonie s'est déroulée à Katowice en Pologne dans le cadre de la Cop24. Le projet BioLNG a reçu l'appui de l'Agence exécutive « Innovation et réseaux » gèrant les programmes de l'UE dans le domaine des transports, de l'énergie et des télécommunications. Présents pour la signature, François Millot, directeur de CNH industrial Capital Europe et Pierre Lahutte, président d'Iveco. Ce dernier a indiqué que « le soutien financier permettra d'aider les clients de la marque à basculer leur flotte de véhicules diesel au gaz naturel liquéfie grâce aussi à des plans compétitifs de financement et de location ». Dans le cas d'un camion au GNL, l'aide de l'Union européenne s'élève à 6 000 euros. L'objectif du projet Euronet BioLNG est de créer une route pan-européenne de 400 km. Le réseau d'approvisionnement s'étendrait du Sud de l'Espagne à l'Est de la Pologne, via la France, la Belgique, les Pays-Bas et l'Allemagne. - FG

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 07/12/2018 12:04:49 Référence : 47628

Gilets jaunes : le conducteur routier Éric Drouet visé par une enquête

Il semblerait que le conducteur routier Eric Drouet soit visé par une enquête pour « provocation à la commission d'un crime ou d'un délit » et « organisation d'une manifestation illicite », après ses propos tenus sur BFM avant-hier. Il avait alors appelé à « rentrer dans l'Elysée ». Selon notre confrère Le Figaro, le parquet a été destinataire jeudi d'un signalement du préfet de police de Paris.

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 07/12/2018 11:08:48 Référence : 47627

La baisse des prix à la pompe continue

La baisse des prix des carburants et notamment du gazole se confirme une nouvelle semaine de suite indique le site carbu.com. Le gazole affiche en moyenne 1,436 Euros/l, soit une diminution de 2,7 Eurosc/l sur une semaine. - FG

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 07/12/2018 11:01:20 Référence : 47626

Des stations encore en rupture totale ou partielle de carburant

A ce jour, il y a moins de stations-service en rupture totale de carburant indique le site mon-essence.fr. En revanche, celles touchées par une rupture partielle sont plus nombreuses : 381 au lieu de 363 en début de semaine. - FG

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 07/12/2018 10:36:27 Référence : 47624

Il n'y aura pas de grève de conducteurs routiers !

FO/UNCP et la CGT ont mis un terme à leur appel à la grève pour le 9 décembre. Ces syndicats ont en effet vu leurs demandes satisfaites par les organisations patronales, qui leur ont envoyé la garantie écrite demandée que les majorations d'heures supplémentaires seraient maintenues. Voici in extenso les propos du communiqué envoyé ce matin à la presse : « Après plusieurs échanges avec le ministère des Transports (en off et on), plusieurs échanges avec les parties patronales (off/on), une rencontre constructive avec Madame Borne, ministre chargée des Transports, des courriers engageant le ministère es Transport et l'ensemble des Organisations Patronales sur le maintien des heures supplémentaires à 25 et 50 %, la Fédération Nationale des Transports et de la Logistique FO/UNCP a donné la parole à ses syndicats afin qu'ils se prononcent sur la levée (ou non) de l'appel à la grève illimitée. La consultation a pris fin ce matin à 9 h : Pour 39,2 % l'appel à la grève doit être maintenu. Pour 60,8% l'appel à la grève doit être levé. En conséquence, l'appel à la grève national lancé par la FNTL FO/UNCP est levé. Toutefois, les syndicats du TRM FO/UNCP sont clairs : si les employeurs ne respectent pas leurs paroles et leurs écrits, si le gouvernement dans sa loi LOM ne respecte pas ses engagements, un conflit dur pourrait débuter à tout moment d'ici à l'été 2019. Sur la question du pouvoir d'achat, l'ensemble des syndicats de la FNTL FO/UNCP exige que des NAO sincères et loyales s'engagent dans l'ensemble des secteurs (TRM / TRV/ TdeF / TU / Déchets / Déménagement / RMDS/ Logistique / TL / RATP / Sanitaires). Enfin, la FNTL FO/UNCP exige encore et toujours la mise en place d'un véritable permis professionnel. La FNTL FO/UNCP soutient toujours les Gilets Jaunes dans les revendications du pouvoir d'achat ». - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 07/12/2018 08:11:20 Référence : 47621

FleetBoard Drivers League : le 1er prix va aux Transports Mendiboure

Les Transports Mendiboure, installés à Itxassou (64), sont arrivés en tête du challenge de consommation organisé par Mercedes entre ses clients, la FleetBoard Drivers League 2018. Et ceci toutes catégories confondues : au niveau entreprise et en individuel. Les trois meilleurs conducteurs de Mendiboure, Johane Bedaxagar, Francis Corrihons et Jean-Marie Lemarchand, se sont vus offrir un stage de pilotage Mercedes-AMG pour toute l'équipe et, en individuel, un week-end pour deux « en VIP » au Grand-Prix de France de F1 2019 pour le premier, un autre « classique » au même endroit pour le second, et deux places VIP pour les 24 Heures du Mans Camions 2019 pour le troisième. Les Transports Mendiboure (qui étaient déjà sur le podium français du challenge en 2017) sont actifs dans le transport de carburants et la collecte de lait au Pays Basque et dans le grand Sud-Ouest. Les Transports TSE (Genas) France sont montés sur la 2e marche du podium, avec à la clé un stage de karting pour l'équipe. Sur la 3e marche, le trio des Transports Perbet de Saint-Etienne remporte une invitation VIP pour les 24 Heures du Mans Camions 2019. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 07/12/2018 08:08:28 Référence : 47620

Une nouvelle station bioGNC à Saint-Quentin (02)

Gaz'up, qui regroupe les transporteurs promoteurs de stations GNC, en est à la création de sa troisième station d'avitaillement en gaz : après celles situées à Auxerre (GNLC) et à Toulouse (GNC), celle de Saint-Quentin est désormais accessible aux PL (ainsi qu'à tout autre type de véhicule : voiture, utilitaire, autocar...). 20 stations GNV devraient être mises en service par Gaz-up d'ici 2020. Celle de Saint-Quentin est le résultat d'une collaboration avec les Transports Houtch (02) et GRDF. Outre l'investissement de certains transporteurs dans les stations adéquates, il ne faut pas oublier qu'un camion au gaz représente un surcoût de l'ordre de 40% par rapport à un diesel. Il s'agit donc d'un effort très significatif réalisé par la filière du transport. L'objectif de Gaz'up est de notamment d'utiliser du biométhane produit localement à partir de la valorisation des déchets. C'est déjà le cas à Saint-Quentin. - MF

De g. à d. : Nicolas Julien (Gaz'up), Arnaud Bilek (Gaz'up), Hughes Houtch (Transports Houtch), Jean-Jacques Landres (Transports Houtch), Xavier Bertrand (président des Hauts-De-France), Alain Houtch (Transports Houtch), Vonjy Andriamanga (GRDF), Christophe Charbonnier (Transports Picq Et Charbonnier & président de Gaz'up) et Christophe Dicostanzo (Transports Diconstanzo).

De g. à d. : Nicolas Julien (Gaz'up), Arnaud Bilek (Gaz'up), Hughes Houtch (Transports Houtch), Jean-Jacques Landres (Transports Houtch), Xavier Bertrand (président des Hauts-De-France), Alain Houtch (Transports Houtch), Vonjy Andriamanga (GRDF), Christophe Charbonnier (Transports Picq Et Charbonnier & président de Gaz'up) et Christophe Dicostanzo (Transports Diconstanzo).

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 07/12/2018 08:07:03 Référence : 47619

Pour faciliter les recherches de formations dans le TRM

L'OPCA Transports et Services a mis en place deux nouveaux espaces en ligne pour favoriser la recherche de formation pour les salariés et les futurs alternants. Via www.portail.opca-ts.com, ceux-ci peuvent trouver rapidement la formation correspondant le mieux à leurs besoins et leurs objectifs. Le premier espace (Campus compétences) est ciblé formation professionnelle continue et met en avant les tarifs préférentiels pour les entreprises et les salariés. Le deuxième (Campus alternance) est, comme son nom l'indique, ciblé formation en alternance. Il permet de décrocher des contrats de professionnalisation ou d'apprentissage via les écoles et les CFA des secteurs du TRM. Avec l'outil de géolocalisation, on peut identifier le centre de formation le plus proche. Pour les entreprises adhérentes, 3 clics suffisent : 1/ Aller sur le site OPCA, 2/ Se connecter avec ses codes habituels. Si l'entreprise ne dispose pas de compte, un formulaire « Création de compte utilisateur » est disponible en ligne et à compléter, 3/ Une fois connecté, cliquer sur « Trouvez la bonne formation en 3 clics ». - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 06/12/2018 12:04:32 Référence : 47618

FO et la CGT maintiennent leur appel à la grève malgré la garantie que les taux des heures sup' ne seront pas touchés

Il semble que la réunion de ce matin des délégués syndicaux avec la ministre des Transports n'ait pas entamé la décision de FO et la CGT de maintenir leur appel à la grève des conducteurs routiers pour dimanche soir (voir 47610). Pourtant, Elisabeth Borne leur a confirmé formellement que l'annulation récente par le Conseil d'Etat d'un décret de 2016 pris par le précédent gouvernement concernant les taux des heures supplémentaires dans le transport routier est sans conséquence et qu'il n'y aura aucun changement sur les taux de majoration des heures supplémentaires des chauffeurs routiers.

Cette annulation n'est en effet ni rétroactive ni d'application immédiate. Le gouvernement avait anticipé cette annulation et un article du projet de loi d'orientation des mobilités (article n°42), qui vient d'être présenté en Conseil des ministres, prévoit de sécuriser le fait que l'accord de branche continuera de prévaloir pour les taux de majoration des heures supplémentaires. L'annulation de ce décret prenant effet dans neuf mois, cela laisse pleinement le temps au projet de loi d'être adopté. Ainsi, les taux de majoration des heures supplémentaires continuent de s'appliquer dans l'immédiat et seront sécurisés dans la durée. La Ministre a rappelé que toute entreprise du secteur qui n'appliquerait pas les taux de majoration des heures supplémentaires prévus dans l'accord de branche se placerait dans l'illégalité. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 06/12/2018 10:00:11 Référence : 47617

Un routier qui forçait un barrage des gilets jaunes s'est fait tirer dessus

Hier après-midi, un chauffeur routier a tenté de forcer le barrage filtrant des gilets jaunes au péage de l'A7 à Valence nord. La police a dû tirer en direction du camion pour le stopper. Il n'y a pas de blessés. Le chauffeur a été interpellé immédiatement après.

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 06/12/2018 09:58:37 Référence : 47616

Stef reprend les Transports frigorifiques Grégoire Galliard (89)

Début janvier 2019, Stef devrait finaliser un accord en vue de l'acquisition d'un de ses partenaires historiques, les Transports frigorifiques Grégoire Galliard, dont Laurent Hervé, actuel dirigeant et propriétaire, est sur le départ. Active dans le transport de produits alimentaires frais et surgelés, cette société basée à Sens (région Bourgogne-Franche-Comté) compte 140 collaborateurs et exploite 46 tracteurs et porteurs, et 28 semi-remorques.

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 06/12/2018 09:05:09 Référence : 47614

Marche arrière sur les hausses de taxes des carburants, François de Rugy annonce leur « annulation en 2019 » !

Surprise hier soir sur BFMTV, le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, a confirmé que les augmentations de taxe sur les carburants « sont annulées pour l'année 2019 ». Une marche arrière plus nette, la veille, à l'Elysée, le Premier ministre, Edouard Philippe, ayant annoncé un moratoire de six mois sur cette hausse de taxe, à l'origine du mouvement des « gilets jaunes ». Mais est-ce le scénario qui se dessine ? Devant l'Assemblée nationale, le chef du gouvernement a précisé : « Si nous ne trouvons pas les bonnes solutions (d'accompagnement, NDLR), alors nous n'appliquerons pas cette taxe. C'est la raison pour laquelle le gouvernement ne proposera pas au Parlement de rétablir ces dispositions fiscales dans le projet de loi de Finances », a-t-il souligné. A suivre. - FG

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com

 

Afficher + de brèves