Rechercher :


Mise en ligne le 24/02/2018 08:00:31 Référence : 46187

Iveco s'associe avec Premium Group en Afrique de l'Ouest

C'est le marocain Premium Group qui fournira des services commerciaux et d'après-vente pour la gamme complète de véhicules industriels d'Iveco (y compris les camions Astra, pour les carrières et le TP) dans toute l'Afrique de l'Ouest : Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Mali, Cameroun, Sénégal, Togo, République d'Afrique Centrale, Tchad, Niger, Guinée Conakry et Bénin. Cela concerne notamment les 105 véhicules récemment réceptionnés par la ville d'Abidjan: 30 Daily, 21 Eurocargo et 54 Trakker destinés au ramassage des déchets dans la capitale financière de la Côte d'Ivoire, bien décidée à améliorer ses conditions environnementales et sanitaires et retrouver sa qualification de « perle des lagunes ». C'est aussi Premium Group qui s'occupera de la vente et de l'après-vente de la marque VO d'Iveco, OK Trucks. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 23/02/2018 18:50:25 Référence : 46190

Le Forum emploi transport présente tous les métiers du transport et de la logistique

Le Forum emploi transport, qui a ouvert ses portes ce matin aux Docks de Paris à Aubervilliers, propose 4 000 à 5 000 postes dans divers domaines : marchandises, voyageurs, déménagement, logistique... Beaucoup de postes concernent la conduite. Les organismes de formation Aftral et Promotrans sont venus avec leur simulateur de conduite. L'événement, organisé conjointement par l'AFT, les fédérations professionnelles dans le cadre du dispositif Tremplin et le ministère chargé des Transports, attire des candidats comme des employeurs (plusieurs sont présents avec des stands). Pôle Emploi a recensé 17 000 demandeurs d'emploi, qui ont reçu une invitation mais l'événement d'aujourd'hui ne sera pas suffisant pour combler les besoins des transporteurs. L'AFT (pour info qui s'occupe du contenu des formations et d'en informer le public) songe avec les participants du forum d'en organiser d'autres en Province, car au niveau national aussi on cherche activement des candidats. Le Forum ferme ses portes à 17 h. - FG

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 23/02/2018 16:19:27 Référence : 46185

Succès pour le Forum emploi transport

Le Forum emploi transport, qui a ouvert ses portes ce matin aux Docks de Paris à Aubervilliers, propose 4 000 à 5 000 postes dans divers domaines : marchandises, voyageurs, déménagement, logistique... Beaucoup de postes concernent la conduite. Les organismes de formation Aftral et Promotrans sont venus avec leur simulateur de conduite. L'événement, organisé conjointement par l'AFT, les fédérations professionnelles dans le cadre du dispositif Tremplin et le ministère chargé des Transports, attire des candidats comme des employeurs (plusieurs sont présents avec des stands). Pôle Emploi a recensé 17 000 demandeurs d'emploi, qui ont reçu une invitation mais l'événement d'aujourd'hui ne sera pas suffisant pour combler les besoins des transporteurs. L'AFT (pour info qui s'occupe du contenu des formations et d'en informer le public) songe avec les participants du forum d'en organiser d'autres en Province, car au niveau national aussi on cherche activement des candidats. Le Forum ferme ses portes à 17 h. - FG

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 23/02/2018 12:50:25 Référence : 46183

Revendications salariales : piétinement et claquement de porte

A l'issue de la troisième séance de NAO (négociations annuelles obligatoires) lundi dernier pour revoir les salaires du TRM, les syndicats représentatifs des salariés du transport routier de marchandises ont claqué la porte, en évoquant « des propositions inacceptables » du patronat dans les négociations salariales en cours, ne tenant compte « ni de la pénurie de salariés », « ni du manque d'attractivité du secteur ». La FNTR est arrivée sans changer un iota à sa proposition de hausse de 1,2 % (une proposition « inférieure à l'augmentation du Smic de 1,24 et inférieure à l'inflation » selon les syndicats), et l'OTRE est montée à 1,4% en linéaire. Il semble que FO se soit retiré de l'intersyndicale (par ailleurs formée auparavant des syndicats CFDT, CGT, CFTC et CFE-CGC) en ramenant ses revendications à une augmentation minimale de 1,5 %, tandis que les autres restent inflexibles sur leur revendication de 2,5 % en linéaire. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 23/02/2018 10:43:09 Référence : 46181

Voies sur berge, premier round du match Hidalgo-justice

Après l'annulation mercredi par le tribunal administratif de Paris de la fermeture à la circulation des voies sur berges rive droite dans le centre de Paris, Anne Hidalgo a annoncé un nouvel arrêté de piétonnisation. Le tribunal justifie sa décision par « l'irrégularité de la procédure ». A suivre... - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 23/02/2018 08:49:23 Référence : 46179

Le radar-tourelle Mesta Fusion commence à frapper

Notre confrère Les Routiers l'avait annoncé dans son numéro d'avril dernier, ils arrivent aux alentours des grandes villes, comme prévu... Sur la rocade L2 de Marseille, les usagers ont fait à leur dépens la découverte des radars multifonction Mesta Fusion, capables de contrôler jusqu'à 32 véhicules en même temps, sur près de huit voies différentes. S'ils ne sont aujourd'hui homologués que pour le contrôle de la vitesse et le franchissement de feu rouge, ils pourront bientôt relever plusieurs infractions en même temps par véhicule : la vitesse, le non-port de la ceinture, l'utilisation du téléphone, le respect des distances de sécurité, le dépassement par la droite, le non-respect d'un feu rouge. Le propriétaire de ces radars tourelles Mesta Fusion est Idemia (ex-Morpho, puis Safran), une nouvelle société qui gère désormais près de 75 % des radars automatiques en service en France. Argument de poids de la Sécurité routière pour justifier le positionnement du radar nouvelle génération sur ce tronçon stratégique de la L2 limité à 70 km/h (au niveau de l'échangeur Florian, en direction du quartier de La Rose) : « Il était constaté des chocs à répétition et des accidents de plus en plus graves ». Attention ! Non seulement il est doté d'une caméra haute résolution et de puissants flashs, mais il permet de distinguer les types de véhicules, dont les poids lourds, soumis à des vitesses limites différentes des Vul ou voitures. Ce radar est pour l'instant en phase de test, mais s'il fait ses preuves, on le verra à moyen terme essaimer partout en France (en commençant par le déploiement prévu de 455 modèles en 2018), notamment en remplacement des radars feux rouges. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 23/02/2018 08:45:06 Référence : 46178

L'eActros mis en test chez de gros clients

Mercedes s'apprête à livrer des Actros tout électriques à quelques gros clients allemands (dont Hermes et Edeka...) et suisses (Migros). L'objectif est de les leur faire tester en conditions réelles d'exploitation jusqu'en 2020, pour envisager la production en série à partir de 2021. L'autonomie annoncée de ces 18 et 25-tonnes est de 200 km, ce qui les confine bien sûr à un usage urbain... Sur les e-Actros sont montés des packs de 11 batteries lithium-ion, rechargeables en 3 à 11 heures et qui vont sécuriser l'alimentation du moteur, explique le constructeur. Cette solution de motorisation a déjà fait ses preuves sur les bus Mercedes. Rappelons que le groupe Daimler a déjà livré des camionnettes Fuso e-canter (voir Les Routiers n°944), ainsi que des Sprinter et des Vito électriques au groupe Hermès et que plusieurs véhicules de ce type ont déjà été mis en circulation dans l'hexagone. A noter qu'en décembre dernier, Daimler avait déjà annoncé la livraison de 500 modèles de son 7,5-t tout électrique, le Fuso eCanter, en visant une production en série d'ici 2019. Parallèlement, le groupe Daimler devrait investir 2,6 milliards sur deux ans dans l'électrification de ses camions et l'autonomisation des véhicules. Alors que le constructeur n'envisage pas pour l'heure de lancer de camion lourd (40 ou 44 t) tout électrique, son concurrent américain Tesla, toujours prompt à faire des annonces spectaculaires (et très optimiste malgré les mauvais résultats de sa division automobile ), se fait toujours fort de lancer son « routier » électrique d'ici la fin de l'année prochaine avec « une autonomie de 800 km ». Reste à faire suivre l'effet d'annonce d'une réalité vraie... Et ça, c'est moins simple ! - MF

Destiné au secteur de la distribution lourde, l'eActros Mercedes peut tranquillement desservir les zones urbaines, à condition de prévoir des tournées de moins de 200 km.

Destiné au secteur de la distribution lourde, l'eActros Mercedes peut tranquillement desservir les zones urbaines, à condition de prévoir des tournées de moins de 200 km.

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 23/02/2018 08:23:15 Référence : 46180

Objectifs d'émissions de gaz non tenus en 2016

En 2016, la France a dépassé de 3,6 % l'objectif qu'elle s'était fixé pour se rapprocher progressivement de la baisse de 27 % des émissions de gaz à effet de serre (principalement CO2) en 2028 par rapport à 2013, et de 75 % d'ici 2050. Il faut toutefois souligner qu'il a été émis 15,3 % de CO2 en moins par rapport à 1990. Il semble que cette hausse provienne surtout des secteurs du transport et du bâtiment, si on en croit un bilan provisoire publié par le ministère de la Transition écologique. Il est vrai que la chute du prix du pétrole n'a pas autant incité à réduire la consommation qu'il aurait fallu. De plus, l'indisponibilité de certaines centrales nucléaires a provoqué un recours accru aux centrales à charbon et à gaz, selon le ministère. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 22/02/2018 11:48:57 Référence : 46172

Pas de camions, pas de poulet, pas de resto KFC...

Les restaurants KFC du Royaume-Uni font face à une pénurie de poulet depuis le 13 février, rapportent nos confrères de RTL. DHL, qui a remplacé Bidvest pour la prestation d'approvisionnement, n'arrive pas à gérer le flot de commandes, ce qui a entraîné la fermeture des deux-tiers des restaurants de la chaîne de restauration rapide (près de 650 restaurants sur les 900 que compte le pays !). Rapidement, DHL s'est retrouvé submergé par la quantité de livraisons à effectuer, et les petits problèmes s'accumulant ont conduit à une paralysie quasi-totale. Des centaines de cagettes de poulet attendent les camions qui les emmèneront aux quatre coins du pays ! Encore une preuve que les camions bien gérés sont le fer de lance d'un pays... - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 22/02/2018 08:58:28 Référence : 46167

Une station GNL pour PL à Montélimar

Après avoir implanté une première station GNL publique pour poids lourds sur autoroute près de Limoges, Primagaz et Avia en ont mis une nouvelle en service, cette fois sur une rocade, à Montélimar. Elle est située avenue du Meyrol, à proximité immédiate de la N7. Les deux partenaires se sont fixé l'ouverture progressive de 20 stations GNV sur les principaux axes routiers français. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 22/02/2018 08:51:31 Référence : 46166

Prix du design allemand pour le T de Renault Trucks

Le Conseil allemand du design a décerné le prix du design à Renault Trucks dans la catégorie Transports pour sa série spéciale T High Edition. Ce prix récompense l'esthétique de cette série spéciale qui met particulièrement en valeur le design du T. Trois éléments clés la caractérisent : une cabine en forme de trapèze, une inclinaison du pare-brise à 12° et une calandre dont la forme évoque le symbole Pi. Cette esthétique atypique est mise en valeur par une peinture noire, des jantes aluminium, un habillage à l'aspect carbone et de fines lignes rouges qui font écho aux poignées de portes, rouges également. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 22/02/2018 08:00:00 Référence : 46168

Cure de jouvence pour le TruckStore de Gonesse

Le TruckStore de Gonesse (95 - au nord de Paris) a refait totalement à neuf ses bâtiments techniques, où les camions sont remis en état avant de repartir sur le marché. Installé à Gonesse depuis le milieu des années 80, Mercedes y gère son activité « camions d'occasion » sous le label TruckStore, lancé en France en 2001. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 21/02/2018 08:48:45 Référence : 46161

Lamberet annonce des résultats 2017 records et recrute

Lamberet semble capitaliser sur son avance en termes d'aérodynamique, de solutions zéro émission et d'ergonomie. Le carrossier dont le siège est basé à Saint-Cyr/Menthon (01) dévoile des résultats 2017 pulvérisant tous ses records historiques. Avec 205 millions d'euros de chiffre d'affaires, des ventes en croissance de 7 % et 7 300 carrosseries frigorifiques livrées, dont 4 400 véhicules industriels, Lamberet confirme sa position de 1er carrossier frigorifique français, devant LeCapitaine (5 500 vehicule) et Chéreau (3 700). Son réseau déployé dans 38 pays s'étend encore avec 350 partenaires services, contre 300 en 2016. La France bénéficie de cette dynamique avec l'ouverture en janvier 2018 d'une 5e agence intégrée de services à Lyon Saint-Priest et le lancement en février d'une nouvelle campagne de recrutement de 100 collaborateurs, après celle du mois de septembre 2017 qui comptait déjà 100 postes... - MF

S'inspirant de concepts développés pour le proto Urban Lab&nbsp2 de Renault Trucks (carrossé par Lamberet), cette «&nbspAeroSR2 » du carrossier préfigure la nouvelle génération de semi-remorques commercialisées fin 2018.

S'inspirant de concepts développés pour le proto Urban Lab 2 de Renault Trucks (carrossé par Lamberet), cette « AeroSR2 » du carrossier préfigure la nouvelle génération de semi-remorques commercialisées fin 2018.

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 20/02/2018 10:38:33 Référence : 46158

Vol de roues par des Roumains : peines de prison ferme

Dans l'affaire du vol de 700 roues de camions (voir 46129), Silviu Pietrosanu, 42 ans, le gérant de la société roumaine Evitrans, a fini par reconnaître devant le parquet de Rennes qu'il savait très bien que ses chauffeurs volaient des roues de camion et divers matériels dans les remorques. Mais ses aveux tardifs auront peu pesé dans la balance. Il a été condamné à 5 ans de prison ferme. Ses 13 chauffeurs ont écopé de peines allant de 24 mois à 42 mois de prison, parfois assorties de sursis, en fonction de leur implication dans les vols. Ils sont aussi, pour la plupart, interdits de territoire français pendant trois ans. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 20/02/2018 09:33:36 Référence : 46156

Dieselgate : VW et Mercedes à nouveau mis en cause

Les constructeurs Daimler et Volkswagen sont sous la menace d'une nouvelle action de rappel de certains véhicules, l'autorité allemande du secteur soupçonnant des manipulations pour diminuer les émissions de gazole, affirme l'hebdomadaire Der Spiegel vendredi. Il semble en effet que l'agence fédérale de l'automobile (KBA) prévoie de demander la semaine prochaine à Daimler de rappeler des minibus Vito Tourer Mercedes, ce qu'a confirmé un porte-parole de Daimler auprès de l'AFP, en évoquant le nombre de 1000 véhicules. La KBA soupçonne une fraude au système AdBlue, qui serait injecté en moindre quantité dans le pot catalytique pour en limiter la consommation entre deux inspections techniques.

Si on en croit le Spiegel, des ennuis guettent aussi Volkswagen, au coeur du vaste scandale de manipulation des moteurs diesel découvert en septembre 2015 et concernant 11 millions de véhicules dans le monde. Les inspecteurs de la KBA ont décelé 5 programmes informatiques suspects pilotant le moteur du véhicule Macan, un SUV Porsche. L'autorisation de circuler du véhicule serait ici en jeu, avec à la clé la menace de devoir racheter des milliers de véhicules à leurs propriétaires.

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 20/02/2018 09:28:53 Référence : 46155

Liqui Moly devient fournisseur officiel d'ADI

La coopération de longue date du fabricant d'huile allemand Liqui Moly avec quelques partenaires de l'association de grossistes Autodistribution International (ADI) lui vaut aujourd'hui un statut de fournisseur officiel d'ADI, au même titre que 24 autres partenaires ADI actifs dans 39 pays (Europe, mais aussi Afrique du Nord, Turquie, Israël et Asie centrale). Liqui Moly, la seule marque d'huile parmi les fournisseurs officiels, va en conséquence renforcer son soutien envers les ateliers indépendants. La collaboration devrait profiter aux deux parties : les ateliers bénéficient d'un assortiment élargi, disponible auprès d'un seul fournisseur, tandis que Liqui Moly tire parti de la capacité de distribution et de la logistique des partenaires ADI. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 20/02/2018 09:27:47 Référence : 46154

Angles morts accidentogènes : les mégapoles montent au créneau

A l'échelle européenne, 25 500 personnes sont mortes en 2016 dans des accidents de la circulation, soit environ 500 par semaine. Déplorant entre autres que les camions aient des angles morts importants, 18 mégapoles européennes ont écrit à Juncker, président de l'UE, pour qu'il impose dès que possible un moyen pour les conducteurs de poids lourds d'avoir une vision « directe » sur la route, comme c'est déjà le cas aux Etats-Unis, où tous les véhicules industriels devront être dotés de rétroviseurs électroniques (caméras) à partir de mai 2018. Il est vrai que sur ce point, aucune obligation n'existe encore chez nous. La Commission européenne, seule à pouvoir légiférer sur ce point, a pondu ses dernières mesures de sécurité en... 2009 ! Il a notamment été constaté que les camions à emmarchement bas ont une vision de la route plus large et contribuent à faire baisser les accidents. Mais d'autres moyens existent, comme le dispositif Powerline du taiwanais Rearvision, basé sur une caméra arrière, ce qui évite d'avoir le champ de vision du rétroviseur obstrué par une remorque ou du chargement. Concrètement, ce dispositif utilise le circuit électrique du véhicule pour transmettre le signal vidéo de la caméra numérique aux rétros, ce qui selon Rearvision empêche une perturbation éventuelle par la Wifi ou les fréquences radio environnantes. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 20/02/2018 09:16:39 Référence : 46153

De l'intérêt d'un logiciel de gestion de flotte

Les Transports Allaire/Alro comptent près d'une centaine de camions, dont plus de 40 Mercedes. Ils se sont laissé tenter par un équipement de la globalité de leur flotte en télématique embarquée FleetBoard, de Daimler, via le distributeur Etoile de l'Ouest à Plérin (22). Leur témoignage est assez élogieux : « Les équipes Mercedes sont venues sur place, ont intégré notre façon de travailler et suivi nos nombreuses demandes spécifiques », explique le gérant, qui a constaté un bénéfice de 1,5 l sur la consommation dès le deuxième mois... Après un mois de « mise en main » par un moniteur expert. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 19/02/2018 09:51:22 Référence : 46152

Le Team Aravi Racing en deuil

Michel Vergonzanne fut l'un des fondateurs et président du Team Aravi, qui défend les couleurs de Renault Trucks sur les circuits. Cet homme très estimé de 74 ans est décédé ce lundi. Employé, puis cadre au siège du constructeur lyonnais, Michel Vergonzanne était à l'origine de la création de cette sympathique écurie, engagée en courses camions. A partir de la saison 1987, l'Aravi (Amicale Rhône Alpes Véhicules Industriels) va s'imposer dans les épreuves de la Coupe de France et accéder aux podiums du championnat d'Europe sur tous les types de modèles Renault Trucks : G 260, G 290, R, Mack, CS 400, Premium, etc. Au fur et à mesure, l'équipe s'est structurée en multipliant les innovations techniques : turbos, freins carbone ou Common rail DXi. Les pilotes du Team, souvent d'anciens salariés ou démonstrateurs de la marque, se sont illustrés. Jacques Perret, Jean-Paul Girard, Jean-Loup Fournier et Lionel Montagne ont apporté à Aravi, fondé par Michel Vergonzanne, plusieurs trophées ou titres nationaux en Coupe de France. Malgré le combat qu'il menait depuis six ans contre une longue maladie, Michel était présent à toutes les courses avec son sourire charmeur. Il tenait à encourager son équipe jusqu'au bout, sans rien laisser paraitre ! Michel n'aura pas eu la chance de voir le nouveau camion engagé cette saison, un Renault modèle T. - CF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 19/02/2018 08:21:36 Référence : 46149

VDO rend son tachy configurable

L'appli DTCO Configuration de VDO devrait faciliter la vie des gestionnaires de flotte en leur permettant de configurer eux-mêmes les tachygraphes lorsque de nouveaux véhicules intègrent le parc : il suffit pour cela de saisir le numéro de plaque d'immatriculation (qui permettra au code pays de s'enregistrer rapidement), de choisir d'intégrer un message d'alerte pour le cas où le conducteur choisisse le mode disponibilité plutôt que le mode pause (il est alors prévenu en repartant qu'il n'a pas fait sa pause), en créant un rappel automatique pour que le conducteur sache que son temps de conduite est quasi terminé, un avertissement lorsque la limitation de vitesse est dépassée ou un rappel pour que le conducteur pense à télécharger les données de sa carte. Cela réduit à quelques minutes (au lieu de quelques heures) le temps de configuration et permet une mise en service rapide. Par ailleurs, des données du véhicule (consommation de carburant, poids du véhicule, etc.) peuvent être stockées dans le tachygraphe pour des analyses internes. Pour que cette appli (gratuite) fonctionne, la carte d'entreprise doit être dans le tachygraphe pour l'authentification et que le gestionnaire dispose d'une clé VDO SmartLink qui établit une connexion sans fil entre le tachygraphe et son smartphone. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 19/02/2018 08:20:12 Référence : 46148

1000e Stralis au gaz livré en 400 ch

C'est l'allemand Verbio, producteur de biométhane à échelle industrielle à partir de la paille et de ses résidus, qui a réceptionné le 1000e Stralis Iveco au gaz en 400 ch. Celui-ci fait partie d'une commande de 5 GNC qui viennent rejoindre les 80 camions déjà sur parc, dont 12 hybrides diesel-gaz. Verbio, qui s'en sert pour livrer la paille destinée à la production de biogaz dans ses usines, possède la première flotte d'Allemagne fonctionnant au biogaz issu de la paille (émettant donc 90 % de CO2 en moins qu'un diesel). C'est un cercle vertueux puisque ce carburant est produit dans la propre usine de Verbio à Schwedt. Pour ses nouveaux Stralis, Verbio a choisi deux réservoirs de carburant de 920 l de GNC (ou biométhane), offrant donc une autonomie de 570 km. Le système hydraulique dont ils sont équipés leur permet d'être attelés à des remorques à plancher mobile. - MF

De gche à dte : Bernd Sauter, directeur des opérations achats et logistique de Verbio et Pierre Lahutte, président de la marque Iveco.

De gche à dte : Bernd Sauter, directeur des opérations achats et logistique de Verbio et Pierre Lahutte, président de la marque Iveco.

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 19/02/2018 08:16:04 Référence : 46147

Un Canter EcoHybride pour Sobotram

Un Canter EcoHybride vient de rejoindre les 500 Vul et camions du groupe Sobotram, à Chalon-sur-Saône, où l'hyper-centre de Chalon-sur-Saône n'est accessible qu'aux moins de 7,5 t. Ce camion hybride (qui permet selon Fuso d'économiser jusqu'à 23 % de gazole) a été décoré par des graffeurs locaux de l'association Street Art 71. Sa caisse Libner de 20 m3 est bien isolée : plancher antidérapant insonorisé avec plinthes en teflon, utilisation d'un transpalette à pneus, etc.

Pour les chargeurs qui imposent aux transporteurs une offre neutre en matière de carbone, Fuso a mis en place un système de compensation : à chaque achat d'un Canter EcoHybride, le nippon s'engage à compenser 80 t de CO2 (base d'une consommation théorique de 15 l/100 km sur 200 000 km) en finançant un projet éco-solidaire, en l'occurrence le financement du reboisement d'un site dans les Landes (40) sinistré par l'orage de 2009. Le 7,5-tonnes démarre à 54 535 euros HT. - MF

De gauche à droite, Gilles Platret, maire de Châlon-sur-Saône, Bruno Neyrat, PDG de Sobotram, Mr Lefevre, adjoint chargé de la voirie et Tony Delorme, responsable commercial Fuso France.

De gauche à droite, Gilles Platret, maire de Châlon-sur-Saône, Bruno Neyrat, PDG de Sobotram, Mr Lefevre, adjoint chargé de la voirie et Tony Delorme, responsable commercial Fuso France.

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 16/02/2018 18:23:32 Référence : 46150

De l'aventure dans le numéro de février des Routiers

Dans son nouveau numéro, Les Routiers donne une bonne place à l'aventure sous divers angles. D'abord à travers le récit de l'Africa Eco Race, un rallye qui revient aux sources du Dakar de Thierry Sabine, avec l'authenticité que ça implique. Les camions s'y battent à armes égales (ou presque) contre les voitures... L'autre gros sujet se penche sur le quotidien des routiers russes ralliant la Sibérie depuis Moscou sur une autoroute qui n'en a que le nom ! On peut dire qu'au pays des Soviets, le Tir existe encore bel et bien... Plus proche de nous, le métier de la ramasse de la betterave dans le Nord livre ses secrets... On suit aussi la vie des conducteurs de camions chargés de poser les rails de sécurité sur les autoroutes en France, ce qui n'est pas de tout repos. La visite du site de Bourbon-Lancy par notre ministre des Transports a donné lieu à des annonces prometteuses. A lire dans Les Routiers de février. En kiosque. 5 euros.

Pour répondre à la demande des lecteurs, le magazine Les Routiers a mis au point un dispositif super pratique pour savoir dans quel point de vente vous pouvez acheter le journal. Vous indiquez la ville souhaitée et le logiciel vous fournit en temps réel l'adresse où il est disponible, ses heures d'ouverture et une carte interactive de localisation.

  962_sommaire.pdf
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 16/02/2018 15:23:22 Référence : 46145

Europart sort un catalogue Scania

Europart, distributeur de pièces de rechange seconde monte pour VI, lance un catalogue pour les camions Scania en Europe, progressant ainsi vers son objectif d'offrir un catalogue distinct pour chacune des sept grandes marques de constructeurs, à l'intention des ateliers et gestionnaires de flottes. Celui de Scania présente sur 350 pages une gamme complète de plus de 1 500 références adaptées aux séries 4 (94, 114, 124, 144, 164) et aux séries R/G/P des années-modèle 1995 à 2017. Le catalogue est organisé par séries de modèles dans les familles de produits moteur, conduite, suspension et amortissement, timonerie et essieu, systèmes de freinage, air comprimé, éclairage, installation électrique et cabines.

Par ailleurs, toujours dans l'objectif de proposer des pièces moins chères que sur le catalogue constructeur, Europart propose une large sélection d'accessoires spécifiques à certains modèles, allant de la boîte à gants au pare-chocs en passant par les supports de phares. Nouveauté : il propose aussi des essuie-glaces, plaques d'immatriculation, technologie climatique, extincteurs et boîtes à outils ainsi que des pièces détachées universelles, telles que les sellettes et attelages, mais aussi et des articles de personnalisation : enjoliveurs de roues, avertisseurs pneumatiques, équipements pour cabine, réfrigérateurs ou machines à café 24 V.

Des chapitres séparés présentent des articles spécifiques : outils spéciaux, vaste gamme d'outils de diagnostic, équipements pour l'entretien et la réparation, fluides techniques pour l'atelier tels que lubrifiants, graisses et antigels. Outre les pièces détachées de marques équipementiers (Hella, Wabco, Knorr-Bremse, TRW, Bosch, Lemförder, Varta, Meritor, Luk, etc.) ou SKF, Europart a bien sûr intégré au catalogue les pièces de sa propre marque (7000 références à ce jour), qui se caractérisent par leur bon rapport qualité-prix. Le catalogue papier est disponible gratuitement dans tout le réseau Europart ou peut se télécharger sur son site. - MF

Pour la première fois, Europart lance un catalogue pour les camions Scania.

Pour la première fois, Europart lance un catalogue pour les camions Scania.

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 16/02/2018 08:53:25 Référence : 46132

Le gouvernement soutient le développement des camions au gaz

Suite à un appel à projets lancé par l'Etat et l'Ademe en juillet 2016, huit projets lauréats « de structuration de la filière GNV » pour le transport de marchandises ont été présentés par plusieurs ministres, dont Nicolas Hulot (Transition écologique et solidaire et Elisabeth Borne (Transports). Ces offres innovantes subventionnées à environ 10 % par l'Etat devraient aider des groupements d'énergéticiens, de logisticiens et de transporteurs à déployer des stations de distribution de GNV et des flottes de véhicules s'y approvisionnant. Exemples de projets agréés : Bretagne Mobilité (Région Bretagne) va déployer 9 stations et mettre en circulation plus de 180 « véhicules équivalents PL », et Engie (Réseau GNV) va déployer 10 stations à l'échelle nationale et mettre en circulation plus de 200 véhicules équivalents PL. L'ensemble de ces projets permet la création de 100 nouvelles stations d'approvisionnement en GNV dans les 4 prochaines années sur le territoire national (à ce jour, seules 38 stations publiques sont accessibles par les poids lourds). La mise en circulation de plus de 2 100 camions au gaz est également prévue dans ce cadre. Avec la prolongation du suramortissement des véhicules et la stabilisation de la fiscalité du GNV, les transporteurs et les chargeurs devraient trouver dans ces projets des arguments supplémentaires pour investir dans la filière gaz... - MF

Le réseau des stations GNV publiques accessibles aux PL (existantes et déploiement issu de l'appel à projets)

Le réseau des stations GNV publiques accessibles aux PL (existantes et déploiement issu de l'appel à projets)

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 16/02/2018 08:11:02 Référence : 46135

GT Location prend le virage du GNV

Aujourd'hui, le loueur de camions avec conducteur GT compte une quarantaine de Stralis Iveco au GNC (gaz comprimé) dans son parc urbain (sur 400 camions circulant en région parisienne et dans les grandes métropoles françaises). Soit un sur dix... Il a commencé à investir en 2008 dans ce type de motorisation pour le compte de Samada, ce qui se justifiait déjà alors par le fait que les tournées que GT réalise pour ce client se situent en zone ultra-urbaine. En 2017 et début 2018, les véhicules GNC de première génération ont été remplacés et multipliés (il s'agit de Stralis 270 et 330 ch) puisque d'autres chargeurs en ont accepté l'offre, tels que le groupe Saint Gobain Distribution Batiment France ou les Hospices Civils de Lyon. Un mouvement qui ne fait que commencer, selon GT. Une question d'image plutôt que de rentabilité, reconnaît le loueur : « Avec ces véhicules à faible kilométrage, le gain est réduit par rapport à ceux motorisés en diesel ». Il déplore toutefois que le manque de stations et le prix de ces motorisations freinent encore ce développement. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 15/02/2018 18:37:26 Référence : 46142

Stef recrute 500 conducteurs routiers en CDI

Pour accompagner le développement de ses activités, Stef, leader européen du transport et de la logistique des produits alimentaires, se lance dès cette année dans un vaste programme de recrutement de 500 conducteurs routiers en contrat à durée indéterminée et 50 conducteurs routiers en alternance sur toute la France. « Nous employons actuellement plus de 3 000 conducteurs et, face à l'augmentation des volumes à traiter, nous cherchons à intégrer de nouveaux conducteurs routiers pour la distribution nationale et régionale de produits alimentaires frais, surgelés et ambiant (-18°C / +25°C) » a expliqué Renaud Bouet, directeur des ressources humaines de Stef Transport France. Parmi les nombreux avantages proposés, notons une rémunération attractive avec 13e mois, intéressement, participation... Cliquez ci-dessous pour plus d'infos. - FG

 
Pour plus d'infos, cliquez-ici
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 15/02/2018 18:05:59 Référence : 46141

Ne ratez pas le Forum emploi transport le 23 février à Aubervilliers !

Souhaité par Élisabeth Borne, ministre chargée des Transports, le Forum emploi transport a pour but de faire découvrir et promouvoir les métiers du transport routier. Plusieurs secteurs sont représentés, il s'agit d'ailleurs de ceux qui recrutent actuellement : marchandises, voyageurs, déménagement et logistique. Environ 5 000 emplois sont proposés en Île-de-France dans le secteur du transport routier, pour un total de plus de 22 000 pour la France entière. Les visiteurs du forum pourront bénéficier d'un temps d'échange personnalisé avec des conseillers Pôle Emploi et rencontrer des représentants d'entreprises recherchant des candidats pour une embauche immédiate. Dans le même temps, des stands de l'Aftral, Promotrans et l'Agence pour la formation professionnelle des adultes (Afpa), présenteront l'offre de formation du secteur. Différentes activités permettront enfin aux visiteurs de découvrir les métiers du transport grâce à des simulateurs et des véhicules d'exposition. Rendez-vous aux Docks de Paris : Espace Eiffel, 87 Avenue des Magasins Généraux, 93300, Aubervilliers, de 10 h à 17 h. Cliquez sur le lien ci-dessous pour plus d'infos. - FG

 
Pour plus d'infos, cliquez-ici
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 15/02/2018 09:04:45 Référence : 46133

1 370 euros HT mensuels pour un Actros tracteur 1845

La filiale de location du groupe Daimler, CharterWay, propose un seul tarif (1 370 euros HT mensuels) pour un Actros tracteur 1845, au choix routier ou approvisionnement. Cette offre, valable jusqu'au 31 mars prochain, intègre une location « tout compris » de 30 mois et 100 000 km, avec carte grise et vignette Crit'Air, entretien du camion (y compris réparations et remorquage éventuels), visites réglementaires, système de maintenance prédictif de Mercedes (Uptime) ou encore franchise de restitution. La cabine de cette offre est une StreamSpace de 2,30 m de large avec tunnel de 170 mm. Parmi les options proposées en sus du loyer, le Predictive Powertarin Control (PPC) pour 14 euros HT supplémentaires, le ralentisseur Voith pour 43 euros, la cabine de 2,5 m de large avec plancher plat pour 58 euros... La version approvisionnement (avec garde au sol de 55 mm, pare-chocs à angle acier, etc.) est aussi proposée en cabine de 2,5 m de large avec plancher plat, avec déflecteur additionnel (+ 33 euros) ou encore des gyrophares (+ 8 euros). - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 15/02/2018 08:13:48 Référence : 46136

L'état des routes françaises laisse à désirer

Au palmarès de la qualité des routes, la France est arrivée en 2015 en 7e position alors que quatre ans plus tôt, elle arrivait première. Plusieurs raisons à cela : effacement progressif des marquages au sol qui délimitent les voies, perte en adhérence du bitume et apparition de nids-de-poule. Selon l'association 40 millions d'automobilistes, cela tient à la baisse de 27 % par an depuis 2011 des crédits accordés pour l'entretien courant par l'État aux collectivités. Le ministère des Transports a réfuté l'intention qu'on lui prêtait récemment d'instaurer une nouvelle vignette sur les usagers dans un objectif d'amélioration des routes (voir 45337)... On connaîtra fin février les mesures proposées par l'Etat. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 15/02/2018 08:07:28 Référence : 46134

Conso et CO2 : déclaration obligatoire dès 2019

D'après le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec), la circulation routière intense représente environ 6 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre et le secteur dépend essentiellement des carburants fossiles. L'une des mesures destinées à infléchir cette tendance est l'obligation, à partir du 1er janvier 2019, d'accompagner tout camion neuf vendu dans l'UE d'une déclaration indiquant leur consommation de carburant et leurs émissions de CO2. Cette loi européenne s'appliquera progressivement aux différents types de véhicules lourds. Les valeurs à déclarer sont établies individuellement pour chaque véhicule et reposent sur les spécifications d'usine et sur l'usage. Les valeurs déclarées seront basées sur un processus normalisé et certifié par l'UE, simulant les cycles de conduite. Reste à voir si les nouvelles exigences de déclaration seront complétées par des incitations économiques qui permettront aux transporteurs de remplacer rentablement leurs anciens véhicules par des camions plus propres. C'est pourtant, selon le suédois Volvo Trucks, l'une des conditions pour donner du sens à l'obligation de déclaration. Or celle-ci n'est encore assortie d'aucune taxe ou incitation selon son contenu. Ne s'embarrassant pas de ce manque d'appât, l'UE part de l'hypothèse que les émissions de CO2 des camions diminueront en moyenne de 1,5 % par an jusqu'en 2030. - MF

Entre un Volvo F12 de 1991 et un Volvo FH13 de 2016, la consommation de gazole a été réduite d'un cinquième. Selon Volvo, l'amélioration de l'efficacité énergétique d'un véhicule est ce que les constructeurs peuvent faire de mieux pour minimiser son impact climatique...

Entre un Volvo F12 de 1991 et un Volvo FH13 de 2016, la consommation de gazole a été réduite d'un cinquième. Selon Volvo, l'amélioration de l'efficacité énergétique d'un véhicule est ce que les constructeurs peuvent faire de mieux pour minimiser son impact climatique...

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 14/02/2018 10:10:38 Référence : 46131

500 nouveaux Actros pour Hegelmann

Le transporteur-logisticien allemand Hegelmann vient de recevoir les 30 dernières unités d'une livraison de 1000 Actros qui s'est étalée sur deux ans, et ce n'est pas fini : il vient de repasser commande pour 500 de plus, livrables en 2018, qui serviront notamment à sa filiale lituanienne. Les motivations qui expliquent cet investissement dans les camions Mercedes, selon Hegelmann : leur coût global bas et la sécurité qu'ils procurent... - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 14/02/2018 08:35:05 Référence : 46129

Vols de roues de camion : 14 Roumains sur le banc des accusés

La Bretagne, les Pays de la Loire, la Normandie, entre autres, ont été les victimes de vols de roues de camion, surtout sur les parkings de sociétés de transport. Selon notre confrère Ouest France, quatorze routiers roumains sont jugés sur trois jours à Rennes, soupçonnées de ces vols dont le préjudice a été estimé à 700 000 euros. Ils ont été identifiés par les données téléphoniques relevées à proximité des lieux des vols. Les enquêteurs ont acquis la certitude que les dirigeants de l'entreprise roumaine qui les emploie, Evitrans, pourraient bien être impliqués, puisqu'il s'agirait d'une une bande organisée agissant sous couvert d'une activité licite (le transport international de marchandises). Le gérant est donc soupçonné de blanchiment d'argent, processus consistant à commercialiser le butin acheminé en Roumanie. Entre 2011 et 2014, la justice autrichienne avait aussi enquêté une cinquantaine de ces routiers pour les mêmes raisons et les autorités de Bucarest (Roumanie) ont confirmé les soupçons portés sur la société roumaine. Ses routiers étaient suspectés de se livrer à des vols de fret, d'accessoire, de carburant et d'autres matériels en Europe. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 14/02/2018 08:20:17 Référence : 46130

Pharma frigo : Thermo King et VTS travaillent ensemble

Thermo King collabore avec le transporteur néerlandais VTS, qui utilise ses frigos pour l'acheminement de produits médicaux et pharmaceutiques. En 2017, ils ont partagé leurs meilleures pratiques pour travailler à une visibilité en temps réel des températures dans la chaîne d'approvisionnement de ces produits spécifiques. Pour ce faire, le parc de VTS est équipé de systèmes de gestion d'actifs intégrés qui exercent des contrôles critiques à tous les points de la chaîne d'approvisionnement et offrent un suivi, une surveillance et une gestion du parc en temps réel (enregistrement des températures de stockage, cartographie de la température des entrepôts pour trouver les points chauds et les points froids). Les derniers groupes frigo pour semi-remorques SLXi ont bénéficié de ce retour d'expérience avec un accent mis sur l'intelligence, les capacités de communication, la consommation de carburant et la gestion de la température du groupe. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 13/02/2018 12:25:12 Référence : 46127

Le prix du gazole a reculé la semaine dernière

Le gazole, carburant le plus vendu en France avec environ 80 % des volumes, valait en moyenne 1,3885 euro le litre en station, soit 0,60 centime de moins que la semaine précédente, selon des données publiées par le ministère de la Transition écologique et solidaire.

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 13/02/2018 11:02:13 Référence : 46126

Neige : les transporteurs routiers voudraient une indemnisation

Si on en croit Florence Berthelot, la déléguée générale de la FNTR, il en a coûté 60 millions d'euros par jour de chiffre d'affaires à l'ensemble des entreprises du territoire français suite à la désorganisation qu'ont entraîné les abondantes chutes de neige la semaine dernière. Maintenant que la grande distribution a été réapprovisionnée en Ile-de-France et que tout s'est remis en marche, les transporteurs routiers ont demandé à Elisabeth Borne, la ministre des Transports, une « indemnisation » de l'État en raison de la désorganisation des autorités administratives durant cet épisode neigeux : manque de coordination et de concertation, décisions de blocage parfois contradictoires entre les ordres des régions et les arrêtés préfectoraux, etc. A suivre. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 13/02/2018 08:59:24 Référence : 46125

Un proto de semi Schmitz Cargobull très économe en énergie

En collaboration avec 13 partenaires de l'industrie du véhicule industriel, Schmitz Cargobull a conçu une semi-remorque faible en consommation d'énergie. Baptisée Transformers, elle permet de limiter les émissions de CO2 de près de 15 %. Concrètement, Schmitz a équipé une semi-remorque bâchée classique SCS d'un groupe motopropulseur électrique, incluant un récupérateur d'énergie. La batterie intégrée et le groupe motopropulseur transmettent la puissance à l'essieu moteur par l'intermédiaire de la boîte de vitesses puis de l'arbre de transmission, permettant ainsi une « électromobilité hybride sur demande ».

Pour améliorer l'aérodynamisme, la face avant et le carénage latéral ont été optimisés, ainsi que le toit (entièrement réglable en hauteur). Ce projet promu par la Commission européenne s'est achevé en août 2017. Etant donné que ce produit est basé sur une semi-remorque standard sur laquelle des pièces de série spécifiques sont adaptées, il répond à toutes les exigences des homologations et pourra donc connaître un processus de fabrication standardisé, avec notamment une application « dernier kilomètre » s'il est doté d'un groupe frigorifique électrique. La semi Transformers de série sera développée avec toutes les variantes de carrosseries et tous les accessoires modulaires. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 13/02/2018 08:57:53 Référence : 46124

Les véhicules électriques génèrent du carbone

« Un véhicule électrique génère presque autant de carbone qu'un diesel », révèle notre confrère Libération par la voix de Guillaume Pitron, qui dénonce « la face cachée de la transition énergétique et numérique » dans son dernier ouvrage, « La guerre des métaux rares ». Pour le journaliste (qui a collaboré avec le magazine Les Routiers à diverses reprises), éoliennes, panneaux solaires et voitures électriques se contentent de déplacer la pollution à l'autre bout du monde... A méditer. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 13/02/2018 08:53:11 Référence : 46123

Rénovation des infrastructures : faire payer les chargeurs

Le rapport remis à la ministre des Transports française par le Conseil d'orientation des infrastructures propose de faire payer les transporteurs routiers pour financer la rénovation et les investissements dans les infrastructures. « Les organisations professionnelles (FNTR, OTRE et TLF), ont, à juste titre, rejeté fermement ces propositions », souligne Philippe Mangeard, de l'agence de notation TK'Blue, qui propose de son côté de faire contribuer directement les chargeurs : « La CCTE (Contribution des Chargeurs à la Transition Énergétique) est une solution acceptable par toutes les parties : d'un côté, elle est logiquement assumée par les chargeurs en tant qu'utilisateurs finaux de nos infrastructures nationales ; d'autre part, elle déconnecte financièrement les transporteurs de ce dispositif ». - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 12/02/2018 09:00:56 Référence : 46116

Bientôt des péages urbains ?

Dans le cadre de la future loi sur les mobilités, le gouvernement a annoncé vouloir favoriser la mise en place de péages urbains. C'est l'une des mesures de cette loi que le gouvernement prépare pour le printemps, destinée à donner aux villes et aux régions de nouveaux outils pour réguler et organiser les transports. On doit donc s'attendre à de véhémentes protestations des associations d'usagers... - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 12/02/2018 08:52:15 Référence : 46115

Distribution d'étoiles par Mercedes : le palmarès 2017

A l'issue de la 4e édition de son programme « Service 5 Etoiles » lancé en mai 2014, Mercedes Trucks France a primé 86 établissements, dont dix distributeurs peuvent afficher un panonceau 5 étoiles : Brest Véhicules Industriels (29), Quimper Véhicules Industriels (29), Saga Angers (49), Saga Cholet (49), SVI 74 Annecy (74), Etoile 87 Limoges (87), Gorrias VI Lens (62), Normandy Diesel Saint-Etienne-du-Rouvray (76), Sami Aquitaine Bruges (33) et SPVI Pau (64). Le « Super Trophée » (c'est-à-dire la meilleure note des 5-étoiles) est attribué à SVI 74 Annecy. Cela prouve que ce programme d'amélioration atteint son objectif car ce programme mesure dans les 157 points de service du réseau hexagonal des marques Mercedes et Fuso la qualité du service proposé au client. Dans ce programme, quatre catégories sont évaluées (avec dix critères pour chacune) : accueil/réception, atelier, commerce pièces de rechange et management. - MF

A droite, Jean-Marc Diss, DG de Mercedes-Benz Trucks. Il a remis le Super Trophée à Eric Tête, du garage SPI&nbsp74 Annecy.

A droite, Jean-Marc Diss, DG de Mercedes-Benz Trucks. Il a remis le Super Trophée à Eric Tête, du garage SPI 74 Annecy.

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 12/02/2018 08:45:55 Référence : 46113

Les camions d'occasion Renault Trucks disponibles en ligne

Renault Trucks a lancé une plateforme en ligne de référencement de ses camions d'occasion, www.used-renault-trucks.com. Elle se limite pour l'instant à présenter ceux qui sont à vendre, avec la configuration du véhicule, le tarif, le kilométrage et surtout les coordonnées du point de vente Renault Trucks dans lequel le véhicule est disponible, mais l'objectif est d'en faire un réel site d'e-commerce à horizon 2020. Chaque camion est présenté avec une fiche produit et géo-localisé. On y trouve notamment les VO labellisés Renault Trucks Selection (récents, sélectionnés, certifiés et accompagnés d'un ensemble de services adaptés au métier du client), ou encore la nouvelle gamme de camions d'occasion Renault Trucks X-Road (voir 46032). Vendus exclusivement par les concessionnaires du réseau Renault Trucks, l'ensemble des véhicules disponibles sur la plateforme « Used Trucks » bénéficient du support technique 24/7. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 09/02/2018 18:43:08 Référence : 46119

L'Aftral invite de nouveau les transporteurs à verser la taxe d'apprentissage

Aftral, organisme de formation en transport et logistique, relance sa campagne pour le versement de la taxe d'apprentissage. Sur le site Internet dédié, la campagne version 2018 (cliquez sur le lien ci-dessous), plusieurs explications sont fournies aux transporteurs (exemples : tout savoir sur la taxe d'apprentissage, calculez sa taxe...), témoignages et vidéos à l'appui. A noter que l'organisme a mis à la disposition des personnes souhaitant plus d'information un numéro de téléphone très simple à retenir : 0 809 908 908 (appel gratuit). - FG

 
Pour plus d'infos, cliquez-ici
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 09/02/2018 17:18:07 Référence : 46117

De l'aventure dans le numéro de février des Routiers

Dans son nouveau numéro, Les Routiers donne une bonne place à l'aventure sous divers angles. D'abord à travers le récit de l'Africa Eco Race, un rallye qui revient aux sources du Dakar de Thierry Sabine, avec l'authenticité que ça implique. Les camions s'y battent à armes égales (ou presque) contre les voitures... L'autre gros sujet se penche sur le quotidien des routiers russes ralliant la Sibérie depuis Moscou sur une autoroute qui n'en a que le nom ! On peut dire qu'au pays des Soviets, le Tir existe encore bel et bien... Plus proche de nous, le métier de la ramasse de la betterave dans le Nord livre ses secrets... On suit aussi la vie des conducteurs de camions chargés de poser les rails de sécurité sur les autoroutes en France, ce qui n'est pas de tout repos. La visite du site de Bourbon-Lancy par notre ministre des Transports a donné lieu à des annonces prometteuses. A lire dans Les Routiers de février. En kiosque. 5 euros.

Pour répondre à la demande des lecteurs, le magazine Les Routiers a mis au point un dispositif super pratique pour savoir dans quel point de vente vous pouvez acheter le journal. Vous indiquez la ville souhaitée et le logiciel vous fournit en temps réel l'adresse où il est disponible, ses heures d'ouverture et une carte interactive de localisation.

  962_sommaire.pdf
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 09/02/2018 15:47:17 Référence : 46114

Jean-Dominique Senard ne restera pas à la tête de Michelin

Jean-Dominique Senard n'ayant pas souhaité donner suite à son mandat de président de la gérance du groupe Michelin qui expirera en 2019, un processus de sélection exigeant et approfondi est engagé depuis plusieurs mois par l'associé commandité non gérant, la Sages. Il en ressort que c'est le nom de Florent Menegaux qui sera soumis à la prochaine assemblée de la société en mai 2018 à une nomination en tant que gérant commandité, et celui d'Yves Chapot en tant que gérant non commandité. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 09/02/2018 14:40:02 Référence : 46112

Les camions peut-être relâchés ce soir en IDF, annonce le préfet sur fond de colère des organisations de transporteurs

Invité de la matinale d'Europe 1 aujourd'hui, le préfet de police de Paris a assuré que l'interdiction de circulation qui pèse à nouveau sur les poids lourds depuis ce matin 5h serait levée dès la fin de l'épisode neigeux, « peut-être dans la soirée ». Sachant que c'est l'approvisionnement de la capitale qui est dans la balance, Michel Delpuech a reconnu par la même occasion que des améliorations doivent être apportées dans la gestion des situations de crise, en soulignant toutefois que rien n'est jamais inévitable et totalement prévisible. Au chapitre des améliorations possibles, il a suggéré une meilleure utilisation des canaux de communication.

Pendant ce temps, les organisations professionnelles continuent à exprimer leur colère sur la gestion de l'épisode neigeux : insuffisance de coordination, manque de clarté dans le traitement et la diffusion de l'information... A la clé, « des situations incompréhensibles dont la conséquence immédiate se traduit par le stockage massif et parfois injustifié de véhicules en bord de route », souligne l'OTRE qui, reçue ce matin par Elisabeth Borne, a obtenu la nomination d'un interlocuteur unique auprès du Centre ministériel de veille opérationnelle et d'alerte (CMVOA) pour pallier l'urgence du moment et remédier, au mieux, au déficit de communication et de coordination constaté jusqu'à présent. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 09/02/2018 14:21:05 Référence : 46111

Arrêtés concernant les interdictions de poids lourds : TLF nous informe sur les régions touchées

Nombre d'arrêtés d'interdiction de circuler des poids lourds en raison de la neige et du verglas ont été publiés au cours des dernières heures, mais ce n'est pas facile de s'y retrouver pour savoir si oui ou non, en ce vendredi 9 février, vous avez le droit de circuler ... Le site www.e-tlf.com vient de faire le point sur les régions les plus concernées. Il s'agit du Limousin (A20, RN141 et 145), les Hauts-de-France (beaucoup d'info sur les aires de stockage poids lourds), la Marne et l'Yonne (avec une la liste des routes interdites aux PL de plus de 7,5 t y compris ceux transportant des matières dangereuses), l'Aisne (les poids-lourds permettant l'approvisionnement en hydrocarbures sont autorisés à circuler exceptionnellement) et l'Oise (avec la levée de l'interdiction pour les camions transportant des denrées périssables). Cliquez sur le lien ci-dessous. - FG

Le stockage des poids lourds se poursuit aujourd'hui par endroit, ce que n'est pas une bonne nouvelle pour les transporteurs et leurs clients (photo X D.R.)

Le stockage des poids lourds se poursuit aujourd'hui par endroit, ce que n'est pas une bonne nouvelle pour les transporteurs et leurs clients (photo X D.R.)

 
Pour plus d'infos, cliquez-ici
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 09/02/2018 14:20:59 Référence : 46110

Vu à Rétromobile

Comme nous vous l'annoncions hier (voir 46102), voici le curieux et très rare utilitaire Renault à chenille aperçu sur Rétromobile. Sa cabine est dérivée d'une petite camionnette fabriquée avant la dernière guerre. Ce minicamion était un fardier chargé de déplacer les munitions dans les zones de combat. C'est la raison pour laquelle il est si bas : il peut ainsi se glisser derrières les haies...

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 09/02/2018 10:45:00 Référence : 46107

Iveco et BNP Paribas Leasing Solutions s'associent pour aider les transporteurs à s'équiper de véhicules au gaz

Iveco et BNP Paribas Leasing Solutions s'associent pour aider les transporteurs à renouveler leurs flottes avec des véhicules utilitaires plus respectueux de l'environnement. Ceux qui achèteront des véhicules Iveco équipés de sa technologie Natural Power fonctionnant au GNC (Gaz Naturel Comprimé), Gaz Naturel Liquéfié (GNL) et bio-méthane ou encore ses solutions électriques bénéficieront de conditions de financement préférentielles... Ceci est également valable pour les modèles aux technologies avancées Euro 6 2020 RDE Ready (pour info, il s'agit des véhicules équipés du moteur diesel de nouvelle génération qui anticipe de trois ans les objectifs environnementaux 2020). La gamme Iveco de véhicules couverts par les conditions de financement préférentiel comprend le Daily Blue Power, Electric, le Daily Euro 6 2020 RDE Ready, le Daily Hi-Matic Natural Power, le premier véhicule utilitaire léger au GNV avec une boîte de vitesses automatique à 8 rapports, l'Eurocargo Natural Power, le Stralis NP 460 (GNV, GNL et bio méthane) avec une transmission automatisée de dernière génération destinée aux missions les plus exigeantes... Selon Pierre Lahutte, président de la marque Iveco, en tant que « pionnier dans le domaine des technologies de traction alternatives depuis plus de 20 ans chez Iveco, avec l'objectif de fournir à nos clients des véhicules qui leur permettent d'être plus responsables tout en étant rentables, nous allons un cran plus loin dans notre engagement avec les programmes de financement responsables (...). Cette initiative commune avec BNP Paribas Leasing Solutions témoigne de ce qui peut être réalisé lorsque deux acteurs de différentes industries unissent leurs forces pour une cause aussi importante ». Le constructeur entend ainsi accompagner ses clients dans leur transition énergétique grâce à des offres sur des flottes plus respectueuses de l'environnement. - FG

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 09/02/2018 09:26:26 Référence : 46104

Le secteur des transports attend beaucoup de la réforme sur la formation professionnelle

C'est dans les « tuyaux » : les grandes lignes de la nouvelle réforme de la formation professionnelle doivent être présentées aujourd'hui. La formation professionnelle ayant été jugée « inégalitaire, inefficace et complexe » d'après le Président Emmanuel Macron, ce dernier promet la « mère de toutes les réformes », celle qui va - enfin - tout clarifier... Interrogé à ce sujet, Loïc Charbonnier, président délégué général d'Aftral, estime que cette réforme permettra d'être plus transparent en ce qui concerne les résultats obtenus aux examens. Sont principalement visés les centres des apprentis notamment. Depuis novembre, les discussions se sont déroulés avec tous les représentants des grands secteurs d'activité (fédés, syndicats...) et devaient se terminer ce mois-ci. Les thèmes suivants ont été débattus : droit et accompagnement, puis alternance et entreprise, certification et qualification, gestion des parcours professionnels et enfin gouvernance et financement. Sur ce dernier aspect, les représentants dans les transports et surtout du transport routier et de la logistique ont fait valoir les besoins urgents de récruter et de former des candidats à la conduite... Ils espèrent donc que l'Etat financera davantage de formations, l'OPCA Transports étant aujourd'hui l'organisme collecteur, avec un budget global annuel de 40 millions d'euros, une partie provenant de la taxe d'apprentissage. La réforme permettra aussi à de grosses entreprises d'ouvrir leurs propres centres de formation, mais les principaux organismes de formations transports (Aftral et Promotrans) ont d'ores-et-déjà pris les devants en ouvrant de nouveaux locaux ou en agrandissant d'autres, un peu partout en France. - FG

Loïc Charbonnier, président délégué général d'Aftral, attend avec impatience ce que réserve la nouvelle réforme sur la formation professionnelle pour le transport et la logistique (photo Gilbert).

Loïc Charbonnier, président délégué général d'Aftral, attend avec impatience ce que réserve la nouvelle réforme sur la formation professionnelle pour le transport et la logistique (photo Gilbert).

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 09/02/2018 08:22:42 Référence : 46101

Le gouvernement ne veut pas « refaire l'écotaxe »

Sur la question du Financement des infrastructures, le gouvernement annoncera à la fin du mois de février les mesures prises concernant les projets routiers et ferroviaires en France. « Il va d'abord falloir choisir le niveau des ressources qu'on veut consacrer à ces infrastructures, et ensuite, en fonction des scénarios, il y a des projets qui se feront plus ou moins vite », a affirmé la ministre des Transports Elisabeth Borne à nos confrères de franceinfo. C'est là qu'elle en venue à évoquer à un substitut d'écotaxe, réaffirmant : « Les poids lourds en transit doivent contribuer au financement de nos infrastructures ». Concernant les professionnels français du secteur cependant, elle ne prévoit pas de nouvelle écotaxe et « rien ne sera décidé sans en parler avec eux ». Cela ne nous dit toujours pas comment elle peut faire payer les camions en transit sans taxer les poids lourds français par la même occasion... - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com

 

Afficher + de brèves