Rechercher :


Mise en ligne le 19/02/2018 09:51:22 Référence : 46152

Le Team Aravi Racing en deuil

Michel Vergonzanne fut l'un des fondateurs et président du Team Aravi, qui défend les couleurs de Renault Trucks sur les circuits. Cet homme très estimé de 74 ans est décédé ce lundi. Employé, puis cadre au siège du constructeur lyonnais, Michel Vergonzanne était à l'origine de la création de cette sympathique écurie, engagée en courses camions. A partir de la saison 1987, l'Aravi (Amicale Rhône Alpes Véhicules Industriels) va s'imposer dans les épreuves de la Coupe de France et accéder aux podiums du championnat d'Europe sur tous les types de modèles Renault Trucks : G 260, G 290, R, Mack, CS 400, Premium, etc. Au fur et à mesure, l'équipe s'est structurée en multipliant les innovations techniques : turbos, freins carbone ou Common rail DXi. Les pilotes du Team, souvent d'anciens salariés ou démonstrateurs de la marque, se sont illustrés. Jacques Perret, Jean-Paul Girard, Jean-Loup Fournier et Lionel Montagne ont apporté à Aravi, fondé par Michel Vergonzanne, plusieurs trophées ou titres nationaux en Coupe de France. Malgré le combat qu'il menait depuis six ans contre une longue maladie, Michel était présent à toutes les courses avec son sourire charmeur. Il tenait à encourager son équipe jusqu'au bout, sans rien laisser paraitre ! Michel n'aura pas eu la chance de voir le nouveau camion engagé cette saison, un Renault modèle T. - CF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 19/02/2018 08:21:36 Référence : 46149

VDO rend son tachy configurable

L'appli DTCO Configuration de VDO devrait faciliter la vie des gestionnaires de flotte en leur permettant de configurer eux-mêmes les tachygraphes lorsque de nouveaux véhicules intègrent le parc : il suffit pour cela de saisir le numéro de plaque d'immatriculation (qui permettra au code pays de s'enregistrer rapidement), de choisir d'intégrer un message d'alerte pour le cas où le conducteur choisisse le mode disponibilité plutôt que le mode pause (il est alors prévenu en repartant qu'il n'a pas fait sa pause), en créant un rappel automatique pour que le conducteur sache que son temps de conduite est quasi terminé, un avertissement lorsque la limitation de vitesse est dépassée ou un rappel pour que le conducteur pense à télécharger les données de sa carte. Cela réduit à quelques minutes (au lieu de quelques heures) le temps de configuration et permet une mise en service rapide. Par ailleurs, des données du véhicule (consommation de carburant, poids du véhicule, etc.) peuvent être stockées dans le tachygraphe pour des analyses internes. Pour que cette appli (gratuite) fonctionne, la carte d'entreprise doit être dans le tachygraphe pour l'authentification et que le gestionnaire dispose d'une clé VDO SmartLink qui établit une connexion sans fil entre le tachygraphe et son smartphone. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 19/02/2018 08:20:12 Référence : 46148

1000e Stralis au gaz livré en 400 ch

C'est l'allemand Verbio, producteur de biométhane à échelle industrielle à partir de la paille et de ses résidus, qui a réceptionné le 1000e Stralis Iveco au gaz en 400 ch. Celui-ci fait partie d'une commande de 5 GNC qui viennent rejoindre les 80 camions déjà sur parc, dont 12 hybrides diesel-gaz. Verbio, qui s'en sert pour livrer la paille destinée à la production de biogaz dans ses usines, possède la première flotte d'Allemagne fonctionnant au biogaz issu de la paille (émettant donc 90 % de CO2 en moins qu'un diesel). C'est un cercle vertueux puisque ce carburant est produit dans la propre usine de Verbio à Schwedt. Pour ses nouveaux Stralis, Verbio a choisi deux réservoirs de carburant de 920 l de GNC (ou biométhane), offrant donc une autonomie de 570 km. Le système hydraulique dont ils sont équipés leur permet d'être attelés à des remorques à plancher mobile. - MF

De gche à dte : Bernd Sauter, directeur des opérations achats et logistique de Verbio et Pierre Lahutte, président de la marque Iveco.

De gche à dte : Bernd Sauter, directeur des opérations achats et logistique de Verbio et Pierre Lahutte, président de la marque Iveco.

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 19/02/2018 08:16:04 Référence : 46147

Un Canter EcoHybride pour Sobotram

Un Canter EcoHybride vient de rejoindre les 500 Vul et camions du groupe Sobotram, à Chalon-sur-Saône, où l'hyper-centre de Chalon-sur-Saône n'est accessible qu'aux moins de 7,5 t. Ce camion hybride (qui permet selon Fuso d'économiser jusqu'à 23 % de gazole) a été décoré par des graffeurs locaux de l'association Street Art 71. Sa caisse Libner de 20 m3 est bien isolée : plancher antidérapant insonorisé avec plinthes en teflon, utilisation d'un transpalette à pneus, etc.

Pour les chargeurs qui imposent aux transporteurs une offre neutre en matière de carbone, Fuso a mis en place un système de compensation : à chaque achat d'un Canter EcoHybride, le nippon s'engage à compenser 80 t de CO2 (base d'une consommation théorique de 15 l/100 km sur 200 000 km) en finançant un projet éco-solidaire, en l'occurrence le financement du reboisement d'un site dans les Landes (40) sinistré par l'orage de 2009. Le 7,5-tonnes démarre à 54 535 euros HT. - MF

De gauche à droite, Gilles Platret, maire de Châlon-sur-Saône, Bruno Neyrat, PDG de Sobotram, Mr Lefevre, adjoint chargé de la voirie et Tony Delorme, responsable commercial Fuso France.

De gauche à droite, Gilles Platret, maire de Châlon-sur-Saône, Bruno Neyrat, PDG de Sobotram, Mr Lefevre, adjoint chargé de la voirie et Tony Delorme, responsable commercial Fuso France.

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 16/02/2018 18:23:32 Référence : 46150

De l'aventure dans le numéro de février des Routiers

Dans son nouveau numéro, Les Routiers donne une bonne place à l'aventure sous divers angles. D'abord à travers le récit de l'Africa Eco Race, un rallye qui revient aux sources du Dakar de Thierry Sabine, avec l'authenticité que ça implique. Les camions s'y battent à armes égales (ou presque) contre les voitures... L'autre gros sujet se penche sur le quotidien des routiers russes ralliant la Sibérie depuis Moscou sur une autoroute qui n'en a que le nom ! On peut dire qu'au pays des Soviets, le Tir existe encore bel et bien... Plus proche de nous, le métier de la ramasse de la betterave dans le Nord livre ses secrets... On suit aussi la vie des conducteurs de camions chargés de poser les rails de sécurité sur les autoroutes en France, ce qui n'est pas de tout repos. La visite du site de Bourbon-Lancy par notre ministre des Transports a donné lieu à des annonces prometteuses. A lire dans Les Routiers de février. En kiosque. 5 euros.

Pour répondre à la demande des lecteurs, le magazine Les Routiers a mis au point un dispositif super pratique pour savoir dans quel point de vente vous pouvez acheter le journal. Vous indiquez la ville souhaitée et le logiciel vous fournit en temps réel l'adresse où il est disponible, ses heures d'ouverture et une carte interactive de localisation.

  962_sommaire.pdf
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 16/02/2018 15:23:22 Référence : 46145

Europart sort un catalogue Scania

Europart, distributeur de pièces de rechange seconde monte pour VI, lance un catalogue pour les camions Scania en Europe, progressant ainsi vers son objectif d'offrir un catalogue distinct pour chacune des sept grandes marques de constructeurs, à l'intention des ateliers et gestionnaires de flottes. Celui de Scania présente sur 350 pages une gamme complète de plus de 1 500 références adaptées aux séries 4 (94, 114, 124, 144, 164) et aux séries R/G/P des années-modèle 1995 à 2017. Le catalogue est organisé par séries de modèles dans les familles de produits moteur, conduite, suspension et amortissement, timonerie et essieu, systèmes de freinage, air comprimé, éclairage, installation électrique et cabines.

Par ailleurs, toujours dans l'objectif de proposer des pièces moins chères que sur le catalogue constructeur, Europart propose une large sélection d'accessoires spécifiques à certains modèles, allant de la boîte à gants au pare-chocs en passant par les supports de phares. Nouveauté : il propose aussi des essuie-glaces, plaques d'immatriculation, technologie climatique, extincteurs et boîtes à outils ainsi que des pièces détachées universelles, telles que les sellettes et attelages, mais aussi et des articles de personnalisation : enjoliveurs de roues, avertisseurs pneumatiques, équipements pour cabine, réfrigérateurs ou machines à café 24 V.

Des chapitres séparés présentent des articles spécifiques : outils spéciaux, vaste gamme d'outils de diagnostic, équipements pour l'entretien et la réparation, fluides techniques pour l'atelier tels que lubrifiants, graisses et antigels. Outre les pièces détachées de marques équipementiers (Hella, Wabco, Knorr-Bremse, TRW, Bosch, Lemförder, Varta, Meritor, Luk, etc.) ou SKF, Europart a bien sûr intégré au catalogue les pièces de sa propre marque (7000 références à ce jour), qui se caractérisent par leur bon rapport qualité-prix. Le catalogue papier est disponible gratuitement dans tout le réseau Europart ou peut se télécharger sur son site. - MF

Pour la première fois, Europart lance un catalogue pour les camions Scania.

Pour la première fois, Europart lance un catalogue pour les camions Scania.

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 16/02/2018 08:53:25 Référence : 46132

Le gouvernement soutient le développement des camions au gaz

Suite à un appel à projets lancé par l'Etat et l'Ademe en juillet 2016, huit projets lauréats « de structuration de la filière GNV » pour le transport de marchandises ont été présentés par plusieurs ministres, dont Nicolas Hulot (Transition écologique et solidaire et Elisabeth Borne (Transports). Ces offres innovantes subventionnées à environ 10 % par l'Etat devraient aider des groupements d'énergéticiens, de logisticiens et de transporteurs à déployer des stations de distribution de GNV et des flottes de véhicules s'y approvisionnant. Exemples de projets agréés : Bretagne Mobilité (Région Bretagne) va déployer 9 stations et mettre en circulation plus de 180 « véhicules équivalents PL », et Engie (Réseau GNV) va déployer 10 stations à l'échelle nationale et mettre en circulation plus de 200 véhicules équivalents PL. L'ensemble de ces projets permet la création de 100 nouvelles stations d'approvisionnement en GNV dans les 4 prochaines années sur le territoire national (à ce jour, seules 38 stations publiques sont accessibles par les poids lourds). La mise en circulation de plus de 2 100 camions au gaz est également prévue dans ce cadre. Avec la prolongation du suramortissement des véhicules et la stabilisation de la fiscalité du GNV, les transporteurs et les chargeurs devraient trouver dans ces projets des arguments supplémentaires pour investir dans la filière gaz... - MF

Le réseau des stations GNV publiques accessibles aux PL (existantes et déploiement issu de l'appel à projets)

Le réseau des stations GNV publiques accessibles aux PL (existantes et déploiement issu de l'appel à projets)

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 16/02/2018 08:11:02 Référence : 46135

GT Location prend le virage du GNV

Aujourd'hui, le loueur de camions avec conducteur GT compte une quarantaine de Stralis Iveco au GNC (gaz comprimé) dans son parc urbain (sur 400 camions circulant en région parisienne et dans les grandes métropoles françaises). Soit un sur dix... Il a commencé à investir en 2008 dans ce type de motorisation pour le compte de Samada, ce qui se justifiait déjà alors par le fait que les tournées que GT réalise pour ce client se situent en zone ultra-urbaine. En 2017 et début 2018, les véhicules GNC de première génération ont été remplacés et multipliés (il s'agit de Stralis 270 et 330 ch) puisque d'autres chargeurs en ont accepté l'offre, tels que le groupe Saint Gobain Distribution Batiment France ou les Hospices Civils de Lyon. Un mouvement qui ne fait que commencer, selon GT. Une question d'image plutôt que de rentabilité, reconnaît le loueur : « Avec ces véhicules à faible kilométrage, le gain est réduit par rapport à ceux motorisés en diesel ». Il déplore toutefois que le manque de stations et le prix de ces motorisations freinent encore ce développement. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 15/02/2018 18:37:26 Référence : 46142

Stef recrute 500 conducteurs routiers en CDI

Pour accompagner le développement de ses activités, Stef, leader européen du transport et de la logistique des produits alimentaires, se lance dès cette année dans un vaste programme de recrutement de 500 conducteurs routiers en contrat à durée indéterminée et 50 conducteurs routiers en alternance sur toute la France. « Nous employons actuellement plus de 3 000 conducteurs et, face à l'augmentation des volumes à traiter, nous cherchons à intégrer de nouveaux conducteurs routiers pour la distribution nationale et régionale de produits alimentaires frais, surgelés et ambiant (-18°C / +25°C) » a expliqué Renaud Bouet, directeur des ressources humaines de Stef Transport France. Parmi les nombreux avantages proposés, notons une rémunération attractive avec 13e mois, intéressement, participation... Cliquez ci-dessous pour plus d'infos. - FG

 
Pour plus d'infos, cliquez-ici
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 15/02/2018 18:05:59 Référence : 46141

Ne ratez pas le Forum emploi transport le 23 février à Aubervilliers !

Souhaité par Élisabeth Borne, ministre chargée des Transports, le Forum emploi transport a pour but de faire découvrir et promouvoir les métiers du transport routier. Plusieurs secteurs sont représentés, il s'agit d'ailleurs de ceux qui recrutent actuellement : marchandises, voyageurs, déménagement et logistique. Environ 5 000 emplois sont proposés en Île-de-France dans le secteur du transport routier, pour un total de plus de 22 000 pour la France entière. Les visiteurs du forum pourront bénéficier d'un temps d'échange personnalisé avec des conseillers Pôle Emploi et rencontrer des représentants d'entreprises recherchant des candidats pour une embauche immédiate. Dans le même temps, des stands de l'Aftral, Promotrans et l'Agence pour la formation professionnelle des adultes (Afpa), présenteront l'offre de formation du secteur. Différentes activités permettront enfin aux visiteurs de découvrir les métiers du transport grâce à des simulateurs et des véhicules d'exposition. Rendez-vous aux Docks de Paris : Espace Eiffel, 87 Avenue des Magasins Généraux, 93300, Aubervilliers, de 10 h à 17 h. Cliquez sur le lien ci-dessous pour plus d'infos. - FG

 
Pour plus d'infos, cliquez-ici
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 15/02/2018 09:04:45 Référence : 46133

1 370 euros HT mensuels pour un Actros tracteur 1845

La filiale de location du groupe Daimler, CharterWay, propose un seul tarif (1 370 euros HT mensuels) pour un Actros tracteur 1845, au choix routier ou approvisionnement. Cette offre, valable jusqu'au 31 mars prochain, intègre une location « tout compris » de 30 mois et 100 000 km, avec carte grise et vignette Crit'Air, entretien du camion (y compris réparations et remorquage éventuels), visites réglementaires, système de maintenance prédictif de Mercedes (Uptime) ou encore franchise de restitution. La cabine de cette offre est une StreamSpace de 2,30 m de large avec tunnel de 170 mm. Parmi les options proposées en sus du loyer, le Predictive Powertarin Control (PPC) pour 14 euros HT supplémentaires, le ralentisseur Voith pour 43 euros, la cabine de 2,5 m de large avec plancher plat pour 58 euros... La version approvisionnement (avec garde au sol de 55 mm, pare-chocs à angle acier, etc.) est aussi proposée en cabine de 2,5 m de large avec plancher plat, avec déflecteur additionnel (+ 33 euros) ou encore des gyrophares (+ 8 euros). - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 15/02/2018 08:13:48 Référence : 46136

L'état des routes françaises laisse à désirer

Au palmarès de la qualité des routes, la France est arrivée en 2015 en 7e position alors que quatre ans plus tôt, elle arrivait première. Plusieurs raisons à cela : effacement progressif des marquages au sol qui délimitent les voies, perte en adhérence du bitume et apparition de nids-de-poule. Selon l'association 40 millions d'automobilistes, cela tient à la baisse de 27 % par an depuis 2011 des crédits accordés pour l'entretien courant par l'État aux collectivités. Le ministère des Transports a réfuté l'intention qu'on lui prêtait récemment d'instaurer une nouvelle vignette sur les usagers dans un objectif d'amélioration des routes (voir 45337)... On connaîtra fin février les mesures proposées par l'Etat. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 15/02/2018 08:07:28 Référence : 46134

Conso et CO2 : déclaration obligatoire dès 2019

D'après le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec), la circulation routière intense représente environ 6 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre et le secteur dépend essentiellement des carburants fossiles. L'une des mesures destinées à infléchir cette tendance est l'obligation, à partir du 1er janvier 2019, d'accompagner tout camion neuf vendu dans l'UE d'une déclaration indiquant leur consommation de carburant et leurs émissions de CO2. Cette loi européenne s'appliquera progressivement aux différents types de véhicules lourds. Les valeurs à déclarer sont établies individuellement pour chaque véhicule et reposent sur les spécifications d'usine et sur l'usage. Les valeurs déclarées seront basées sur un processus normalisé et certifié par l'UE, simulant les cycles de conduite. Reste à voir si les nouvelles exigences de déclaration seront complétées par des incitations économiques qui permettront aux transporteurs de remplacer rentablement leurs anciens véhicules par des camions plus propres. C'est pourtant, selon le suédois Volvo Trucks, l'une des conditions pour donner du sens à l'obligation de déclaration. Or celle-ci n'est encore assortie d'aucune taxe ou incitation selon son contenu. Ne s'embarrassant pas de ce manque d'appât, l'UE part de l'hypothèse que les émissions de CO2 des camions diminueront en moyenne de 1,5 % par an jusqu'en 2030. - MF

Entre un Volvo F12 de 1991 et un Volvo FH13 de 2016, la consommation de gazole a été réduite d'un cinquième. Selon Volvo, l'amélioration de l'efficacité énergétique d'un véhicule est ce que les constructeurs peuvent faire de mieux pour minimiser son impact climatique...

Entre un Volvo F12 de 1991 et un Volvo FH13 de 2016, la consommation de gazole a été réduite d'un cinquième. Selon Volvo, l'amélioration de l'efficacité énergétique d'un véhicule est ce que les constructeurs peuvent faire de mieux pour minimiser son impact climatique...

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 14/02/2018 10:10:38 Référence : 46131

500 nouveaux Actros pour Hegelmann

Le transporteur-logisticien allemand Hegelmann vient de recevoir les 30 dernières unités d'une livraison de 1000 Actros qui s'est étalée sur deux ans, et ce n'est pas fini : il vient de repasser commande pour 500 de plus, livrables en 2018, qui serviront notamment à sa filiale lituanienne. Les motivations qui expliquent cet investissement dans les camions Mercedes, selon Hegelmann : leur coût global bas et la sécurité qu'ils procurent... - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 14/02/2018 08:35:05 Référence : 46129

Vols de roues de camion : 14 Roumains sur le banc des accusés

La Bretagne, les Pays de la Loire, la Normandie, entre autres, ont été les victimes de vols de roues de camion, surtout sur les parkings de sociétés de transport. Selon notre confrère Ouest France, quatorze routiers roumains sont jugés sur trois jours à Rennes, soupçonnées de ces vols dont le préjudice a été estimé à 700 000 euros. Ils ont été identifiés par les données téléphoniques relevées à proximité des lieux des vols. Les enquêteurs ont acquis la certitude que les dirigeants de l'entreprise roumaine qui les emploie, Evitrans, pourraient bien être impliqués, puisqu'il s'agirait d'une une bande organisée agissant sous couvert d'une activité licite (le transport international de marchandises). Le gérant est donc soupçonné de blanchiment d'argent, processus consistant à commercialiser le butin acheminé en Roumanie. Entre 2011 et 2014, la justice autrichienne avait aussi enquêté une cinquantaine de ces routiers pour les mêmes raisons et les autorités de Bucarest (Roumanie) ont confirmé les soupçons portés sur la société roumaine. Ses routiers étaient suspectés de se livrer à des vols de fret, d'accessoire, de carburant et d'autres matériels en Europe. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 14/02/2018 08:20:17 Référence : 46130

Pharma frigo : Thermo King et VTS travaillent ensemble

Thermo King collabore avec le transporteur néerlandais VTS, qui utilise ses frigos pour l'acheminement de produits médicaux et pharmaceutiques. En 2017, ils ont partagé leurs meilleures pratiques pour travailler à une visibilité en temps réel des températures dans la chaîne d'approvisionnement de ces produits spécifiques. Pour ce faire, le parc de VTS est équipé de systèmes de gestion d'actifs intégrés qui exercent des contrôles critiques à tous les points de la chaîne d'approvisionnement et offrent un suivi, une surveillance et une gestion du parc en temps réel (enregistrement des températures de stockage, cartographie de la température des entrepôts pour trouver les points chauds et les points froids). Les derniers groupes frigo pour semi-remorques SLXi ont bénéficié de ce retour d'expérience avec un accent mis sur l'intelligence, les capacités de communication, la consommation de carburant et la gestion de la température du groupe. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 13/02/2018 12:25:12 Référence : 46127

Le prix du gazole a reculé la semaine dernière

Le gazole, carburant le plus vendu en France avec environ 80 % des volumes, valait en moyenne 1,3885 euro le litre en station, soit 0,60 centime de moins que la semaine précédente, selon des données publiées par le ministère de la Transition écologique et solidaire.

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 13/02/2018 11:02:13 Référence : 46126

Neige : les transporteurs routiers voudraient une indemnisation

Si on en croit Florence Berthelot, la déléguée générale de la FNTR, il en a coûté 60 millions d'euros par jour de chiffre d'affaires à l'ensemble des entreprises du territoire français suite à la désorganisation qu'ont entraîné les abondantes chutes de neige la semaine dernière. Maintenant que la grande distribution a été réapprovisionnée en Ile-de-France et que tout s'est remis en marche, les transporteurs routiers ont demandé à Elisabeth Borne, la ministre des Transports, une « indemnisation » de l'État en raison de la désorganisation des autorités administratives durant cet épisode neigeux : manque de coordination et de concertation, décisions de blocage parfois contradictoires entre les ordres des régions et les arrêtés préfectoraux, etc. A suivre. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 13/02/2018 08:59:24 Référence : 46125

Un proto de semi Schmitz Cargobull très économe en énergie

En collaboration avec 13 partenaires de l'industrie du véhicule industriel, Schmitz Cargobull a conçu une semi-remorque faible en consommation d'énergie. Baptisée Transformers, elle permet de limiter les émissions de CO2 de près de 15 %. Concrètement, Schmitz a équipé une semi-remorque bâchée classique SCS d'un groupe motopropulseur électrique, incluant un récupérateur d'énergie. La batterie intégrée et le groupe motopropulseur transmettent la puissance à l'essieu moteur par l'intermédiaire de la boîte de vitesses puis de l'arbre de transmission, permettant ainsi une « électromobilité hybride sur demande ».

Pour améliorer l'aérodynamisme, la face avant et le carénage latéral ont été optimisés, ainsi que le toit (entièrement réglable en hauteur). Ce projet promu par la Commission européenne s'est achevé en août 2017. Etant donné que ce produit est basé sur une semi-remorque standard sur laquelle des pièces de série spécifiques sont adaptées, il répond à toutes les exigences des homologations et pourra donc connaître un processus de fabrication standardisé, avec notamment une application « dernier kilomètre » s'il est doté d'un groupe frigorifique électrique. La semi Transformers de série sera développée avec toutes les variantes de carrosseries et tous les accessoires modulaires. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 13/02/2018 08:57:53 Référence : 46124

Les véhicules électriques génèrent du carbone

« Un véhicule électrique génère presque autant de carbone qu'un diesel », révèle notre confrère Libération par la voix de Guillaume Pitron, qui dénonce « la face cachée de la transition énergétique et numérique » dans son dernier ouvrage, « La guerre des métaux rares ». Pour le journaliste (qui a collaboré avec le magazine Les Routiers à diverses reprises), éoliennes, panneaux solaires et voitures électriques se contentent de déplacer la pollution à l'autre bout du monde... A méditer. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 13/02/2018 08:53:11 Référence : 46123

Rénovation des infrastructures : faire payer les chargeurs

Le rapport remis à la ministre des Transports française par le Conseil d'orientation des infrastructures propose de faire payer les transporteurs routiers pour financer la rénovation et les investissements dans les infrastructures. « Les organisations professionnelles (FNTR, OTRE et TLF), ont, à juste titre, rejeté fermement ces propositions », souligne Philippe Mangeard, de l'agence de notation TK'Blue, qui propose de son côté de faire contribuer directement les chargeurs : « La CCTE (Contribution des Chargeurs à la Transition Énergétique) est une solution acceptable par toutes les parties : d'un côté, elle est logiquement assumée par les chargeurs en tant qu'utilisateurs finaux de nos infrastructures nationales ; d'autre part, elle déconnecte financièrement les transporteurs de ce dispositif ». - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 12/02/2018 09:00:56 Référence : 46116

Bientôt des péages urbains ?

Dans le cadre de la future loi sur les mobilités, le gouvernement a annoncé vouloir favoriser la mise en place de péages urbains. C'est l'une des mesures de cette loi que le gouvernement prépare pour le printemps, destinée à donner aux villes et aux régions de nouveaux outils pour réguler et organiser les transports. On doit donc s'attendre à de véhémentes protestations des associations d'usagers... - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 12/02/2018 08:52:15 Référence : 46115

Distribution d'étoiles par Mercedes : le palmarès 2017

A l'issue de la 4e édition de son programme « Service 5 Etoiles » lancé en mai 2014, Mercedes Trucks France a primé 86 établissements, dont dix distributeurs peuvent afficher un panonceau 5 étoiles : Brest Véhicules Industriels (29), Quimper Véhicules Industriels (29), Saga Angers (49), Saga Cholet (49), SVI 74 Annecy (74), Etoile 87 Limoges (87), Gorrias VI Lens (62), Normandy Diesel Saint-Etienne-du-Rouvray (76), Sami Aquitaine Bruges (33) et SPVI Pau (64). Le « Super Trophée » (c'est-à-dire la meilleure note des 5-étoiles) est attribué à SVI 74 Annecy. Cela prouve que ce programme d'amélioration atteint son objectif car ce programme mesure dans les 157 points de service du réseau hexagonal des marques Mercedes et Fuso la qualité du service proposé au client. Dans ce programme, quatre catégories sont évaluées (avec dix critères pour chacune) : accueil/réception, atelier, commerce pièces de rechange et management. - MF

A droite, Jean-Marc Diss, DG de Mercedes-Benz Trucks. Il a remis le Super Trophée à Eric Tête, du garage SPI&nbsp74 Annecy.

A droite, Jean-Marc Diss, DG de Mercedes-Benz Trucks. Il a remis le Super Trophée à Eric Tête, du garage SPI 74 Annecy.

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 12/02/2018 08:45:55 Référence : 46113

Les camions d'occasion Renault Trucks disponibles en ligne

Renault Trucks a lancé une plateforme en ligne de référencement de ses camions d'occasion, www.used-renault-trucks.com. Elle se limite pour l'instant à présenter ceux qui sont à vendre, avec la configuration du véhicule, le tarif, le kilométrage et surtout les coordonnées du point de vente Renault Trucks dans lequel le véhicule est disponible, mais l'objectif est d'en faire un réel site d'e-commerce à horizon 2020. Chaque camion est présenté avec une fiche produit et géo-localisé. On y trouve notamment les VO labellisés Renault Trucks Selection (récents, sélectionnés, certifiés et accompagnés d'un ensemble de services adaptés au métier du client), ou encore la nouvelle gamme de camions d'occasion Renault Trucks X-Road (voir 46032). Vendus exclusivement par les concessionnaires du réseau Renault Trucks, l'ensemble des véhicules disponibles sur la plateforme « Used Trucks » bénéficient du support technique 24/7. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 09/02/2018 18:43:08 Référence : 46119

L'Aftral invite de nouveau les transporteurs à verser la taxe d'apprentissage

Aftral, organisme de formation en transport et logistique, relance sa campagne pour le versement de la taxe d'apprentissage. Sur le site Internet dédié, la campagne version 2018 (cliquez sur le lien ci-dessous), plusieurs explications sont fournies aux transporteurs (exemples : tout savoir sur la taxe d'apprentissage, calculez sa taxe...), témoignages et vidéos à l'appui. A noter que l'organisme a mis à la disposition des personnes souhaitant plus d'information un numéro de téléphone très simple à retenir : 0 809 908 908 (appel gratuit). - FG

 
Pour plus d'infos, cliquez-ici
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 09/02/2018 17:18:07 Référence : 46117

De l'aventure dans le numéro de février des Routiers

Dans son nouveau numéro, Les Routiers donne une bonne place à l'aventure sous divers angles. D'abord à travers le récit de l'Africa Eco Race, un rallye qui revient aux sources du Dakar de Thierry Sabine, avec l'authenticité que ça implique. Les camions s'y battent à armes égales (ou presque) contre les voitures... L'autre gros sujet se penche sur le quotidien des routiers russes ralliant la Sibérie depuis Moscou sur une autoroute qui n'en a que le nom ! On peut dire qu'au pays des Soviets, le Tir existe encore bel et bien... Plus proche de nous, le métier de la ramasse de la betterave dans le Nord livre ses secrets... On suit aussi la vie des conducteurs de camions chargés de poser les rails de sécurité sur les autoroutes en France, ce qui n'est pas de tout repos. La visite du site de Bourbon-Lancy par notre ministre des Transports a donné lieu à des annonces prometteuses. A lire dans Les Routiers de février. En kiosque. 5 euros.

Pour répondre à la demande des lecteurs, le magazine Les Routiers a mis au point un dispositif super pratique pour savoir dans quel point de vente vous pouvez acheter le journal. Vous indiquez la ville souhaitée et le logiciel vous fournit en temps réel l'adresse où il est disponible, ses heures d'ouverture et une carte interactive de localisation.

  962_sommaire.pdf
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 09/02/2018 15:47:17 Référence : 46114

Jean-Dominique Senard ne restera pas à la tête de Michelin

Jean-Dominique Senard n'ayant pas souhaité donner suite à son mandat de président de la gérance du groupe Michelin qui expirera en 2019, un processus de sélection exigeant et approfondi est engagé depuis plusieurs mois par l'associé commandité non gérant, la Sages. Il en ressort que c'est le nom de Florent Menegaux qui sera soumis à la prochaine assemblée de la société en mai 2018 à une nomination en tant que gérant commandité, et celui d'Yves Chapot en tant que gérant non commandité. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 09/02/2018 14:40:02 Référence : 46112

Les camions peut-être relâchés ce soir en IDF, annonce le préfet sur fond de colère des organisations de transporteurs

Invité de la matinale d'Europe 1 aujourd'hui, le préfet de police de Paris a assuré que l'interdiction de circulation qui pèse à nouveau sur les poids lourds depuis ce matin 5h serait levée dès la fin de l'épisode neigeux, « peut-être dans la soirée ». Sachant que c'est l'approvisionnement de la capitale qui est dans la balance, Michel Delpuech a reconnu par la même occasion que des améliorations doivent être apportées dans la gestion des situations de crise, en soulignant toutefois que rien n'est jamais inévitable et totalement prévisible. Au chapitre des améliorations possibles, il a suggéré une meilleure utilisation des canaux de communication.

Pendant ce temps, les organisations professionnelles continuent à exprimer leur colère sur la gestion de l'épisode neigeux : insuffisance de coordination, manque de clarté dans le traitement et la diffusion de l'information... A la clé, « des situations incompréhensibles dont la conséquence immédiate se traduit par le stockage massif et parfois injustifié de véhicules en bord de route », souligne l'OTRE qui, reçue ce matin par Elisabeth Borne, a obtenu la nomination d'un interlocuteur unique auprès du Centre ministériel de veille opérationnelle et d'alerte (CMVOA) pour pallier l'urgence du moment et remédier, au mieux, au déficit de communication et de coordination constaté jusqu'à présent. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 09/02/2018 14:21:05 Référence : 46111

Arrêtés concernant les interdictions de poids lourds : TLF nous informe sur les régions touchées

Nombre d'arrêtés d'interdiction de circuler des poids lourds en raison de la neige et du verglas ont été publiés au cours des dernières heures, mais ce n'est pas facile de s'y retrouver pour savoir si oui ou non, en ce vendredi 9 février, vous avez le droit de circuler ... Le site www.e-tlf.com vient de faire le point sur les régions les plus concernées. Il s'agit du Limousin (A20, RN141 et 145), les Hauts-de-France (beaucoup d'info sur les aires de stockage poids lourds), la Marne et l'Yonne (avec une la liste des routes interdites aux PL de plus de 7,5 t y compris ceux transportant des matières dangereuses), l'Aisne (les poids-lourds permettant l'approvisionnement en hydrocarbures sont autorisés à circuler exceptionnellement) et l'Oise (avec la levée de l'interdiction pour les camions transportant des denrées périssables). Cliquez sur le lien ci-dessous. - FG

Le stockage des poids lourds se poursuit aujourd'hui par endroit, ce que n'est pas une bonne nouvelle pour les transporteurs et leurs clients (photo X D.R.)

Le stockage des poids lourds se poursuit aujourd'hui par endroit, ce que n'est pas une bonne nouvelle pour les transporteurs et leurs clients (photo X D.R.)

 
Pour plus d'infos, cliquez-ici
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 09/02/2018 14:20:59 Référence : 46110

Vu à Rétromobile

Comme nous vous l'annoncions hier (voir 46102), voici le curieux et très rare utilitaire Renault à chenille aperçu sur Rétromobile. Sa cabine est dérivée d'une petite camionnette fabriquée avant la dernière guerre. Ce minicamion était un fardier chargé de déplacer les munitions dans les zones de combat. C'est la raison pour laquelle il est si bas : il peut ainsi se glisser derrières les haies...

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 09/02/2018 10:45:00 Référence : 46107

Iveco et BNP Paribas Leasing Solutions s'associent pour aider les transporteurs à s'équiper de véhicules au gaz

Iveco et BNP Paribas Leasing Solutions s'associent pour aider les transporteurs à renouveler leurs flottes avec des véhicules utilitaires plus respectueux de l'environnement. Ceux qui achèteront des véhicules Iveco équipés de sa technologie Natural Power fonctionnant au GNC (Gaz Naturel Comprimé), Gaz Naturel Liquéfié (GNL) et bio-méthane ou encore ses solutions électriques bénéficieront de conditions de financement préférentielles... Ceci est également valable pour les modèles aux technologies avancées Euro 6 2020 RDE Ready (pour info, il s'agit des véhicules équipés du moteur diesel de nouvelle génération qui anticipe de trois ans les objectifs environnementaux 2020). La gamme Iveco de véhicules couverts par les conditions de financement préférentiel comprend le Daily Blue Power, Electric, le Daily Euro 6 2020 RDE Ready, le Daily Hi-Matic Natural Power, le premier véhicule utilitaire léger au GNV avec une boîte de vitesses automatique à 8 rapports, l'Eurocargo Natural Power, le Stralis NP 460 (GNV, GNL et bio méthane) avec une transmission automatisée de dernière génération destinée aux missions les plus exigeantes... Selon Pierre Lahutte, président de la marque Iveco, en tant que « pionnier dans le domaine des technologies de traction alternatives depuis plus de 20 ans chez Iveco, avec l'objectif de fournir à nos clients des véhicules qui leur permettent d'être plus responsables tout en étant rentables, nous allons un cran plus loin dans notre engagement avec les programmes de financement responsables (...). Cette initiative commune avec BNP Paribas Leasing Solutions témoigne de ce qui peut être réalisé lorsque deux acteurs de différentes industries unissent leurs forces pour une cause aussi importante ». Le constructeur entend ainsi accompagner ses clients dans leur transition énergétique grâce à des offres sur des flottes plus respectueuses de l'environnement. - FG

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 09/02/2018 09:26:26 Référence : 46104

Le secteur des transports attend beaucoup de la réforme sur la formation professionnelle

C'est dans les « tuyaux » : les grandes lignes de la nouvelle réforme de la formation professionnelle doivent être présentées aujourd'hui. La formation professionnelle ayant été jugée « inégalitaire, inefficace et complexe » d'après le Président Emmanuel Macron, ce dernier promet la « mère de toutes les réformes », celle qui va - enfin - tout clarifier... Interrogé à ce sujet, Loïc Charbonnier, président délégué général d'Aftral, estime que cette réforme permettra d'être plus transparent en ce qui concerne les résultats obtenus aux examens. Sont principalement visés les centres des apprentis notamment. Depuis novembre, les discussions se sont déroulés avec tous les représentants des grands secteurs d'activité (fédés, syndicats...) et devaient se terminer ce mois-ci. Les thèmes suivants ont été débattus : droit et accompagnement, puis alternance et entreprise, certification et qualification, gestion des parcours professionnels et enfin gouvernance et financement. Sur ce dernier aspect, les représentants dans les transports et surtout du transport routier et de la logistique ont fait valoir les besoins urgents de récruter et de former des candidats à la conduite... Ils espèrent donc que l'Etat financera davantage de formations, l'OPCA Transports étant aujourd'hui l'organisme collecteur, avec un budget global annuel de 40 millions d'euros, une partie provenant de la taxe d'apprentissage. La réforme permettra aussi à de grosses entreprises d'ouvrir leurs propres centres de formation, mais les principaux organismes de formations transports (Aftral et Promotrans) ont d'ores-et-déjà pris les devants en ouvrant de nouveaux locaux ou en agrandissant d'autres, un peu partout en France. - FG

Loïc Charbonnier, président délégué général d'Aftral, attend avec impatience ce que réserve la nouvelle réforme sur la formation professionnelle pour le transport et la logistique (photo Gilbert).

Loïc Charbonnier, président délégué général d'Aftral, attend avec impatience ce que réserve la nouvelle réforme sur la formation professionnelle pour le transport et la logistique (photo Gilbert).

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 09/02/2018 08:22:42 Référence : 46101

Le gouvernement ne veut pas « refaire l'écotaxe »

Sur la question du Financement des infrastructures, le gouvernement annoncera à la fin du mois de février les mesures prises concernant les projets routiers et ferroviaires en France. « Il va d'abord falloir choisir le niveau des ressources qu'on veut consacrer à ces infrastructures, et ensuite, en fonction des scénarios, il y a des projets qui se feront plus ou moins vite », a affirmé la ministre des Transports Elisabeth Borne à nos confrères de franceinfo. C'est là qu'elle en venue à évoquer à un substitut d'écotaxe, réaffirmant : « Les poids lourds en transit doivent contribuer au financement de nos infrastructures ». Concernant les professionnels français du secteur cependant, elle ne prévoit pas de nouvelle écotaxe et « rien ne sera décidé sans en parler avec eux ». Cela ne nous dit toujours pas comment elle peut faire payer les camions en transit sans taxer les poids lourds français par la même occasion... - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 09/02/2018 08:17:59 Référence : 46100

Optifleet disponible sur tablette

Renault Trucks vient de rendre Optifleet (son logiciel de gestion de flotte) disponible en version mobile. Quel que soit l'endroit où ils se trouvent, les exploitants ont donc accès en temps réel aux informations de leur flotte. L'interface est simplifiée : l'accès aux véhicules se fait en un clic, la fonction « Ma flotte en direct » permet d'affecter une nouvelle mission à un conducteur et « Ecoscore » de suivre et d'évaluer individuellement la conduite et la bonne utilisation du camion. Le module Map de son côté permet de géolocaliser les véhicules en temps réel, d'analyser leur parcours et ainsi d'optimiser le temps et les kilomètres parcourus. Depuis juin dernier, 100 % des Renault T, C (2,5 m) et K sont équipés de série du logiciel de gestion de flotte Optifleet et les modules Check et Map sont activés avec l'accord du client pour une durée de quatre ans. À ce jour, cela concerne près de 13 000 véhicules français. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 09/02/2018 08:13:35 Référence : 46099

Les heures sup' « désocialisées » à l'horizon 2020 ?

Tous les routiers savent ce que leur a coûté la suppression en 2012 par François Hollande de la mesure de défiscalisation des heures sup' instaurée par Sarkozy en 2007... Ils peuvent reprendre espoir sur ce point : la promesse de campagne d'Emmanuel Macron d'alléger les charges sur les heures sup' est enfin abordée, en la rebaptisant « désocialisation » puisque, plutôt qu'un allègement fiscal, il s'agirait de la suppression des cotisations des employeurs et des salariés. Les routiers vont cependant devoir être patient pour voir leur pouvoir d'achat augmenter, car ce coup de pouce ne devrait pas voir le jour avant 2020, voire plus tôt si la croissance s'accélère, si l'on en croit le Premier ministre. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 08/02/2018 19:03:10 Référence : 46103

Attention, de nouveau de la neige et du verglas ce vendredi !

La circulation sur les routes sera de nouveau difficile vendredi 9 février, la préfecture d'Ile-de-France précisant que le nouvel épisode neigeux affectera « l'ensemble du réseau ». Selon Météo France, qui a placé plus d'une vingtaine de départements en vigilance orange neige et verglas jeudi jusqu'en fin de journée vendredi, les accumulations de neige seront moins importantes qu'en début de semaine (moins de 10 cm). L'axe neigeux, qui s'étendra du Nord-Pas-de-Calais à l'Île-de-France, à l'est des Pays de Loire, et à la région Centre, se prolongera ensuite vers le Poitou et le Limousin au cours de la journée. La préfecture d'IDF recommande de privilégier les transports en commun. - FG

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 08/02/2018 18:32:47 Référence : 46102

Rétromobile : peu de camions, quelques utilitaires et cars

Sur le salon Rétromobile, ouvert jusqu'à lundi prochain 12 février, Citroën était censé fêter l'anniversaire de son Tube, mais il fallait vraiment le chercher... Cela tend à montrer le peu d'intérêt que montre Citroën à l'égard de ses utilitaires historiques, tout comme envers ceux d'aujourd'hui. Sur ce salon mythique, le transport de personnes est par contre très bien représenté. On peut notamment voir quelques autocars et autobus dans un superbe état de restauration et quasi neufs, comme ce Delahaye D163 de 1949 à moteur Panhard carrossé par Duffau. Il est d'ailleurs à vendre. Un nombre important de minibus extrapolés de Vul valent le détour. Non loin du stand de la Fondation Berliet, où un superbe Centaure trône (voir 46076), on a découvert un étrange et inconnu minicamion. Il a été réalisé par la division utilitaires de Renault durant la dernière guerre, avec pour fonction transport d'armes... - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 08/02/2018 16:42:06 Référence : 46098

Les camions interdits de livrer en IDF à partir de 5 h vendredi

Alors que les camions étaient à nouveau autorisés à circuler, le nouvel épisode neigeux annoncé demain dès 8 h a incité les autorités préfectorales à leur interdire de circuler en Ile-de-France à partir de 5 h vendredi 9 février, tout en suggérant qu'ils pourront circuler le lendemain, samedi. Cela leur laisse une bien courte fenêtre méteo pour arriver chez leur client avant cette heure matinale et y faire leur pause avant de décharger à l'ouverture.
Par ailleurs, 27 départements ont été déclarés en vigilance orange jusqu'à samedi, 7 h du matin. En plus des huit départements d'Ile-de-France en alerte depuis plusieurs jours (d'abord en raison de la neige, puis du verglas), 19 autres sont concernés : Aisne, Cher, Corrèze, Creuse, Eure, Eure-et-Loir, Indre, Indre-et-Loire, Loir-et-Cher, Loiret, Nord, Oise, Orne, Pas-de-Calais, Sarthe, Seine-Maritime, Somme, Vienne et Haute-Vienne. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 08/02/2018 16:38:04 Référence : 46097

Ce que coûte la paralysie du secteur du TRM

60 millions d'euros par jour : c'est l'estimation du coût de la paralysie du secteur du TRM ces deux derniers jours, selon la FNTR. Une perte importante qui impacte non seulement le secteur du TRM, mais également toute l'économie francilienne du quotidien. « Il y a la nécessité absolue de mieux gérer les épisodes neigeux pour le secteur du TRM, et toute l'économie française. Les intempéries de 2013 n'ont manifestement pas servi de leçon et laissent les entreprises de transport et leurs conducteurs immobilisés, sans aucun soutien », affirme Jean-Christophe Pic, président de la FNTR. Le nombre de camions bloqués est impossible à connaître exactement. Selon Florence Berthelot, secrétaire générale de la FNTR, le nombre de 2 500 PL évoqué mardi est très sous-évalué. Pour rappel, environ 250 000 camions circulent chaque jour en Île-de-France (français et étrangers), pour couvrir 99 % de nos besoins quotidiens. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 08/02/2018 13:49:34 Référence : 46095

Ouf ! L'évacuation des PL a commencé

L'évacuation des poids lourds immobilisés sur les zones de stationnement obligatoire en raison des conditions météorologiques est en cours depuis 9 h ce matin sur décision préfectorale, nous apprend un communiqué de Vinci Autoroutes... 2.311 camions étaient recensés à 8 h ce matin dans les zones de stockage, selon la préfecture de police. Ils vont donc pouvoir de nouveau rouler sur les routes de la région parisienne.

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 08/02/2018 11:41:29 Référence : 46092

Les PL stockés à... 350 km de Paris !

Une bonne partie de la France est à l'arrêt. Selon des infos délivrées ce matin par RMC qui tend le micro à des routiers échoués sur la route, les camions sont désormais stockés à... 350 km de Paris, sur les parkings du Futuroscope de Poitiers, où il n'y a pas un brin de neige et de verglas. Plus personne ne comprend, même si les gendarmes expliquent que c'est pour éviter une saturation en IDF, où tous les parkings sont pleins. Les exploitants sont tentés de demander à leurs conducteurs de laisser le matériel sur place et d'organiser des rapatriements pour le week-end, voire de leur demander de faire demi-tour quand c'est possible. Un grand ras-le-bol s'installe... - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 08/02/2018 10:10:32 Référence : 46091

Restrictions de circulation des PL : l'OTRE dénonce la cacophonie générale

Au nord, de nombreuses interdictions de circulation des véhicules lourds ont été imposées par arrêtés préfectoraux (dont certaines encore en vigueur), en raison d'un épisode neigeux dense. Cela se traduit par un stockage massif de camions en bord de route avec des conducteurs subissant des conditions de vie précaires. Au sud, les interdictions fleurissent aussi, cette fois en raison de mouvements de blocage mis en œuvre par le monde agricole. « Dans l'un ou l'autre des cas, les entreprises du transport routier en subissent les impacts directs. Cette situation est d'autant plus mal vécue qu'elle laisse apparaître un manque de coordination évident entre les services des préfectures de région et leurs homologues des départements. On regrettera également un décalage entre les annonces des autorités à la presse, leurs concrétisations par arrêtés et leurs applications par les forces de l'ordre », constate l'OTRE, qui conclut que les entreprises sont ainsi empêchées de s'organiser efficacement. Pour que cette « cacophonie » ne se reproduise pas, l'OTRE demande dès maintenant que se tiennent de nouveau des réunions de concertation et d'information avec tous les protagonistes concernés par les conséquences des intempéries. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 08/02/2018 08:30:37 Référence : 46086

Renault automobiles : retour vers le camion ?

Nissan (l'une des entités du groupe Renault au sein de l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi), a annoncé à l'agence de presse Reuter que la marque veut augmenter ses ventes de fourgonnettes et de camions en Chine. Au vu du montant de l'investissement annoncé (7,65 milliards d'euros) au cours des cinq prochaines années sur ce marché très concurrentiel, on peut en déduire que Nissan va concevoir un nouveau camion, et ne pas continuer à surfer sur ses vieux modèles fabriqués en Espagne et au Japon depuis plus de trente ans. Cette annonce laisse donc entendre que le groupe français Renault aurait l'intention, par le truchement de son partenaire nippon, de faire un come-back sur le marché de l'Empire du Milieu via son associé local Dongfeng Group. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 08/02/2018 08:05:11 Référence : 46085

Michelin : recul sur son pacte d'avenir à La Roche-sur-Yon

L'usine Michelin de La Roche-sur-Yon (Vendée), dernier site de fabrication de pneus PL en France pour la marque clermontoise, a annoncé une pause dans ses investissements jusqu'en 2019, ce qui n'est pas conforme au « pacte d'avenir » signé en avril 2016. Celui-ci prévoyait en effet un programme d'investissement de 56 millions d'euros sur trois ans pour moderniser l'usine et créer une centaine d'emplois (Le site a actuellement 800 salariés). En contrepartie, les salariés avaient accepté davantage de flexibilité, avec un passage des horaires en 4x8. L'objectif de productivité n'ayant pas été atteint, la direction a annoncé une remise à plat du fonctionnement de l'usine pour arriver à son objectif de 800 000 à 850 000 pneus produits sur son site vendéen en 2018 (contre à peine 770 000 en 2017). Les organisations syndicales et la direction se laissent deux mois pour trouver des solutions, notamment sur l'organisation du travail. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 08/02/2018 08:03:33 Référence : 46084

Gros investissement de Daimler pour son Sprinter

Lors de la présentation de la troisième génération de l'utilitaire Mercedes Sprinter, le groupe Daimler a annoncé qu'il allait investir quelque 2,5 milliards d'euros dans le développement du modèle, son réseau de production à l'international, sa distribution et son service après-vente.

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 07/02/2018 18:45:56 Référence : 46087

Le camion, un maillon indispensable de l'économie

N'ayant pas été approvisionnées depuis 24 heures, les usines de Renault Flins et de Peugeot Poissy sont contraintes de fermer provisoirement... Cela en dit long sur les limites du flux tendu, et surtout sur le rôle essentiel que jouent les camions dans la bonne santé économique d'un pays... - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 07/02/2018 16:25:23 Référence : 46082

La N118 fermée jusqu'à jeudi midi

Malgré une accalmie côté neige, l'Ile-de-France reste interdite aux plus de 7,5 t (voir 46079). La N118 est fermée jusqu'à jeudi midi entre Les Ulis et Pont-de-Sèvres. D'autre part, Paris et la petite couronne restent en vigilance orange. Sont également concernés le 77, 78, 91 et 95. - FG

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 07/02/2018 15:53:21 Référence : 46081

Le numéro de février des Routiers mise sur l'aventure

Dans son nouveau numéro, Les Routiers donne une bonne place à l'aventure sous divers angles. D'abord à travers le récit de l'Africa Eco Race, un rallye qui revient aux sources du Dakar de Thierry Sabine, avec l'authenticité que ça implique. Les camions s'y battent à armes égales (ou presque) contre les voitures... L'autre gros sujet se penche sur le quotidien des routiers russes ralliant la Sibérie depuis Moscou sur une autoroute qui n'en a que le nom ! On peut dire qu'au pays des Soviets, le Tir existe encore bel et bien... Plus proche de nous, le métier de la ramasse de la betterave dans le Nord livre ses secrets... On suit aussi la vie des conducteurs de camions chargés de poser les rails de sécurité sur les autoroutes en France, ce qui n'est pas de tout repos. La visite du site de Bourbon-Lancy par notre ministre des Transports a donné lieu à des annonces prometteuses. A lire dans Les Routiers de février. En kiosque. 5 euros.

Pour répondre à la demande des lecteurs, le magazine Les Routiers a mis au point un dispositif super pratique pour savoir dans quel point de vente vous pouvez acheter le journal. Vous indiquez la ville souhaitée et le logiciel vous fournit en temps réel l'adresse où il est disponible, ses heures d'ouverture et une carte interactive de localisation.

  962_sommaire.pdf
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 07/02/2018 14:55:40 Référence : 46079

Point sur la situation mercredi début d'aprem : des centaines de poids lourds bloqués partout en IDF

Les autorités préfectorales viennent de prolonger les restrictions de circulation pour les camions, jusqu'à demain jeudi 12 h, pour les empêcher de traverser l'Île de France congestionnée par la neige. Un déficit d'information est dénoncé par tous les conducteurs routiers, surtout les étrangers à qui rien n'est expliqué (voir 46078). Résultat : on entend sur tous les médias parler des centaines de camions toujours stockés en bord de route, et pas seulement sur la nationale 20 (entre Torfou et Étréchy, dans les deux sens de circulation). Près de 500 poids lourds sont notamment bloqués dans l'Oise jusqu'à demain, condamnés à passer une nuit de plus dans l'attente : 450 au niveau du péage de Chamant (A1) et 50 autres au niveau du péage d'Amblainville (A16). Pour éviter l'engorgement de ces zones de parquage improvisées sur les voies mêmes de l'autoroute, une déviation « grande maille » dévie depuis hier les camions au niveau d'Amiens et de la jonction A1/A29. Les chauffeurs souhaitant rejoindre le sud de la France, n'y ont d'autres choix que d'aller soit vers Rouen à l'Ouest ou vers Reims à l'Est. La Sanef a fait appel à la Croix-Rouge pour distribuer 500 collations aux chauffeurs hier soir. Reste à savoir quand le préfet autorisera les camions à repartir. Par ailleurs, la circulation reste interdite sur la RN2 (sens Belgique-Paris) dans les départements du Nord, de l'Aisne et de l'Oise ; sur la RN31 (sens Compiègne-Soissons) depuis l'intersection avec la RD130 dans les départements de l'Oise et de l'Aisne ; sur l'intégralité de la RN330 (sens nord-sud) dans le département de l'Oise. Par contre, les poids lourds sont de nouveau autorisés à circuler sur l'A75, après une interdiction qui avait démarré tôt ce matin, à 2 h. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 07/02/2018 11:09:03 Référence : 46078

RMC ouvre ses antennes aux routiers abandonnés

Ce matin, la radio RMC a largement ouvert ses antennes aux routiers dans les camions stockés sur les autoroutes. Il en ressort notamment que sur l'A4, ils ont étonnamment été priés de se ranger sur la voie de gauche en attendant l'amélioration des conditions. Une position assez peu sécurisantes pour les conducteurs, qui doivent traverser l'autoroute (et donc prendre des risques) pour rejoindre les stations-service, aller se nourrir ou autre. Autre limite du système mis en place : les panneaux d'information sont uniquement en français, alors que la majorité des camions bloqués sont étrangers ! - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 07/02/2018 09:10:53 Référence : 46077

Neige en Ile-de-France : le manque de moyens est flagrant

L'Ile-de-France a vécu une fois de plus à ce qui s'apparente à un nouveau scandale des plans neige ... Alors que le préfet déclenche le plan neige et verglas très tard en matinée, hier (voir 46072), qui ne porte que sur l'interdiction des camions de marchandises de plus de 7,5 t, c'est un véritable cauchemar qui va suivre dans la nuit pour des milliers de conducteurs, y compris des livreurs et des artisans... Les Franciliens demeurant en banlieue et grande banlieue, dont les véhicules ne sont pas équipés de pneus neige, car non obligatoires, se retrouvent coinçés sur les nationales et autoroutes non concédées. Un record de 700 km de bouchon est enregistré et comme à chaque épisode de ce type, certains conducteurs doivent passer la nuit dans leur véhicule. Ce matin, la ministre des Transports, Elisabeth Borne, a eu bien du mal a défendre les équipes de la Direction des routes indiquant que ce sont les conducteurs qui ont bloqué les routes empêchant ainsi tout salage... Le salage préventif (à petite dose), au cours de la journée, n'a donc servi à rien ! Pour info, depuis le démantèlement des services d'entretien, par mesure d'économie, les équipes manquent de matériel et de sel. Ceci explique cela. Les plans neige hors autoroutes sont quasi inexistants. Hier sur l'A13, entre Rouen et Paris, en fin de journée, nous n'avons vu qu'un seul camion de déneigement alors que la chaussée était de plus en plus enneigée. - FG

Les plans neige ne servent plus à grand chose puisque déclenchés beaucoup trop tard. Hier, sur la N12 en direction de Dreux.

Les plans neige ne servent plus à grand chose puisque déclenchés beaucoup trop tard. Hier, sur la N12 en direction de Dreux.

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 07/02/2018 08:14:42 Référence : 46075

CNH s'associe à Microsoft

Le groupe italo-américain CNH Industrial, issu de la fusion de Fiat Industrial et de sa filiale américaine CNH Global, a annoncé un nouveau partenariat stratégique avec Microsoft visant à offrir des services technologiques avancés sur les véhicules industriels.

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 07/02/2018 08:08:19 Référence : 46073

Condamnation de deux routiers ukrainiens

Un accident mortel survenu sur l'A39 (à Champvans) en... 2013 avait coûté la vie à Mickaël Ninet, un jeune père de famille de 26 ans. Au volant d'un camion nacelle, il avait percuté un poids lourd conduit par deux routiers ukrainiens dans le sens Dole-Dijon et était décédé après le choc. Son passager a été désincarcéré et s'en est sorti vivant. L'enquête a permis d'établir que les deux routiers venaient de faire un arrêt sur la bande d'arrêt d'urgence. Juste avant la collision survenue vers 7 h du matin, ils auraient repris la route, se lançant à une vitesse trop faible sur la voie de droite (entre 40 et 50 km/h, selon les experts), sur une portion limitée à 130 km/h. Absents à leur procès, ils ont été tous les deux reconnus responsables de l'accident et condamnés à deux ans de prison. Ils devront également indemniser les familles des victimes et le rescapé de l'accident, qui souffre aujourd'hui de blessures irréversibles. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 07/02/2018 08:05:26 Référence : 46074

Le chariot RX 20 de Still a évolué

Le chariot frontal électrique RX 20, vendu à plus de 80 000 exemplaires depuis 2005, est un best-seller de Still. Sa nouvelle version dispose d'un nouveau système d'assistance intelligent et a été revue en termes de compacité, d'ergonomie et de performances. Notamment très utilisé dans la grande distribution, il convient particulièrement pour les voies d'accès étroites, comme les aux quais de chargement/déchargement de camions. Les coûts de fonctionnement ont été réduits au maximum. La nouvelle série RX 20 regroupe treize types de chariots : sept modèles 3 roues et six modèles 4 roues, avec des capacités de charge entre 1,4 et 2 t. Leur vitesse de circulation peut atteindre 20 km/h sur de longues distances. Selon leur capacité nominale, les nouveaux chariots peuvent franchir à pleine charge des pentes ou des rampes d'accès d'une inclinaison jusqu'à 20 %. Et leur hauteur de seulement 2,035 m les rend utilisables à l'intérieur de conteneurs. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 06/02/2018 18:16:09 Référence : 46076

Rétromobile, c'est demain !

Le Salon Rétromobile ouvre ses portes demain matin à 10 h, jusqu'au lundi 12 février à la Porte de Versailles (voir 45804). La Fondation Berliet vous y donne rendez-vous avec un magnifique Centaure exposé par la Fondation Berliet pour souligner le centenaire de la naissance de Paul Berliet . Citroën a par ailleurs choisi de mettre à l'honneur ses utilitaires, 70 ans après la présentation au Salon de Paris d'un fourgon devenu icône populaire, le Type H. Attention, des nocturnes jusqu'à 22 h ont lieu demain et vendredi prochain. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 06/02/2018 14:23:04 Référence : 46072

IDF : interdiction de circuler pour les PL

La préfecture de police ayant activé le niveau 3 du Plan neige verglas en Ile-de-France, les poids lourds ont interdiction de circuler sur les principaux axes alors qu'en début de journée, il leur avait simplement été demandé de ne pas effectuer de manœuvres de dépassement. Les plus de 7,5 t sont donc invités à contourner l'Ile-de-France (notamment les semi-remorques et ADR). A défaut, ils seront orientés vers 43 zones de stockage temporaires, selon la préfecture de police. En effet, au moins 6 à 10 cm au sol sont attendus dans la journée et malgré les opérations de salage sur les routes, la circulation pourrait être fortement perturbée. Des zones de stockage des camions. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 06/02/2018 09:14:06 Référence : 46070

Des poids lourds au gaz en test au port de Havre

A l'initiative d'Haropa (ports de Paris, de Rouen et du Havre), une station mobile de GNC (gaz comprimé) est installée sur le port du Havre par GRDF jusqu'au mois d'avril. Pour permettre à des transporteurs intéressés de tester en conditions réelles les avantages offerts par les camions au gaz, les constructeurs Iveco et Scania mettent à leur disposition pendant deux à trois jours différents types de camions au GNC (tracteurs, bennes à ordures, etc.), et même des bus, qu'ils peuvent réapprovisionner gratuitement en gaz comprimé dans la station provisoire. Aux transporteurs de manifester leur intérêt auprès du distributeur local Scania ou Iveco, comme une trentaine l'ont déjà fait. Dans cette région particulièrement concernée par le transport routier (10 à 15 000 poids lourds transitent chaque jour par le port du Havre), il est question d'installer deux stations permanentes dans l'agglomération de cette ville d'ici la fin 2018 (l'une à l'interface ville-port, l'autre sur le centre routier). Cela vient dans la continuité de celle du port de Gennevilliers (92) et du port de Bonneuil-sur-Marne (94) installées en 2016. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 06/02/2018 09:12:40 Référence : 46069

Thermo King distingué pour son groupe hybride autonome

Dans le cadre d'une remise de prix organisée par le magazine allemand Transport, à Munich, le SLXi Hybrid de Thermo King a reçu le prix « European Transport Award for Sustainability 2018 » (Prix du transport européen pour le développement durable 2018) dans la catégorie « Systèmes de refroidissement et chauffage pour véhicules ». Rappelons que le SLXi Hybrid associe un groupe de réfrigération Thermo King et le système EnviroDrive de Frigoblock, c'est-à-dire avec une génératrice asynchrone installée sur le moteur du tracteur qui fournit une alimentation électrique constante et peut donc produire du froid même lorsque le moteur thermique du groupe frigorifique est à l'arrêt. Destiné aux semi-remorques frigo, il sera disponible à la vente cette année. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 06/02/2018 08:37:43 Référence : 46071

IG Metall et les patrons allemands de l'industrie trouvent un accord

Le puissant syndicat de la métallurgie allemande, IG Metall, et les représentants de l'industrie d'Outre-Rhin ont trouvé un accord. Il prévoit notamment une augmentation de 4,3 % des salaires en avril et une hausse d'autres éléments de rémunération étalée sur vingt-sept mois. Par ailleurs, les salariés auront le droit de réduire leur temps de travail à vingt-huit heures par semaine, sans compensation salariale et pour un temps limité toutefois. Dorénavant les salariés du secteur ayant au moins deux ans d'ancienneté dans leur entreprise pourront demander à bénéficier de cette réduction de leur temps de travail pour une durée comprise de six et vingt-quatre mois, à l'issue de laquelle ils auront la garantie de pouvoir retrouver leur poste à temps plein. En échange, le patronat a obtenu davantage de flexibilité pour augmenter le temps de travail à quarante heures par semaine pour les salariés qui le souhaitent, contre trente-cinq heures en moyenne dans le secteur. - FG

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 05/02/2018 16:31:32 Référence : 46067

Un nouveau directeur marketing chez VW Utilitaires

Antoine Weil, 44 ans, prendra ses fonctions de directeur marketing de Volkswagen Véhicules utilitaires le 1er mars. Il était jusqu'à présent chef du Service Marketing Produit de la marque Volkswagen. Diplômé de l'European Business School Paris, il a débuté sa carrière chez Rover Group France en 1996. Il reporte directement à Kérim Bournonville, directeur de Volkswagen Véhicules utilitaires. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 05/02/2018 16:27:41 Référence : 46066

Un routier retrouvé noyé dans les eaux du Doubs

Vendredi dernier, les secours ont été alertés pour un corps flottant dans le Doubs : la victime, un routier de 61 ans originaire d'un département voisin, n'a pas pu être sauvé. Il s'est noyé dans un bras de la rivière, au niveau de la commune de Gevry. C'est son camion stationné sur le parking au bord de la RD905, au niveau du chemin du pont, qui a permis de le retrouver. On ignore pour l'heure s'il s'agit d'une noyade accidentelle liée aux crues, ou d'un geste désespéré. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 05/02/2018 14:34:56 Référence : 46065

Demande de permis en ligne sur le site ANTS : n'oubliez pas les photos !

La fermeture des guichets en préfecture et le passage au tout numérique via le site ANTS causent occasionnent bien des soucis. Après les demandes de cartes grises (100 000 en souffrance fin 2017), ce sont les démarches pour l'obtention ou le renouvellement d'un permis de conduire qui sont le plus exposées aux attentes et aux bugs. Les professionnels de la route sont les premiers concernés puisqu'ils doivent renouveler leur permis tous les cinq ans, à l'issue d'une visite médicale. Dans son numéro de février, le magazine Les Routiers évoque les difficultés rencontrées lors de cette démarche. L'un de leurs journalistes a même testé cette démarche. Parmi les conseils, on apprend que les photos d'identité doivent désormais être réalisées exclusivement chez les photographes agréés ANTS, qui transmettent les photos directement au site ANTS. Entre autres conseils, malgré cette innovation, il est recommandé de ne pas oublier de coller aussi votre photo d'identité sur chaque volet de l'avis médical ! En raison d'un manque cruel d'explications, trop de dossiers incomplets bloquent le système. Privés de la délivrance de leur premier permis, des jeunes diplômés vivent de véritables drames en étant privés de travail et de revenus, et ce depuis plusieurs mois. Si vous aussi, vous éprouvez des difficultés, vous êtes invités par le magazine à apporter votre témoignage en écrivant sur mfreor@routiers.com. - CF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 05/02/2018 14:04:21 Référence : 46064

Restriction de circulation pour les plus de 7,5 t dans le Puy-de-Dôme

Le préfecture du Puy-de-Dôme informe les conducteurs de poids lourds que des restrictions de circulation ont été mises en place pour les véhicules de plus de 7,5 t. Cette mesure fait suite aux chutes de neige. Le message suivant a été diffusé : « A compter du 5 février 2018, à 11 h, l'accès à l'A75 est interdit à tous véhicules de plus de 7,5 t, autocars et transports d'animaux vivants inclus, dans le sens Nord-Sud, à partir de l'échangeur 6 (où un demi-tour de ces véhicules est effectué) jusqu'à la limite du département de la Haute-Loire. Cette mesure de circulation ne s'applique pas aux engins de viabilité hivernale, aux véhicules de secours et d'intervention (y compris Enedis, GRDF, RTE et GRT gaz), de dépannage et d'approvisionnement en matériaux de traitement des chaussées ainsi que les transports pour la collecte du lait ». - FG

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 05/02/2018 08:58:10 Référence : 46060

Attention, retour de la neige sur les routes

Quatorze départements sont en vigilance orange neige et verglas : elle concerne le centre-est de la France. Onze départements sont maintenus en vigilance orange crues dans le bassin de la Seine. La vigilance pour neige et verglas concerne l'Ain, l'Allier, l'Ardèche, le Cantal, la Drôme, le Gard, l'Isère, la Loire, la Haute-Loire, la Lozère, le Puy-de-Dôme, la Nièvre, la Saône-et-Loire et le Rhône. « L'épisode neigeux se propagera du Sud vers le Nord. Il persistera jusque dans l'après-midi sur les départements les plus au Nord, a précisé Météo France. Il devrait tomber entre 2 et 5 cm de neige en plaine, entre 10 et 20 cm en montagne au-dessus de 500 m, et 20 à 30 au-dessus de 1 000 m, en particulier au mont Lozère. En Ardèche, la circulation des véhicules de transports collectifs de voyageurs et de transports scolaires est interdite dans tout le département aujourd'hui, a annoncé dimanche soir le préfet, en raison des difficultés de circulation prévisibles liées à la neige ou au verglas. - FG

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 02/02/2018 10:13:38 Référence : 46050

Le développement des véhicules autonomes passe par des essais avec des navettes et des voitures

Anne-Marie Idrac, ex-secrétaire d'Etat aux Transports, a reçu le mandat d'élaborer une stratégie nationale de développement des véhicules autonomes. Elle a ainsi visité le Rouen Normandy Autonomous Lab qui intéresse au plus haut point le groupe de transport de personnes Transdev. Ce laboratoire effectue des expérimentations actuellement avec des voitures (de marque Renault). Selon la Csiam, il n'y aurait aucun projet de camions autonomes actuellement, alors que plusieurs expériences de platooning (camions interconnectés roulant en convoi) ont eu lieu chez de grands constructeurs de véhicules industriels. En poids lourd, cependant, la conduite autonome et partiellement autonome est une réalité (chez Mercedes, il s'agit du Future Truck et Future Bus). Transdev, pour sa part, teste depuis plusieurs mois l'EZ10 de la société Easymile (en partenariat avec Ligier Group et Robosoft Technology), qui peut transporter 12 personnes (6 assises, 6 debout), à une vitesse maxi de 40 km/h. Il peut rouler durant 14 heures grâce à ses batteries lithium-ion. Enfin, en novembre dernier, A l'occasion du salon Smart City Expo World Congress à Barcelone, Transdev et le constructeur Lohr ont dévoilé la navette électrique autonome i-Cristal d'une capacité de 16 passagers. - FG

Anne-Marie Idrac (à gauche) lors de sa visite du Rouen Normandy Autonomous Lab.

Anne-Marie Idrac (à gauche) lors de sa visite du Rouen Normandy Autonomous Lab.

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 02/02/2018 08:21:37 Référence : 46046

Belles performances pour Point S

La reprise générale touche aussi Point S, spécialiste du pneu et de l'entretien, qui a réalisé de belles performances en 2017, notamment sur le pneu PL où l'enseigne enregistre une croissance de 19 % sur un marché à +2,5 %. En octobre dernier, Point S a aussi franchi la barre symbolique des 500 points de vente (520 à ce jour, dont 170 Point S Industriel destinés aux PL). Sur les 46 centres implantés en 2017, quatre étaient des Point S Industriel, et l'enseigne en prévoit 5 nouveaux en 2018. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 02/02/2018 08:18:36 Référence : 46045

Un camion militaire Iveco à l'honneur

Notre confrère auto-moto.com fait exceptionnellement un focus sur un camion, et pas n'importe lequel : il a testé le nouveau transporteur de l'armée de Terre. Ce PPLOG DP, un 21-tonnes blindé et armé, est construit sur un châssis Iveco transformé par Soframe (en Alsace). Cocorico : cet lveco n'est pas seulement adapté en Alsace, il est aussi équipé d'un moteur Cursor 13 produit en France et fabriqué à Bourbon-Lancy. Il est capable de transporter munitions, nourriture et pièces détachées sur tous les théâtres d'opération. Equipé d'un moteur 6-cylindres en ligne de 12-litres développant 450 ch, le PPLOG peut rouler jusqu'à 80 km/h sur route comme sur des chemins escarpés. Il possède plusieurs atouts décisifs. Sur la version DP (Dispositif de protection), la cabine, qui pèse 4 t à elle seule, est blindée et conçue pour résister aux explosifs improvisés et aux mines. Autre caractéristique : le transporteur est équipé d'une tourelle, où un soldat peut actionner une mitrailleuse MAG 58. Impressions de conduite et vidéo à consulter ici. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 02/02/2018 08:14:03 Référence : 46047

Durisotti a un nouveau directeur commercial

Olivier Simonnet vient d'être nommé directeur commercial du groupe Durisotti, carrossier spécialisé dans les transformations en grande série (notamment de Vul) et dans le sur-mesure. Il a occupé la même fonction chez L'Oréal, puis celle de directeur opérationnel chez Boyriven (équipementier de véhicules industriels et urbains). - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 02/02/2018 07:02:30 Référence : 46044

Un nouveau PDG pour ZF

Depuis le 1er février, Wolf-Henning Scheider est devenu le nouveau président directeur général de ZF. Il succède à Konstantin Sauer. Agé de 55 ans, M. Scheider est diplômé en gestion des entreprises. Il bénéficie de nombreuses années d'expérience en management d'entreprises technologiques telles que Bosch et Mahle. - FG

Wolf-Henning Scheider succède à Konstantin Sauer au poste de président de ZF.

Wolf-Henning Scheider succède à Konstantin Sauer au poste de président de ZF.

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 01/02/2018 17:55:15 Référence : 46049

La Seine-Maritime alerte les conducteurs

Le département de la Seine-Maritime a mis en place une carte accessible via le lien ci-dessous pour connaître toutes les routes barrées pour cause d'inondations ou de travaux. On peut aussi connaître les perturbations touchant le service des bacs de la Seine en raison des très forts coefficients de marée. Pratique. - FG

 
Pour plus d'infos, cliquez-ici
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 01/02/2018 17:29:48 Référence : 46048

Les gendarmes de l'Oise donnent leurs petits conseils pour éviter des amendes pour excès de vitesse

Sur la page Facebook de la gendarmerie de l'Oise, place à de l'humour avec ces conseils « d'ami » notamment pour les automobilistes. Les conducteurs de camion et d'autocar ne sont pas mentionnés... Nous en concluons qu'ils respectent de toute évidence les limitations de vitesse : « Regardez attentivement les panneaux qui vous indiquent la limite de vitesse. Le nombre indiqué est la vitesse maximale, que vous soyez à pied, à vélo ou en voiture ». Deuxième astuce : « Vérifiez le compteur de vitesse de votre voiture. (...) La flèche reflète la vitesse à laquelle vous roulez. Sur les voitures plus récentes, la vitesse est parfois affichée numériquement ». Enfin, le dernier point, qui « est également le plus difficile : ajustez votre vitesse en fonction du nombre indiqué sur le panneau de signalisation. La police/gendarmerie ne peut pas vous infliger une amende si vous ne conduisez pas au-delà de la vitesse autorisée ». Cliquez sur le lien ci-dessous pour plus d'infos. - FG

 
Pour plus d'infos, cliquez-ici
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 01/02/2018 12:20:29 Référence : 46041

Fin d'exploitation des hydrocarbures : quid de la balance commerciale et de l'emploi ?

Publiée au journal officiel du 31 décembre 2017, la très contestée loi mettant fin à la recherche et à l'exploitation des hydrocarbures à horizon 2040 entre en vigueur dès ce début d'année 2018. Rappelons que 48 demandes de titres miniers ont été rejetées depuis le 1er janvier 2018, demandes tout simplement mises à la corbeille par Nicolas Hulot, ministre d'État, ministre de la Transition écologique et solidaire... A ce sujet, le ministre oublie totalement que la France devra continuer d'importer du pétrole (quoi qu'on en dise, on en aura toujours besoin !) ce qui coûtera encore plus cher aux contribuables français... Sans oublier que le ministre met définitivement une croix sur des milliers d'emplois qui auraient pu être créés. On marche une fois de plus sur la tête... Notre balance commerciale va encore s'enrayer... - FG

2018 marque les premières étapes conduisant à la fin de la recherche pétrolière en France.

2018 marque les premières étapes conduisant à la fin de la recherche pétrolière en France.

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 01/02/2018 09:46:57 Référence : 46038

Aujourd'hui, les péages autoroutiers augmentent

Ça y est, l'heure des nouvelles hausses des péages autoroutiers a sonné. Elles vont de 0,87 % à 2,04 %, ce qui est supérieur à 2017 (où la moyenne était autour de 1 %). Justification invoquée par les sociétés concessionnaires comme le groupe Vinci : l'inflation et le coût des travaux d'entretien du réseau français concédé, soit 9 000 km à péages. Scandaleusement, ce sont les PL qui se voient le plus impactés par ces hausses. Sur certains tronçons, ils sont même les seuls à cracher au bassinet. Les autoroutes de Rhône-Alpes (AREA) appliquent une augmentation de 2,04 %, Autoroutes Paris-Rhin-Rhône (APRR)  %, Société des autoroutes du Nord et de l'Est de la France (Sanef) et la Société des autoroutes Paris-Normandie (SAPN) 1,39 %, Autoroutes du Sud de la France (ASF) et Autoroutes Esterel-Côte d'Azur (Esco-ta) 1,34%, Cofiroute 1,33 %, Autoroutes et tunnel du Mont-Blanc (ATMB) 1,03 % et So-ciété française du tunnel routier du Fréjus (0,87 %). En effet, trois composantes entrent en jeu dans cette hausse : d'abord, les sociétés d'autoroute ont droit de répercuter jusqu'à 70 % de l'inflation de l'année précédente. Ensuite, elles compensent la redevance domaniale versée à l'Etat (qui a progressé en 2013 pour financer des infrastructures et sera répercutée en 2016-2018). Enfin, elles réintègrent à leur gré dans les péages le coût des travaux supplémentaires réalisés au-delà des engagements inscrits dans les contrats de concession. Il faut aussi savoir que cette hausse compense un gel décidé en 2015 par Ségolène Royal... - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 01/02/2018 08:35:10 Référence : 46036

Le D électrique de Renault commercialisé dès 2019

Avant d'être intégré dans le groupe suédois Volvo en 2001, Renault Trucks fut l'un de pionniers dans le véhicule électrique via des protos ou des accords de coopération, avec notamment Ponticelli. Quelques jours après l'annonce par Volvo Trucks de la commercialisation de FE et FL 100 % électriques en 2019 (voir 46004), Renault Trucks annonce à son tour la commercialisation d'une gamme de D électriques la même année. Ces camions de distribution destinés à livrer en milieu urbain seront fabriqués en série à l'usine de Blainville-sur-Orne, l'usine historique de la marque française puisque cette unité de production fut installée en 1956 dans le Calvados par Renault pour sa division camions, la Saviem. Rappelons aussi en cet anniversaire des 50 ans de 1968 que dès janvier de cette année mythique, cette usine avait vu naître les premières grèves des ouvriers, par le biais d'un blocage général.

Pour la commercialisation des ses D tout-électriques, Renault s'appuie sur dix années d'expérimentation de ces véhicules de 12 à 16 t en conditions réelles d'exploitation chez des clients partenaires comme Guerlain (via Speed Distribution), Carrefour et Nestlé (via Stef) ou Delanchy, qui profitent du silence de fonctionnement de ce véhicule pour livrer à des horaires décalés. Ces années de test ont permis de récolter des informations fondamentales sur l'usage, le comportement des batteries, les infrastructures de recharge et la maintenance des camions électriques.

Le terrain a été préparé par la commercialisation en 2010 du Maxity Électrique de 4,5 t, qui a confronté le réseau aux spécificités de la vente, la maintenance et la réparation de véhicules électriques. La grosse différence avec 2010, c'est qu'ils promettent d'être économiquement compétitifs, selon Renault Trucks. En effet, le prix de production devrait profiter de l'avance en recherche et développement du groupe Volvo (y compris pour ses bus électriques). A noter que même si le Maxity Électrique n'est plus commercialisé depuis 2015, La Poste fait encore rouler sa version expérimentale équipée d'un prolongateur d'autonomie fonctionnant à l'hydrogène, qui permet de doubler l'autonomie de ce 4,5-tonnes (elle passe de 100 km à 200 km). - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 31/01/2018 16:50:37 Référence : 46035

Grèves en Allemagne : c'est parti !

Des grèves d'avertissement de 24 heures ont été entamées en Allemagne, notamment chez l'équipementier ZF, chez Man ou encore chez Federal Mogul. Elles sont utilisées par le syndicat IG Metall comme moyen de pression dans les négociations sur le prochain accord salarial pour le secteur de la métallurgie (industrie automobile incluse). Les représentants des employeurs menacent de porter plainte contre ces grèves de 24 heures, estimant qu'elles nuisent à l'activité industrielle et menacent donc les emplois. Les employeurs pourraient réclamer des dommages et intérêts pour le manque à gagner lié aux interruptions de travail. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 31/01/2018 12:35:26 Référence : 46034

Le marché du camion continue sa progression

L'analyse du marché 2017 pour le secteur du VI livrée hier par la Chambre syndicale internationale de l'automobile et du motocycle (Csiam) est très encourageante pour l'avenir proche : elle indique 50 428 unités vendues en plus de 5 t. Soit une croissance de 7 % par rapport à 2016 (qui avait déjà connu une hausse de 13 % par rapport à 2015), et un niveau d'immatriculations qui se révèle le meilleur atteint depuis 2008. Même si la hausse du nombre de tracteurs vendus (+2,8 %) est bien moindre que le bond de 13 % relevé pour les porteurs, les tracteurs représentent encore un segment majeur avec près de 55 % de parts de marché total (27 639 unités, contre 22 788 porteurs). Thierry Archambault, Président-Délégué de la Csiam et Jean-Marc Diss, Président de la Branche VI de la Csiam, tablent sur un marché des VI encore en croissance en 2018, en particulier sur le segment des porteurs, porté par la construction et la distribution. Reste pour les constructeurs à faire face des délais de livraison qui s'allongent chez les carrossiers (surtout dans le secteur de l'isotherme, si l'on en croit Patrick Cholton, de la FFC), et un recrutement toujours plus difficile dans les ateliers, les métiers autour du VI n'ayant pas bonne presse auprès des jeunes, et encore moins de leurs parents. D'autre part, Patrick Cholton est d'avis que les carrossiers ne doivent pas louper le virage de l'impression 3D et de la réalité virtuelle ; des technologies qui devraient leur faire gagner « 30 à 40 % de rentabilité ». - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 31/01/2018 08:16:19 Référence : 46029

Le T de Renault transformé en approche chantier est disponible

Dans son usine de Bourg-en-Bresse, Renault Trucks a dédié un atelier à la transformation de véhicules d'occasion de moins de cinq ans pour changer leur destination. L'un des processus industriels que nous évoquions en octobre dernier a abouti sur une commercialisation de grands-routiers T d'occasion de 460 ch reconditionnés en approche chantier et baptisés T X-Road 460 (voir 45523). Les véhicules qui sortent de cet atelier sont dotés de toutes les capacités de motricité et de robustesse de la gamme C et K, et surtout, leur disponibilité est immédiate. Un bon point sur fond de marché tendu dans le domaine du chantier, avec des délais qui s'allongent. En configuration 4x2, le T X-Road 460 reçoit des éléments de carrosserie renforcés, comme des pare-chocs en acier, des emmarchements ultra-résistants et des grilles de protection des phares. Il est équipé de pneus 315/80 à profil mixte, d'un blocage de différentiel et bénéficie d'une garde au sol rehaussée de 60 mm. Les réservoirs sont eux aussi rehaussés pour faire face aux situations parfois difficiles en off road. Les performances de la boîte de vitesses robotisée Optidriver sont augmentées grâce à l'ajout du mode off road et de l'accélérateur manuel, un atout en terrain accidenté. En option, il peut également être équipé d'un kit hydraulique, d'un large sabot acier de protection moteur, de couple de pont adapté, de gyrophares Led et d'une hauteur de sellette renforcée. La garantie constructeur est d'une durée d'un an ou de 120 000 km et couvre tous les incidents liés au moteur, à la boîte de vitesses et aux ponts. Elle est couplée avec l'assistance européenne de Renault Trucks qui intervient 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 31/01/2018 08:14:39 Référence : 46031

VI et Vul : des délais de livraison qui s'allongent

Dans le secteur du VI comme du Vul, on note un allongement des délais de livraison chez les constructeurs, mais aussi chez les carrossiers : ils sont passés de 70 jours en 2016 à 84 en 2017 chez les premiers, de 57 jours en 2016 à 99 actuellement chez les seconds. « Il s'agit d'un phénomène habituel en phase de reprise dans la mesure où les capacités de production ont été fortement réduites depuis la crise », souligne Jean-Michel Mercier, directeur de l'OVI. Une autre cause est la forte augmentation des immatriculations de porteurs, qui elle touche davantage les carrossiers, appelés à surtout intervenir sur ce type de véhicules. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 30/01/2018 09:05:34 Référence : 46026

Bruxelles convoque la France et huit autres pays sur la qualité de l'air

Neuf pays sont convoqués par Bruxelles (la France ainsi que l'Allemagne, l'Espagne, la Hongrie, l'Italie, la République tchèque, la Roumanie, le Royaume-Uni et la Slovaquie) car ils dépassent régulièrement les limites d'émissions destinées à protéger la santé des Européens pour deux polluants clés : les particules fines (PM10) et le dioxyde d'azote (NO2). Si, à la suite du sommet de la qualité de l'air, qui se tient aujourd'hui dans la capitale belge, aucune solution n'est trouvée, la Cour de justice de l'UE sera saisie. Les capitales devront alors faire face à des avertissement dans le cadre de procédures d'infraction. La pollution de l'air est jugée responsable de plus de 400 000 morts prématurées par an dans l'UE, sans compter les Européens qui sont atteints de maladies respiratoires et cardiovasculaires. La Commission estime qu'elle coûte plus de 20 milliards d'euros par an à l'économie. En France, plusieurs ministres et élus ont de nouveau mis sur la table diverses solutions de taxation de type « pollueur-payeur », qui concerneront les transporteurs routiers. - FG

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 30/01/2018 08:47:36 Référence : 46024

Groupe Volvo : Christophe Martin succède à Jean-Claude Bailly

À compter du 1er février 2018, Christophe Martin prendra le poste de directeur général de la division camions du groupe Volvo en France, à la suite de Jean-Claude Bailly, qui est nommé directeur général de Renault Trucks Europe. À ce titre, Christophe Martin dirigera les activités commerciales des marques Renault Trucks et Volvo Trucks. Actuellement directeur général de Renault Trucks International, cet homme de 49 ans est diplômé de l'emlyon business school. Il a occupé auparavant plusieurs postes de direction des ventes et du marketing en France, en Europe centrale, en Afrique, au Moyen-Orient et en Asie pour les différentes marques de camions du groupe Volvo (Mack Trucks, Renault Trucks, UD, Volvo Trucks). - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 30/01/2018 08:46:31 Référence : 46023

Le radar de Bessamorel flashe à partir de 80 km/h : un test ou une erreur ?

Depuis plus d'une semaine, des usagers de la RN88 ont remarqué que le radar de chantier de Bessamorel (43 - Haute-Loire), situé le long de la RN88 et censé flasher dans les deux sens au-delà de 90 km/h, s'était mis à fonctionner dès 80 km/h, apprend-on sur le site lacommère43. « Moi et mes collègues avons été flashés dans les deux sens dès qu'on passe les 84 km/h au compteur », témoigne Claude, livreur d'Yssingeaux au volant d'un utilitaire, qui n'a pour l'instant reçu aucun PV, pas plus que les autres livreurs de sa société. Il s'agit peut-être d'un test avant l'arrivée des 80 km/h en juillet prochain. L'explication de la préfecture est différente : selon elle, les radars autonomes, qui ont la capacité d'être discriminants, vérifient (dans les deux sens) la vitesse selon le type de gabarit : la vitesse est limitée à 90 km/h pour les véhicules légers et 80 km/h pour les PL de plus de 3,5 t. Comme leur champ de vision est large (entre 10 et 75 m), il se peut, toujours selon la préfecture, que l'infraction concerne « un véhicule circulant en amont ou en aval du conducteur percevant le flash ou un véhicule progressant en sens opposé ». Un autre élément de sa réponse est intéressant : « Par ailleurs, dans le cas des véhicules utilitaires (PTAC inférieur ou égal à 3,5 t), la distinction avec un poids lourd peut s'avérer erronée. Après analyse par le Centre automatisé de constatation des infractions routières (CACIR), le propriétaire du véhicule ne recevra pas d'avis de contravention ». Comme quoi même les radars peuvent se tromper... - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com

 

Afficher + de brèves