Rechercher :


Mise en ligne le 17/08/2018 16:57:34 Référence : 46966

Collision PL-bus sur l'A4 : le routier était au téléphone

Une fois de plus, c'est vraisemblablement une distraction due à l'usage du téléphone portable qui a provoqué un accident. Dans le cas de la collision hier (voir 46960) entre un poids lourd et un bus transportant des enfants d'un centre de loisirs de la Meuse, sur l'A4, on apprend que le chauffeur du camion utilisait son téléphone quelques secondes avant l'accident. Cet homme âgé de 26 ans n'était pas sous l'effet d'une conduite alcoolique, la chaussée était en parfait état et la route dégagée. Etant donné cette « violation manifestement délibérée d'une obligation particulière de prudence ou de sécurité imposée par la loi ou le règlement », le parquet de Soissons a décidé l'ouverture d'une information judiciaire dans le cadre de laquelle le conducteur du poids lourd sera déféré dans le courant de l'après-midi pour être présenté à un juge d'instruction. - MF

Etant donné les circonstances, le conducteur du camion va être présenté à un juge d'instruction (photo L'Est Républicain)

Etant donné les circonstances, le conducteur du camion va être présenté à un juge d'instruction (photo L'Est Républicain)

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 17/08/2018 11:42:05 Référence : 46963

Suite au drame de Gênes : 200 km de détour !

Sur France Info ce matin, le patron des Transports Mortigliengo, par ailleurs président de la FNTR Alpes-Maritimes, confirme que ses camions doivent bien réaliser 220 km de détours pour éviter Gênes depuis Nice. Selon lui, cela représente une perte de trois à quatre heures par camion (soit un surcout de 220 euros minimum). - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 17/08/2018 11:40:16 Référence : 46964

Drame de Gênes : un report du trafic sur les cols des Alpes du Sud est à craindre

Joel Giraud, député des Hautes-Alpes, s'inquiète de l'impact de l'effondrement du viaduc de Gênes sur le transport routier des Alpes du Sud, qui pourrait bien entraîner des reports de trafics sur les cols de Larche et de Montgenèvre. Il a donc écrit à Elizabeth Borne, ministre des Transports : « Les liaisons via les cols de Montgenèvre (RN94) dans les Hautes-Alpes et du Col de Larche dans les Alpes de Haute-Provence vont être appelées à jouer le rôle d'itinéraires de substitution si la réglementation limitant actuellement le trafic des poids-lourds sur ces cols, n'est pas rappelée et respectée, conformément aux décisions de la Commission intergouvernementale pour les Alpes du Sud », souligne Joel Giraud dans son courrier. Il demande donc à la ministre de prendre des mesures, avec son homologue italien, pour que des contrôles soient rapidement mis en place avec présence d'inspecteurs transports, notamment à la sortie autoroutière d'Oulx sur l'A32 Turin / Tunnel du Fréjus et à la sortie de l'A51 à La Saulce ainsi qu'aux cols de Montgenèvre et de Larche, pour faire respecter les interdictions de transit international sur ces axes. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 17/08/2018 09:49:54 Référence : 46961

L'Iveco Daily souffle ses 40 bougies

Lancé en 1978, l'Iveco Daily a révolutionné le transport léger, le châssis étant dérivé du camion avec propulsion et suspension avant indépendante. Il adopte la technologie common rail pour la première fois en 1999 (dans cette catégorie de véhicule), puis l'ESP. Le Daily c'est aussi plusieurs versions de transport de personnes, et tout comme en marchandises, il est proposé dans une large variante de motorisations diesel, gaz et même électrique. Champion des minis du marché dans le domaine des énergies alternatives, le Daily a aussi récolté un grand nombre de trophées au cours des quarante dernières années, dont celui, à deux reprises, du Vul de l'année (en 2015 et en 2018), puis celui du Minibus de l'année en 2017 pour le Daily Tourys (version tourisme). Le Daily c'est aussi plus de 3 millions de véhicules produits, manufacturés sur trois continents, et roulant dans 110 pays. - FG

Le Daily en 1978, version fourgon, sous la marque Fiat. Il a ensuite été décliné en plusieurs versions de carrosseries notamment pour le BTP, la distribution, véhicule-atelier, remorqueuse...

Le Daily en 1978, version fourgon, sous la marque Fiat. Il a ensuite été décliné en plusieurs versions de carrosseries notamment pour le BTP, la distribution, véhicule-atelier, remorqueuse...

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 17/08/2018 09:15:49 Référence : 46960

Accident camion-car sur l'A4 : neuf blessés, le chauffeur du camion en garde à vue

Un camion a percuté un autocar qui était arrêté sur la bande d'urgence, hier en soirée, sur l'A4 à hauteur de la commune de Villers-Agron-Aiguizy (Aisne). Le choc fut violent : neuf personnes ont été blessées, dont deux enfants grièvement. Le car transportait des enfants d'une colonie de vacances. Au total, 43 personnes ont été impliquées dans l'accident. Ce vendredi, 4 blessés restaient hospitalisés au CHU de Reims. Le chauffeur du camion a été placé en garde à vue, le parquet de Soissons souhaitant faire des vérifications. Selon les premiers éléments de l'enquête, le car qui véhiculait les enfants était bien visible sur la bande d'arrêt d'urgence, sur une ligne droite et les conditions climatiques étaient bonnes. - FG

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 17/08/2018 08:30:20 Référence : 46950

Camso repris par Michelin

Le rachat par Michelin de Camso, spécialiste des pneus hors route et chenilles en caoutchouc pour les engins agricoles et les motoneiges, fera du groupe clermontois le leader mondial sur ce marché spécifique. Cette acquisition qui devrait être finalisée fin 2018 donnera naissance à une nouvelle division qui combinera les activités hors-route des deux entreprises, basée à Magog (Québec), au siège social de Camso. L'un des objectifs visés est aussi d'innover davantage dans le domaine des chenilles et des pneus sans air, selon Michelin. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 17/08/2018 08:28:56 Référence : 46949

Le Sprinter en version électrique avec pile à combustible

Mercedes Vans s'intéresse sérieusement à la pile à combustible pour équiper ses fourgons électriques, en alternative à une batterie classique. Ainsi, le constructeur allemand a équipé de cette technologie un camping-car Sprinter qu'il a baptisé F-Cell. Ce concept-car à propulsion arrière est destiné à montrer que la pile à hydrogène peut aussi s'adapter à un Sprinter de livraison ou à un minibus interurbain. La balance peut pencher en faveur de la pile à combustible si le transporteur a besoin d'une grande autonomie, d'une bonne charge utile et d'une recharge rapide. À moyen terme, c'est donc en particulier pour les longues distances et les grands utilitaires qu'il offre donc une solution zéro émission. Sur le Sprinter F-Cell (pour l'instant présenté sous forme de camping-car), les trois réservoirs peuvent stocker un total 4,5 kg d'hydrogène, ce qui permet de parcourir environ 300 km. Pour monter à 500 km, un réservoir supplémentaire peut être ajouté à l'arrière. Attention, il s'agit d'un hybride rechargeable puisqu'il combine la pile à combustible à l'énergie des batteries. Le rechargement en électricité par les batteries augmente l'autonomie de 30 km. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 16/08/2018 09:53:35 Référence : 46956

Un projet de loi sur les infrastructures à venir

A la suite de l'effondrement d'un viaduc à Gênes, Elisabeth Borne a rappelé qu'elle travaillait sur un projet de loi de programmation des infrastructures à la rentrée. Un rapport alarmant remis au ministère de l'Intérieur estime qu'un tiers des ouvrages entretenus par l'État aurait besoin de réparations. Cela représente 4 000 ponts sur un total de 12  000, soit un pont sur dix (voir 46951). Après l'accident de Gênes mardi, la ministre des Transports, Elisabeth Borne, a souligné mercredi « l'importance » d'un entretien régulier des routes, ponts et tunnels français. Elle soutient que « tous les ponts font l'objet de visites annuelles et de visites plus détaillées tous les trois ans  ». A la mi-mai, la ministre avait annoncé un plan de sauvegarde des routes nationales « 50% des surfaces de chaussées sont à renouveler » a-t-elle précisé. - FG

En mai, l'A15 avait été fermée suite à un affaissement constaté sur les piliers du viaduc de Gennevilliers.

En mai, l'A15 avait été fermée suite à un affaissement constaté sur les piliers du viaduc de Gennevilliers.

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 16/08/2018 09:49:38 Référence : 46955

Des similitudes troublantes avec le drame du tunnel du Mont-Blanc

Avec 39 morts, le bilan humain de la catastrophe de Gênes est le même que le drame du tunnel du Mont blanc, qui plus est avec le même actionnaire, Atlantia ! Et l'A10 italienne (qui emprunte le viaduc) est aussi un autre axe essentiel (le 3e) entre la France et l'Italie... Il se trouve qu'Atlantia, géant mondial des infrastructures, est contrôlé par la célèbre famille Benetton. Inconnu en France, Atlantia y est pourtant déjà très présent dans toutes les infrastructures, des aéroports aux autoroutes (dont la Sanef, suite au rachat en mars dernier d'Abertis par Atlantia et l'espagnol ASC) en passant par les tunnels, comme celui du Mont Blanc (GIE Monte Bianco). - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 16/08/2018 09:41:01 Référence : 46954

L'itinéraire à suivre pour éviter Gênes

Voici le long détour imposé aux camions (voir détails dans 46951). Heureusement, le trafic est actuellement le plus faible de l'année, en raison des congés observés par les conducteurs slaves. Sinon, le bilan global aurait été triple, car en général ça bouchonne sur le pont.
On apprend que le patron français des Transports déménagements Alba (Suresnes), William Ben Loulou, a perdu un conducteur roumain et qu'un autre est grièvement blessé. Tous deux sont salariés en France depuis dix ans.

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 16/08/2018 08:51:17 Référence : 46953

Les routes défoncées réduisent les accidents, selon Emmanuel Barbe !

Le délégué à la Sécurité routière Emmanuel Barbe n'est pas vraiment en phase avec l'actualité et les décisions d'Elisabeth Borne (voir 46951), puisqu'il a affirmé au micro de nos confrères de BFM que « Les routes non entretenues ne sont pas une mise en danger de ses usagers (...). En revanche, c'est une aubaine pour éviter les accidents ». Partant du principe que c'est sur les routes les mieux entretenues qu'arrivent 3,5 fois plus d'accidents mortels, Barbe en conclut que plus on doit faire attention à éviter les trous, moins on roule vite et moins on est en danger ! Ça rappelle les réflexions de décideurs entendues il y a quelques années, quand l'enrobé drainant était adopté sur des tronçons d'autoroute. Selon certains, plus on évitait les nuages d'eau par temps de pluie, plus ça incitait les usagers à rouler vite, donc à s'exposer au risque d'accidents.
Monsieur Sécurité routière a de quoi se réjouir, si on en croit les conclusions d'un rapport commandé par le gouvernement sur l'état des routes françaises : si la gestion des chaussées ne change pas, 60 % du réseau français sera dégradé d'ici 2037. Actuellement, 17 % du réseau est dégradé et un tiers des ponts nécessite des réparations, 7 % d'entre eux risquant de s'effondrer ! A sa décharge, il faut souligner qu'Emmanuel Barbe s'exprimait ainsi avant la catastrophe de Gênes... - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 16/08/2018 08:11:55 Référence : 46952

Non-dénonciation d'un salarié flashé : un patron a gagné en justice !

C'est une première en France, selon notre confrère l'Est républicain. Un juge de Metz a tranché en faveur d'un patron qui ne voulait pas dénoncer un employé flashé avec un véhicule de la société, bien que ce soit une obligation légale depuis le janvier 2017. Le chef d'entreprise qui a contesté la contravention de son salarié devant le tribunal de police de Metz s'est appuyé, grâce à son avocat, sur « un problème entre le texte et l'avis de contravention » : l'article L121-6 du code de la route impose au représentant légal de la société de dénoncer son salarié. Or, les 675 euros sont réclamés à la seule personne morale, la société. Or Aucun texte ne réprime la non-dénonciation d'un conducteur (ou « non-désignation », c'est le terme juridique) par une personne morale. Les avis de contravention ont été considérés comme mal délivrés, donc caduques. Une faille juridique qui espérons-le pourra être exploitée par les patrons transporteurs vis-à-vis de leurs conducteurs... Surtout si, en cette période de pénurie de routiers, ils veulent les garder ! - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 15/08/2018 15:40:28 Référence : 46951

Plusieurs camions victimes de l'effondrement du viaduc en Italie

Parmi la quarantaine de véhicules précipités hier d'une hauteur de 45 m suite à l'effondrement soudain du pont Morandi (viaduc autoroutier à Gênes - voir 46946), il y avait « quelques camions », sans plus de précisions pour l'instant. Quatre Français sont parmi les victimes. Au total, la catastrophe a fait au moins 39 morts et 15 blessés, dont une douzaine dans un état grave, selon le dernier bilan de la protection civile. Il y a aussi encore quelques disparus.

Sachant qu'il y a en France 4 000 ponts sur 12 000 qui nécessiteraient des réparations, selon un rapport alarmant remis au ministère des Transports, on espère que l'Etat va mettre les bouchées doubles sur ces travaux qui lui incombent !

Pour les camions devant transiter par là, voici les instructions routières : Suite à la section fermée entre la jonction de l'autoroute A7 Milan-Gênes et l'aéroport de Gênes dans les deux sens, il est conseillé d'utiliser l'A26 Gênes-Gravellona Toce, puis la D26 Diramaziuone Predosa Bettole, et l'A7 en direction de Gênes en provenance de Savona vers Gênes. Dans la direction Livourne-Savona, prendre l'A7 Milan Genova en suivant les indications pour Predosa-Bettole, puis l'A26 en direction de Genova et continuer en direction de Savona. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 14/08/2018 15:40:49 Référence : 46948

140 km/h au lieu de 80 !

La gendarmerie de la Marne, sur sa page facebook, fait part d'un fait divers qui reste heureusement un cas isolé : vendredi dernier, un contrôle de vitesse effectué sur l'A4 à l'occasion des départs en vacances a permis d'interpeler un routier étranger transportant des matières dangereuses en très grand dépassement de vitesse :140 km/h au lieu des 80 km/h autorisés pour ce type de véhicule. Le conducteur a été placé en garde à vue et poursuivi pour mise en danger de la vie d'autrui et infractions connexes. Son permis de conduire est retiré et la sous-préfecture de Reims a pris un arrêté de 3 mois d'interdiction de conduire en France. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 14/08/2018 14:55:43 Référence : 46947

La directive européenne sur le détachement publiée au JO... mais pas pour le TRM

La directive détachement qui est entrée en vigueur au niveau européen le 30 juillet 2018 n'est pas applicable au secteur du transport routier, faute d'accord trouvé. En attendant l'adoption d'un autre texte dans les mois à venir, ce sont donc les dispositions de 1996 (96/71/CE) qui restent applicables dans ce domaine. Pour les autres secteurs s'applique désormais le principe de l'égalité des rémunérations (à travail égal salaire égal), ou encore l'application aux travailleurs détachés de toutes les règles applicables aux travailleurs locaux (13e mois, prime de pénibilité, d'ancienneté, etc.). - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 14/08/2018 13:47:37 Référence : 46946

Des véhicules tombés d'un viaduc à Gênes

Une portion d'un viaduc de l'autoroute A10 vient de s'écrouler à Gênes (Italie), en plein orage. Il semble qu'il y ait des dizaines de victimes parmi ceux qui sont tombés du viaduc et ceux qui sont restés coincés sous les décombres. Plusieurs dizaines de mètres de routes se sont effondrés, dans une zone habitée. Construit sur l'autoroute A10 dans les années 1960, l'édifice avait connu d'importants travaux de rénovation en 2016. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 14/08/2018 08:35:54 Référence : 46945

Continental a réuni 150 transporteurs à Mortefontaine

Pour exposer ses technologies, Conti a renouvelé l'organisation d'un « Perfect Conti Driving Experience », réunissant 150 transporteurs (de France, Belgique et Pays-Bas) au centre d'essais de l'Utac Ceram, à Mortefontaine au nord de Paris. Les ateliers et démonstrations sur circuit leur ont permis découvrir les produits, services et solutions développés par le groupe en matière de mobilité intelligente, d'adhérence et de performance des pneumatiques, de connectivité et de digitalisation du transport, ou encore de réduction de la conso. L'Innovation Truck était de la partie, vitrine des systèmes de sécurité de demain : détection d'angles morts, caméra SurroundView 3D 360°... - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 14/08/2018 08:35:22 Référence : 46944

Les ateliers PL encouragés à contrôler les tachys

Stoneridge propose aux ateliers PL multimarques de les aider s'ils souhaitent créer leur propre station chronotachygraphe en complément de leur activité entretien. Cela commence par une étude approfondie de faisabilité, puis si celle-ci est positive par la rédaction d'un devis détaillé qui prend en compte la taille du garage, le nombre de techniciens à déployer, le matériel à installer, etc. Une fois le projet validé, Stoneridge s'occupe du montage du dossier d'agrément auprès de la préfecture, puis de la formation du (ou des) technicien(s). Une offre complète qui facilite amplement la mise en place efficace et rapide d'une station tachygraphe. Pour les transporteurs, cela évite les kilomètres en plus pour les entretiens périodiques. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 13/08/2018 11:33:58 Référence : 46943

Une édition spéciale du FH pour les 25 ans de Volvo

L'édition spéciale Volvo FH 25 ans rappelle que cette icône du constructeur suédois a été mise sur la route en 1993 ! Près d'un million de FH ont été vendus depuis. Proposée en version FH et FH 16, cette édition se distingue par son design extérieur et intérieur, un confort de conduite exceptionnel et des fonctionnalités à la pointe de la technologie. A l'extérieur, le décor argent/gris et orange souligne l'origine du camion et d'élégantes rayures symbolisent le numéro 25. Elles combinent des effets 3D et des effets d'ombrage pour faire référence au design du début des années 1990 et confèrent au camion un look un peu rétro. Deux couleurs de lancement sont au choix : gris métallisé assez sombre et rouge brillant, en hommage au rouge de la cabine originale de 1993. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 13/08/2018 11:32:34 Référence : 46942

Mercedes agrandit son centre de tests et de développement

Mercedes Camions va investir 50 millions d'euros supplémentaires pour regrouper l'ensemble de ses activités de développement sur son Centre de tests et de développement (EVZ) créé à Wörth il y a dix ans. Une extension qui devrait être inaugurée en 2020 comprendra de nouveaux bureaux et ateliers, un local pour bancs d'essais ainsi qu'un parking pour les véhicules de tests. Avec à la clé 350 salariés plutôt que 200 aujourd'hui. Les pistes reproduisent le profil des routes du monde entier (Amérique du Sud, Corée du Sud, Afrique et bien sûr Europe) et certaines permettent de tester une inclinaison supérieure à 49 % ! Il est notamment réalisé dans ce centre des recherches sur la connectivité, la conduite autonome et l'électrification des produits... - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 10/08/2018 10:51:23 Référence : 46939

Sondage européen sur le changement d'heure

Les citoyens européens sont invités à répondre à un sondage de la Commission européenne jusqu'au 16 août (cliquez sur le lien ci-dessous pour répondre au sondage). Avancer d'une heure en été, reculer d'une heure en hiver... Faut-il abandonner ce rituel ? La Commission européenne pose la question à tous ses citoyens à travers une consultation publique en ligne, à laquelle il est possible de répondre jusqu'au 16 août. Depuis une directive de 2001, les changements d'heure sont appliqués de manière uniforme dans l'ensemble de l'Union. Une pratique dont l'intérêt est aujourd'hui remis en cause par le Parlement européen. Les changements d'heure provoquent des troubles du sommeil, et donc du stress et de la fatigue, et parmi les premiers affectés les conducteurs de véhicules industriels... La réforme du passage à l'heure d'été nécessitera cependant l'accord des 28 pays de l'UE. - FG

 
Pour plus d'infos, cliquez-ici
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 09/08/2018 16:45:29 Référence : 46934

Un logiciel pour gérer les contraintes des camions-citernes compartimentés

Pas facile pour les chauffeurs de camions-citernes compartimentés d'optimiser le taux de remplissage des compartiments. Étant donné la pluralité des produits et clients à livrer, pas simple non plus pour l'exploitation de gérer les tournées de ces véhicules spécifiques, en tenant compte des sites de livraison, des camions à utiliser et des quantités à livrer. Le logiciel d'optimisation de tournées AntsRoute permet de minimiser le nombre de camions utilisés et de réduire les kilomètres parcourus en respectant les quantités de produits et matières premières à livrer. Les produits sont affectés dans les différents compartiments en tenant compte de la capacité globale à livrer, de la pluralité des substances, du nombre et de la localisation des clients. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 09/08/2018 16:37:03 Référence : 46933

Volvo Trucks anticipe la norme Vecto

Les acheteurs de camions européens pourront bientôt comparer la consommation de carburant et l'impact environnemental des différents modèles et constructeurs, grâce à la norme Vecto qui rentre en vigueur le 1er janvier prochain pour les nouveaux camions. Volvo Trucks anticipe en proposant dès maintenant les déclarations de consommation de carburant et les émissions de CO2. Les valeurs à déclarer, fixées véhicule par véhicule, dépendent d'un processus standardisé de simulation de cycles de conduite, agréé par l'UE. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 09/08/2018 16:36:06 Référence : 46932

Un million de moteurs pour Daimler Trucks

L'usine Mercedes-Benz Trucks de Mannheim (Allemagne) et l'entité Detroit Diesel liée à Daimler Trucks North America (DTNA) ont franchi à elles deux le cap du million de moteurs assemblés, ce qui conforte Daimler Trucks dans sa stratégie globale de en ce domaine : depuis 2010, le constructeur allemand s'appuie sur des plateformes communes pour l'ensemble de ses camions (moteurs, essieux, transmissions). A noter qu'il faut six jours pour construire un de ces moteurs, de la fonderie de base à l'assemblage final. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 08/08/2018 11:06:07 Référence : 46931

Le suramortissement des PL au gaz est prolongé jusqu'à 2021

En exposant son plan de route pour une mobilité propre visant une neutralité carbone en 2050, le gouvernement français a insisté sur deux sources d'énergie qui ont sa préférence : le gaz et la pile à hydrogène (en cours de développement). Cette volonté se traduit par un renforcement du dispositif du suramortissement actuel pour l'achat d'un camion au gaz (ou biométhane) ou à l'ED95, est étendu aux « petits PL » et prolongé jusqu'en 2021. L'État s'engage aussi au gel du tarif de la TICPE du gaz à son niveau actuel (5,8 euros/100 m3) de 2018 à 2022. Il promet aussi un soutien à la production de biométhane pour développer l'usage direct local, en particulier lorsqu'on est loin du réseau de gaz. Et le coût du GNC ou GNL devrait baisser avec le futur raccordement des stations de GNV aux réseaux de transport de gaz naturel. Autre promesse : la création de 100 nouvelles stations d'approvisionnement en GNV dans les quatre prochaines années.

En ce qui concerne l'hydrogène (pile à combustible), l'État vise à horizon 2023 l'introduction de 5 000 Vul et 200 bus, camions, TER et bateaux mus par cette technologie. Surtout, il veut construire d'ici là 100 stations alimentées en hydrogène produit localement (avant d'arriver à 1 000 stations en 2028 !). - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 07/08/2018 15:35:02 Référence : 46926

Conduire un poids lourd tout en entretenant sa forme

Tous les chauffeurs professionnels le savent, conduire un poids lourd tout en restant svelte et en forme n'est pas une mince affaire. Ayant atteint 115 kg, un routier allemand de 45 ans, Heiko Gebhardt, a réussi à convaincre son employeur, Fehrenkötter, de lui faire installer un équipement de fitness dans la cabine Streamspace de son Actros. C'était il y a un an et il se sentait comme un hamster dans sa cage, avec en plus des maux de dos assez importants. Parallèlement à des exercices physiques quotidiens pendant les pauses, Heiko a entamé un régime, ce qui n'est pas facile quand on ne rentre que le week-end à la maison. Il est descendu à 80 kg, ce qui lui permet de continuer son métier... Le kit conçu par Daimer s'appelle TopFit-Set. Il comprend une planche solide posée au sol entre les sièges, à laquelle sont fixés deux œillets de métal et des bandes de caoutchouc spécifique terminées par des poignées souples et rotatives. Deux paires de des bandes permettent de choisir le degré de résistance désiré. Un DVD livré avec le kit contient quatre catégories (plus ou moins difficiles), avec chacune six exercices spécifiques pour le cou, les épaules, les bras, les abdos et le dos. L'appli FleetBoard Driver aussi propose un coaching spécialement adapté aux conducteurs routiers... Par contre, aucune mention de prix dans cette info qui vient de l'Allemagne. Espérons que les routiers français y verront bientôt de nouvelles perspectives ! - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 07/08/2018 14:15:52 Référence : 46925

Ecotaxe : Axxès obtient réparation

Quatre sociétés de télépéage ont obtenu la condamnation de l'Etat suite à l'abandon de l'écotaxe en 2014, les juges ayant considéré que cette décision n'était pas justifiée par un motif d'intérêt général. Même si la facture devrait être moins lourde que les pouvoirs publics le redoutaient, cela va encore alourdir la note pour les contribuables ! Axxès, filiale de Vinci et Eiffage, est la société qui réclamait le montant le plus important (130 millions d'euros). Elle n'a finalement obtenu que 10 millions (plus les intérêts au taux légal). Cela correspond au manque à gagner lié à l'annulation du contrat sur les cinq ans d'exploitation du dispositif prévus initialement. Les juges ont notamment balayé une demande d'indemnisation de près de 50 millions d'euros au titre des investissements engagés en vue de la mise en place du dispositif, ces sommes ayant aussi servi à faire aboutir un autre projet. Les trois autres sociétés (Eurotoll, filiale de Sanef, Total et DKV) réclament en tout quelque 117 millions d'euros, notamment pour la fourniture de centaines de milliers de badges électroniques qui devaient équiper les camions. Rappelons que 958 millions ont déjà été déboursés pour dédommager Ecomouv', censée gérer cette nouvelle taxe. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 07/08/2018 14:03:15 Référence : 46924

Emmanuel Macron interpellé par un routier

A la Mongie, où le président Macron venait prendre un bain de foule fin juillet, un conducteur routier a eu le courage de l'interpeller sur la question de la concurrence déloyale des pays de l'Est, tout en filmant. Bien connu de notre confrère Les Routiers, qui a fait deux reportages sur lui, Pierre Audet a obtenu une réponse un peu évasive, mais au moins, le président n'a pas tout à fait botté en touche. La vidéo est à consulter ici.

 
Pour plus d'infos, cliquez-ici
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 07/08/2018 11:54:41 Référence : 46923

Un moteur PL de Daimler interrompu

Daimler a momentanément interrompu en juillet les livraisons d'un de ses moteurs de camion (type OM 501), après avoir observé que, dans certaines conditions de conduite, ses émissions de NOx peuvent excéder les limites légales.

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 07/08/2018 10:40:03 Référence : 46922

Un stand Iveco sans diesel au prochain salon IAA à Hanovre

Iveco, qui participera à la 67e édition du salon IAA des véhicules industriels à Hanovre du 20 au 27 septembre, aura un stand consacré au transport durable. C'est ce qu'a annoncé Pierre Lahutte, président de la marque Iveco, à la série de table rondes de l'IAA qui se sont tenues en juillet, réunissant les principaux patrons des grandes marques participant à l'événement. « La pression sur le diesel augmente, indique Pierre Lahutte, l'opinion publique lui tourne le dos. Les institutions européennes et les gouvernements nationaux introduisent des politiques et des subventions visant à soutenir la conversion des flottes vers des technologies plus écologiques. Lors de l'IAA, avec son stand sans diesel illustrant un espace à faibles émissions, Iveco, en collaboration avec Shell, démontrera que son offre complète de véhicules électriques, au GNC et au GNL disponibles aujourd'hui constitue une alternative viable aux véhicules roulant au diesel ». Les visiteurs du salon découvriront un stand dédié aux véhicules à traction alternative, développés avec les clients et les carrossiers partenaires, pour couvrir tous les types de missions... et pas un seul moteur diesel. Une première. Le constructeur considère que la propulsion électrique a un rôle majeur à jouer, notamment pour des missions de haute importance comme le transport de personnes et à basse vitesse en centre-ville. L'autre source d'énergie clé est le gaz naturel, qui offre une solution mature pour le transport durable de personnes et de marchandises. - FG

Pierre Lahutte annonce un stand 100 % transport durable à l'Internationaler Presseworkshop 2018 de l'IAA qui s'est tenu en juillet. (photo X D.R.)

Pierre Lahutte annonce un stand 100 % transport durable à l'Internationaler Presseworkshop 2018 de l'IAA qui s'est tenu en juillet. (photo X D.R.)

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 06/08/2018 16:37:29 Référence : 46919

Uber donne un coup d'arrêt à ses camions autonomes

L'américain Uber vient de faire machine arrière sur les camions autonomes (voir 46250), en décidant de cesser leur développement pour se relancer sur les voitures autonomes et mieux s'y concentrer. Ses essais dans ce secteur avaient été interrompus par un accident mortel avec une piétonne en Arizona. Rappelons que c'est le rachat d'Otto en 2016 qui avait incité Uber à investir dans le poids lourd autonome longue distance pour les Etats-Unis. Quant à l'appli Uber Freight qui met en relation les chargeurs et les transporteurs, elle n'est pas affecté par cette décision, semble-t-il. Le conflit entre Uber et Waymo n'est certainement pas étranger à cette décision. Cette filiale de Google avait attaqué Uber pour recel de secret industriel dans le cadre du développement des camions autonomes, Otto ayant été fondé par un ancien ingénieur de Waymo. Cet ingénieur voulait utiliser la technologie Lidar développée par Waymo pour le compte d'Uber  il s'agit d'un laser rotatif qui permet de cartographier en 3D l'environnement du véhicule et de repérer ainsi les obstacles potentiels. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 06/08/2018 16:19:23 Référence : 46918

Un Volvo FMX Acmar unique au monde

L'entreprise de travaux publics Charier a réceptionné un FMX 8x2 460 ch tridem unique au monde pour ses activités de construction d'infrastructures routières. Conçu en collaboration avec le carrossier Acmar, il s'agit d'un « répandeur gravillonneur automatique » à suspensions pneumatiques intégrales. Charier possède déjà 50 Volvo, dont 3 tridem bennes TP et 1 tridem bras grue Ampliroll en commande. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 06/08/2018 16:16:13 Référence : 46917

Bologne (Italie) : un camion citerne explose sur le périph'

En début d'après-midi, un camion citerne a explosé sur le périphérique de Bologne, dans le nord de l'Italie, provoquant une énorme gerbe de feu, un violent incendie et l'effondrement intégral du tronçon de route concerné, non loin de l'aéroport. Au moins 20 personnes ont été blessées par les flammes et par la projection de débris, et une dizaine de véhicules autour du camion auraient également explosé, selon la presse italienne. Trop tôt pour déterminer les causes de l'explosion... - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 16/07/2018 16:10:53 Référence : 46905

Bonnes vacances à tous !

La rédaction souhaite une bonne coupure à ceux qui ont la chance de prendre des vacances. Nous reprendrons la publication de brèves le lundi 6 août...

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 16/07/2018 16:08:30 Référence : 46908

Les Relais Routiers dans Capital sur M6

Dans l'émission Capital sur M6 dimanche à 21 h, on pouvait voir un long reportage consacré aux Relais Routiers.

Pour voir la vidéo, cliquez sur plus d'infos ci dessous :

 
Pour plus d'infos, cliquez-ici
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 13/07/2018 19:18:50 Référence : 46904

Les sujets phares à lire dans Les Routiers de juillet-août

Le numéro de juillet-août des Routiers a une telle variété de sujets que tous les lecteurs y trouveront leur compte, qu'ils soient sur les plages ou en pause dans leur cabine. Le sujet de couverture est exotique : on est invités à découvrir le rythme très particulier auquel sont soumis les conducteurs routiers au Botswana, pays de l'Afrique australe épargné par la misère. Plus près de chez nous, l'un des deux gros sujets magazine suit les camions des transports Laurans sur une transhumance de bovins, dans l'Aveyron et le Cantal. L'autre s'intéresse au cas étonnant d'une famille de transporteurs sur trois générations : chez les Sych, le grand-père, le père et le fils ont développé leur propre affaire, tout en se tenant les coudes mutuellement... Les journalistes des Routiers ont fait une incursion dans l'une des plates-formes Biocoop, où les véhicules au gaz commencent à se faire une belle place, avec pour certains une boîte automatique Allison. On apprend aussi dans ce numéro d'été comment Daf se lance dans les camions de distribution hybrides, avec le proto Convenient. Plus ancré dans la réalité de chacun, le sujet sur le prélèvement des impôts à la source éclairera ceux qui se posent des questions sur son fonctionnement. Autre sujet « professionnel », les règles qui s'appliquent aux heures supplémentaires n'auront plus aucun secret pour les lecteurs... En kiosque, 5,20 euros.

Pour répondre à la demande des lecteurs, le magazine Les Routiers a mis au point un dispositif super pratique pour savoir dans quel point de vente vous pouvez acheter le journal. Vous indiquez la ville souhaitée et le logiciel vous fournit en temps réel l'adresse où il est disponible, ses heures d'ouverture et une carte interactive de localisat

  967_sommaire.pdf
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 13/07/2018 19:16:29 Référence : 46903

Un camion suédois 100 % électrique

La start-up suédoise Einride a conçu le « T-Log », un 16-tonnes 100% électrique et autonome, dépourvu de cabine puisqu'aucun conducteur n'est prévu, même pas en support, et exclusivement dédié au transport de bois (d'où son nom) puisqu'il est à la fois routier et capable de sillonner les chemins forestiers sans signalisation. Pour certaines opérations plus délicates, les commandes pourront également être gérées par un opérateur situé à plusieurs centaines de kilomètres de distance, comme un drone télécommandé. Einride annonce une batterie de 16 kWh qui devrait se traduire par une autonomie d'environ 200 km à pleine charge. La France, où le transport de bois est généralement réalisé sur de courtes distances, ne devrait pas y voir un grand intérêt, contrairement à des pays comme l'Australie, les États-Unis et le Canada où les Road Trains acheminent des cargaisons démesurées sur des milliers de kilomètres. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 13/07/2018 09:15:29 Référence : 46896

Pénurie de conducteurs : Assifep propose un accompagnement vers l'emploi

Le centre de formation Assifep, membre du Réseau Ixio, lutte à sa façon contre la pénurie de conducteurs, en accompagnant des entreprises dans leurs démarches de recrutement, mais aussi des demandeurs d'emploi dans leurs démarches d'emploi. Son dirigeant, Laurent Prevost, a créé un « service emploi » assez bien pensé : trois personnes dédiées font une immersion chez les transporteurs intéressées pour capter leurs besoins réels. A partir du savoir-faire, du savoir-être et des spécificités attendues du métier, ils déduisent des fiches de profils, passent des annonces au job board (en utilisant les réseaux sociaux) et dénichent ainsi les gens adaptés aux besoins. « On peut accueillir trois types de candidats, explique Laurent Prevost : ceux qui sont formés mais n'ont pas encore travaillé  ceux pas encore formés (on se charge de le faire via l'OPCA, Mutéco, les contrats de professionnalisation, le CPF, le POEI - préparation opérationnelle à l'emploi individuelle ; et même ceux qui sont intéressés mais n'ont même pas le permis (auquel cas on leur fait passer le permis B, puis un titre pro Vul : c'est le programme « mobilité job »). Le plus important, c'est de s'assurer avant tout qu'ils soient motivés ». Autre proposition originale d'Assifep : réaliser chez les clients transporteurs qui le désirent une petite vidéo d'une minute 30, environ, qui est alors projetée dans la salle de pause du centre de formation, dans le Nord et dans la région parisienne, et sur les réseaux sociaux. « Elle est vue par 700 stagiaires par jour, ça peut les motiver ». - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 13/07/2018 08:57:29 Référence : 46902

XPO à nouveau transporteur officiel du Tour de France

XPO Logistics a été nommé transporteur officiel du 105e Tour de France. C'est la 38e année consécutive que le transporteur-logisticien (ex-Dentressangle) est partenaire du Tour de France pour transporter environ 360 t d'équipement (barrières, podiums, portes grimpeur et sprint, peinture signalétique de course, mobilier pour les villages, équipements sonores et vidéo et objets publicitaires distribués par les sponsors) sur les plus de 270 000 km que représentent les 21 étapes de la course. Partie de Noirmoutier le 7 juillet, cette aventure se terminera le 29 juillet sur les Champs-Élysées à Paris. Pour XPO, cela représente 46 camions et une équipe de 55 conducteurs. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 13/07/2018 08:52:35 Référence : 46901

Les 90 km/h peuvent se substituer aux 80 km/h sur des créneaux de dépassement

Malgré l'abaissement de la limitation à 80 km/h sur les routes sans séparateur central, depuis le 1er juillet, on peut toujours rouler à 90 km/h sur certaines de ces routes, mais à condition qu'il s'agisse de créneaux de dépassement. Notre confrère La Montagne donne l'exemple de la Creuse, où la présidente du département, Valérie Simonet, refuse de substituer des panneaux 80 km/h aux 90 km/h qui sont plantés sur le bord de ses routes départementales. L'État, à qui elle vient de transmettre une autorisation à intervenir sur la voirie départementale, s'en chargera. En revanche, une signalisation à 90 km/h sur certaines voies creusoises, sans que le département soit pour autant dans l'illégalité. En effet, une directive ministérielle tout juste publiée dans la plus grande discrétion autorise le maintien de l'ancienne vitesse sur les créneaux de dépassement. - MF

Comme c'est le cas sur cette route de Martinique, les départements sont désormais autorisés à maintenir des panneaux à 90 sur les tronçons de dépassement (photo Fletcher)

Comme c'est le cas sur cette route de Martinique, les départements sont désormais autorisés à maintenir des panneaux à 90 sur les tronçons de dépassement (photo Fletcher)

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 12/07/2018 16:26:33 Référence : 46898

Une série limitée Renault Sport Racing d'un jaune éclatant

Renault va lancer sa série limitée du T High Renault Sport Racing. Produit à 100 exemplaires, ce grand-routier propulsé par un 13-litres de 520 ch se distingue par son look d'un jaune très spécifique baptisé sirius par Renault Sport Racing, souligné de noir brillant ou mat. Autre spécificité : il est proposé en trois déclinaisons pour s'adapter aux 18 pays auquel il est destiné (alors que les séries limitées précédentes étaient conçues pour et par la France) : 6x2 pusher (à conduite à droite pour l'Angleterre), 6x2 Tag (notamment pour la Norvège et la Finlande) ou 4x2 (pour différents pays européens). « Le jaune change de couleur selon son orientation au soleil. Cet effet est produit par trois couches nacrées, dont on adopte le principe pour la première fois », précise David Dessenon, responsable produit de ce projet. Ce camion dont le prix n'a pas encore été communiqué pourra être commandé dès le 10 septembre et livré à partir de décembre, selon Catherine Colomb, responsable marketing de cette série. « Il faut compter le temps de l'approvisionnement en pièces, souligne David Dessenon. Car là, on sort du cadre classique, que ce soit pour la barre verticale avec revêtement cuire et surpiqûre jaune, les ronds d'aérateurs jaunes, les entourages de planche de bord en carbone à liseré jaune ou autres multiples détails ». Selon le chef produit, l'ambition de Renault Trucks est de produire une série limitée par an. « Ça montre qu'on sait customiser un véhicule. Au pôle Design, on planche déjà sur la série 2019. Tout ce que je peux vous dire, c'est qu'après le Team Alpine 2017 et cette série, la prochaine sortira du milieu sportif ». Le Renault Sport Racing sera présenté officiellement aux 24 Heures du Mans et sur le stand de l'IAA à Hanovre. - MF

Ce 4x2 est l'une des trois configurations proposées pour le T High Renault Sport Racing produit à 100&nbspexemplaires. David Dessenon, qui a planché dessus, précise qu'il pourra être commandé dès le 10 septembre (photo Fréor)

Ce 4x2 est l'une des trois configurations proposées pour le T High Renault Sport Racing produit à 100 exemplaires. David Dessenon, qui a planché dessus, précise qu'il pourra être commandé dès le 10 septembre (photo Fréor)

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 12/07/2018 15:37:18 Référence : 46899

Championnat de France à Magny-Cours : podium pour la première de Montagne père et fils !

La manche de Magny-Cours disputée ce week-end (qui compte pour le Championnat de France Camions - voir 46882) a été stressante pour Lionel Montagne (Renault B2Pweb). Pour la première fois, il était engagé au côté de son fils Yorick, qui prenait le volant de son ancien Premium. Lionel poursuit la mise au point de son nouveau T 520, mais comme son partenaire B2Pweb était le partenaire de la course, la pression était importante. Auteur d'un podium d'entrée, Lionel a apprécié ensuite de voir son fils s'offrir la 3e place du podium de la 2e course pour son 1er jour de course ! Lionel a certes connu plus d'opposition le dimanche, mais comme il en a pris l'habitude, il s'est concentré sur le classement général qui intègre les trois premières courses sur les quatre, les épreuves de mécanique et de Gymkhana. Après les 24 Heures du Mans et Albi 2017, Lionel a réussi l'exploit de s'imposer. Double plaisir au moment de monter sur le podium, son fils Yorick accède à la 3e marche. Le Team Aravi, présidé par l'ancien pilote Jean-Loup Fournier, était aux anges. Enfin, dans la 4e course, les deux leaders, qui se sont battus au point près, en sont venus à se frotter. Robineau a déposé plainte pour faire pénaliser Janiec de 30 secondes et Janiec a fait et obtenu la même sanction. L'ultime course est ainsi revenue aux Renault d'Ostaszewski... et de Lionel Montagne. - CF

Classement général avant Charade (63)
1/ Robineau Man 175,5 pts
2/ Janiec Man 160 pts
3/ Téo Calvet Man 121 pts
4/ Montagne Renault 113,5 pts
5/ Ostaszewski Renault 99 pts

Avec deux Renault pour Montagne père et fils, le Team Aravi peut changer de stratégie !

Avec deux Renault pour Montagne père et fils, le Team Aravi peut changer de stratégie !

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 12/07/2018 09:37:23 Référence : 46897

Franprix continue à dire oui aux Scania au gaz

Après avoir exploité vingt porteurs Scania au gaz durant l'année 2017, Franprix a réceptionné dans le cadre d'une formule location un porteur de la nouvelle génération Scania au gaz, premier d'une commande de 18 véhicules en cabine P et moteur 9 l de 340 ch et boîte auto Scania Opticruise. La commande se décompose en un mix de 6x2*4 et 4x2 qui seront affectés aux livraisons des points de vente Franprix en région Ile-de-France. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 12/07/2018 09:23:41 Référence : 46895

L'échange d'infos sur les PV s'étend à l'Estonie, la Lettonie et la Lituanie

Les autorités françaises viennent de mettre en place les échanges transfrontaliers d'informations relatives aux infractions routières avec l'Estonie, la Lettonie et la Lituanie. Ces échanges, qui s'inscrivent dans le cadre fixé par la directive européenne 2015/413, vont permettre de poursuivre les ressortissants estoniens, lettons et lituaniens qui commettent des infractions routières relevées par radar sur le territoire français. Réciproquement, les ressortissants français commettant des infractions routières relevées par radar sur les routes estoniennes, lettones et lituaniennes pourront être poursuivis par les autorités de ces pays. Cela amène à 17 le nombre de pays avec lesquels la France pratique désormais des échanges transfrontaliers d'informations : ces trois pays baltes viennent rejoindre la Suisse, la Belgique, l'Espagne, l'Allemagne, les Pays-Bas, la Pologne, la Roumanie, l'Italie, le Grand Duché du Luxembourg, l'Autriche, la Hongrie, la Slovaquie, la République tchèque et le Portugal. Depuis le déploiement des radars vitesse en France, environ 21 % des infractions relevées (50 % en période estivale) concernent des véhicules immatriculés à l'étranger, alors qu'ils ne représentent que 5 % à 6 % du trafic. Il règne donc semble-t-il parmi les étrangers un sentiment d'impunité que ces échanges d'informations devraient battre froid ! Même verdict pour les conducteurs français à l'étranger... Cependant, aucun chiffre ne précise la part de PV réellement payés au final par les étrangers verbalisés en France. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 12/07/2018 09:22:04 Référence : 46894

La légion d'honneur pour Florence Berthelot

Florence Berthelot, déléguée générale de la Fédération nationale du transport routier (FNTR), a reçu mardi les insignes de Chevalier dans l'Ordre national de la légion d'honneur des mains des mains d'Élisabeth Borne, ministre des Transports, en présence de proches, de parlementaires et des représentants du TRM (voir dépêche nº45897). Cette distinction vient saluer et récompenser l'engagement de longue date de Florence Berthelot dans le secteur de transport routier de marchandises, « en le défendant comme un acteur majeur incontournable de la mobilité du quotidien des Français, au cœur des grands enjeux sociétaux que sont les transitions écologique, énergétique et numérique », a commenté la ministre. Rappelons qu'avant sa fonction actuelle, Florence Berthelot était jusqu'en 2016 déléguée générale adjointe de la fédération, plus particulièrement en charge des dossiers juridiques et réglementaires, de la politique sociale, des affaires européennes. Au plan européen, Florence Berthelot est présidente du Comité de liaison du transport et de la logistique, qui regroupe à Bruxelles l'ensemble des associations européennes du transport routier. Elle est également membre de la présidence exécutive de l'Iru à Genève depuis 2016. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 11/07/2018 09:33:46 Référence : 46893

Pour empêcher les accidents liés au départ inopiné de PL à quai

Quand un véhicule à quai démarre alors que les opérations de chargement ou déchargement ne sont pas terminées, cela peut entraîner des accidents parfois dramatiques : le personnel risque d'être dans la caisse du camion ou en transition entre la caisse et le quai. C'est pourquoi la Chaîne logistique du froid invite ses adhérents à s'engager à sécuriser les plateformes logistiques contre les départs inopinés de camions. Cette association, qui représente de nombreux professionnels du transport et de la logistique du froid, a rédigé une Charte d'Engagement qui devrait rendre impossible tout départ inopiné de camion. Les plateformes logistiques qui y souscrivent s'engagent à systématiquement récupérer les clés des camions qui se présentent. C'est le cas des groupes comme Antoine, Barbero, Denjean Transports Dhollandia, Etoile Routière, Frappa, Le Calvez Surgelés, Lucas Europe, Martin Brower, NJS Faramia, Norfrigo, Olano, Sofrilog, Stef, STG et Tesson. La Chaîne logistique du froid met à leur disposition deux pictogrammes spécifiques de sensibilisation des manutentionnaires et des conducteurs. Par ailleurs, les futurs ingénieurs du Conservatoire national des arts et métiers sont sollicités pour trouver des solutions techniques et opérationnelles adaptés. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 11/07/2018 09:28:38 Référence : 46892

Job dating chez Antoine les 21-22 septembre

Pour présenter les métiers du transport routier de marchandises (conducteurs et mécanos) et provoquer de nouvelles vocations au sein des écoles, lycées ou autres, Antoine Distribution anticipe à un an sur ses besoins d'embauche en organisant deux demi-journées de « job dating » les vendredi 21 et samedi 22 septembre au sein de l'entreprise. Les candidats n'ont qu'à se munir d'un CV et à se rendre à l'adresse suivante : Z.I. du Cormier - 6 Square Nicolas Appert - Cholet. Contact : r.moreau@antoinedistribution.fr. Tél. : 02.41.49.50.50. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 11/07/2018 09:27:30 Référence : 46891

Trophées des routiers Klesia : deux femmes parmi les 12 candidats finalistes

Du mardi 5 juin au jeudi 5 juillet, dans chaque région de France, près de 220 chauffeurs routiers se sont affrontés lors d'épreuves théoriques et pratiques dans le cadre des Trophées des routiers organisés par Klesia. Il en ressort 12 candidats (10 hommes et 2 femmes) au titre national qui se confronteront lors de la grande finale nationale du 27 eptembre 2018 via un QCM et une épreuve pratique sur circuit. Le prix du meilleur chauffeur routier de France sera remis l'après-midi même lors de la 6e édition des Assises du Transport et de la Mobilité.

En plus d'une place en finale, chaque vainqueur de la région a gagné un weekend en Europe pour 2. Les 12 finalistes sont Antony Lapoute, de la société Giberttrans à Saint-Bonnet-de-Mure (69)  Yannick Buliard, de la société Transal à Dijon (21)  Samuel Totivy, de la société Blueroad à Malestroit (56)  Didier Le Tesson, de la société Translocauto à Dreux (28)  Hussein Ay, de la société Stef Transports Strasbourg à Bischheim (67)  Romain Triboulloiy, de la société Transports Depaeuw à Lompret (59)  Marian Moradu, de la société Vitrans à Charny (77)  Philippe Helde de la Société Transports Nicolas Grisel à Préeaux (76)  Christopher Jarjanette de la société STEF Transport Bordeaux Bègles à Bègles (33)  Jason Daria de la société Transports Dubois à Ales (30)  Sandy Musset de la société Berti Méditerranée à Vitrolles (13)  Aurélia Juge de la société Kuehne Nagel à Trange (72). Que le/la meilleur(e) gagne... - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 10/07/2018 11:24:40 Référence : 46889

Légère baisse du prix du gazole

Les prix moyens des carburants à la pompe ont légèrement baissé la semaine dernière, à 1,449 euro le litre en ce qui concerne le gazole, soit -0,2 centime, selon les chiffres du ministère de l'Écologie et de l'Énergie.

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 10/07/2018 08:58:08 Référence : 46885

Un repreneur pour l'ex-siège de Mercedes à Rocquencourt

Abandonné depuis quatre ans au profit de Montigny-le-Bretonneux, l'ancien site de Mercedes à Rocquencourt (Yvelines) vient d'être racheté par un groupe international, Akka technologies. 1 500 salariés y travailleront dans trois ans, à l'automne 2021, alors que 500 collaborateurs Mercedes se partageaient l'espace de ce bâtiment classé à l'inventaire des monuments historiques. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 10/07/2018 08:32:09 Référence : 46878

L'Aire de Beaune animée cet été par Coyote

Tous les week-ends jusqu'au 12 août 2018 de 9h à 18h, un « village » Coyote accueille les usagers de l'A6 sur l'Aire de Beaune. Différents espaces leurs seront proposés pour se détendre et éviter les risques d'accident liés à la fatigue. Sur cette opération, Coyote est associé à Optic 2000 et à la start-up niçoise Ellcie Healthy, qui développe des lunettes intelligentes et connectées. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 10/07/2018 08:25:05 Référence : 46888

Le proto Urban Lab 2 permet bien d'économiser 12,8 % de carburant

Après huit mois de mise au point et sept mois d'essais avec son véhicule laboratoire Urban Lab 2, Renault Trucks mesure une réduction de 12,8 % de la consommation de carburant (par rapport à son équivalent, un D Wide de série de 19 t et 280 ch) en usage urbain et périurbain, sous température dirigée. Ce résultat a été obtenu grâce à une optimisation de l'aérodynamique, de la chaîne cinématique, des pneumatiques et à la communication véhicule/infrastructures. L'Urban Lab 2 est la concrétisation du projet collaboratif Edit (Efficient Distribution Truck), lancé en 2016 avec six partenaires : Valeo, Lamberet, Michelin, BeNomad, Insa de Lyon et Ifsttar. Les 13 % d'économies visées sont quasiment atteints ! 12,8 % de carburant en moins, c'est 3,5 l de carburant au cent et 9 kg de CO2... En plus d'équipements aérodynamiques innovants, l'Urban Lab 2 a permis d'expérimenter un micro-hybride pour maximiser l'énergie récupérée au freinage, mais également dans les phases de lever de pied. Par ailleurs, un travail important a été réalisé sur les stratégies d'arrêt/redémarrage moteur (stop&start) afin d'en réduire la durée et de minimiser les vibrations qui en découlent. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 10/07/2018 08:01:59 Référence : 46887

Man signe un partenariat avec Montpellier Business School

Man a engagé un partenariat de formation professionnelle avec l'école de management Montpellier Business School. Les salariés du constructeur (commerciaux, gestionnaires, techniciens et managers) doivent en effet s'adapter à la métamorphose des métiers des transporteurs, au développement de solutions liées aux services digitaux et aux évolutions énergétiques (avec notamment l'arrivée des véhicules électriques et des véhicules autonomes). Ce partenariat complète les autres canaux utilisés par le constructeur : le recrutement classique, l'école technique Man et son centre de formation. - MF

L'équipe de Montpellier Business School autour de Jean-Yves Kerbrat, président de Man Truck & Bus France (2e à partir de la droite).

L'équipe de Montpellier Business School autour de Jean-Yves Kerbrat, président de Man Truck & Bus France (2e à partir de la droite).

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 10/07/2018 07:57:48 Référence : 46886

Paquet mobilité : ce que les fédés voudraient obtenir

On l'a encore vu récemment après le rejet en session plénière de plusieurs textes, le paquet mobilité ne fait pas consensus (voir 46855). Or soit il est adopté en bloc, soit rien n'est fait. Entre les deux propositions d'évolution des règles de cabotage (l'une de la commission emploi, l'autre de la commission transport), l'OTRE penchait plutôt vers celle de la deuxième, soit 7 jours et opérations limitées à 48 heures maxi, avec l'instauration d'une période de carence de 72 heures entre deux périodes de 7 jours de cabotage et retour au pays d'origine obligatoire. « Seule la question des 48 heures ne nous convenait pas : on ne sait pas s'il s'agit d'opérations de cabotage ou de présence sur le territoire. Cela autorise indirectement à faire un nombre illimité d'opérations sur le territoire pendant 7 jours ». Un mauvais consensus a été évité, ce qui satisfait l'organisation patronale. Celle-ci attend beaucoup des possibilités de surveillance qu'offrira le nouveau tachygraphe numérique. « Il permettra de contrôler le respect des 7 jours. Mais pour ça, il faudrait imposer dès 2024 ce tachy nouvelle génération aux camions qui font de l'international, au lieu d'attendre sa généralisation en 2034 ! », suggère Jean-Marc Rivera, secrétaire général de l'OTRE. Sur ces points, l'organisation de PME du transport rejoint les propositions de la FNTR.
Les deux fédés patronales s'accordent aussi sur la nécessité de revenir sur la question de la location de véhicules sans conducteur, qui laisse le champ libre à des abus : les entreprises non résidentes dans un pays sont autorisées à y louer un véhicule (qui est donc immatriculé en France), ce qui leur fournit un moyen d'échapper aux règles du cabotage. « A l'origine, cette mesure avait été autorisée pour parer aux cas de pannes. Mais cela ouvre la porte à des dérives dangereuses. On ne peut plus laisser passer ça, d'autant que TLF, appuyée par ses adhérents loueurs, demande à généraliser cette autorisation sur une période plus longue, de l'ordre d'une année ! Comme la FNTR, on crie au danger ! », conclut Jean-Marc Rivera. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 09/07/2018 10:45:36 Référence : 46882

Championnat de France à Magny-Cours : Robineau et Janiec (Man), un duel au point près !

La troisième manche du championnat de France a été particulièrement disputée ce week-end à Magny-Cours, avec 19 engagés. Le fragile leader Thomas Robineau (Man G-Trucks) a été le plus rapide à se mettre en action en dominant Janiec (Man Lion Truck) dans la course 1. Raphaël Sousa (Renault MKR) et Franck Conti assuraient le spectacle en s'accrochant. Lionel Montagne (Renault B2P web) était doublement heureux, car il est monté sur le podium alors que son fils Yorick, pour ses débuts, terminait 5e sur son ancien Premium. Mieux, en course 2 avec le départ en grille inversée, le fiston défendait bien sa place et s'offrait un premier podium pour son premier jour de course en camion. Janiec est remonté rapidement et s'est imposé devant Robineau, qui a inscrit 4 points de plus durant la journée. Dimanche, Janiec, Robineau et les Montagne étaient pénalisés aux essais suite à des excès de vitesse ! Ils étaient déjà prévenus par Fabien Calvet depuis Le Castellet qu'ils abusaient de la « tolérance européenne », mais seul son fils a écouté ! Téo Calvet est donc parti en pôle et il s'est consolé de son abandon en course 2. Les « gros bras » partaient eux en fond de grille, mais dès le 1er tour, Janiec était déjà 4e. Il s'est imposé au final devant Robineau, Calvet et Lionel Montagne. Bonne pioche pour Janiec, qui a repris les points perdus la veille. Lors de l'ultime course, Robineau et Janiec (à moins de 2 secondes) remontait de la 4e ligne du départ pour caracoler en tête. A mi-course, les deux rivaux pour le titre s'imposaient devant Oztaszewski, Montagne et Téo Calvet. Mais après de nouvelles pénalités, le podium changeait dans la soirée. C'est le Polonais Oztaszewski qui était déclaré vainqueur devant Thomas Robineau et Janiec. Peu importe, le pilote G-Truck a rendu coup pour coup à Janiec. Il reste leader au championnat, en conservant son avance initiale. - CF

A Magny-Cours, les deux Man ont du céder une manche au Renault MKR du Team 14

A Magny-Cours, les deux Man ont du céder une manche au Renault MKR du Team 14

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 09/07/2018 08:50:48 Référence : 46879

Un fourgon chargé à 7,5 t au lieu de 3,5 t !

La semaine dernière, les gendarmes du peloton d'autoroute de Poussan étaient à la gare de péage de Sète pour une opération de lutte contre les surcharges. Parmi leurs 35 « prises » entre 3 h et 5 h du matin, l'une est particulièrement marquante : le conducteur avait dépassé de 4 t sa limite de charge autorisée : il transportait 7,5 t avec un véhicule limité à 3,5 t ! On imagine le comportement de l'engin en cas de freinage ou de manœuvre d'urgence... - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 09/07/2018 08:41:23 Référence : 46877

Les usagers incités à dénoncer les incohérences des panneaux 80 km/h

Moins d'une semaine après l'entrée en vigueur des 80 km/h, l'association « 40 millions d'automobilistes » pointe les incohérences de signalisation qui fleurissent sur les routes depuis le 1er juillet. Elle demande aux usagers de la route de l'aider à les recenser en les signalant sur sa page facebook ou via le hashtag #BalanceTonPanneau.

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 09/07/2018 08:39:49 Référence : 46876

TVI a 20 ans

TVI, réseau de distribution et réparation dédié au PL, fête ses 20 ans. Uniquement composé d'indépendants, il dispose de 2 enseignes : les centres TVI pour la réparation de VI et Vul et la distribution de pièces détachées, et les agences TVI pour la réparation de VI et Vul. Ses 20 ans ont été fêtés sur divers événements, notamment lors de sa troisième participation au Grand Prix du Castellet, avec la réception de plus de 400 clients et fournisseurs sur les deux jours de courses, et lors de la seconde édition du mini salon Business avec plus de 30 fournisseurs. TVI va aussi participer aux 24 heures du Mans Camions en tant que partenaire officiel de la place du village, en organisant des animations tout le week-end sur la scène principale. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 09/07/2018 08:34:42 Référence : 46875

Pénurie de conducteurs : l'OTRE lance un projet de site d'offres d'emplois spécifiques

Alors que la FNTR avait mis en place le dispositif Tremplin pour aider ses adhérents à trouver des conducteurs (via une cartographie des besoins par bassin d'emplois - voir 45506), l'OTRE s'appuie pour ce faire sur les réseaux sociaux. En association avec Fauvel Formation (qui intègre Forget depuis mai dernier), l'organisation patronale lancera à la rentrée le site d'offres d'emploi de transport emploisquiroulent.fr, compatible avec notamment twitter et facebook. « Si on veut communiquer aujourd'hui, il faut maîtriser les réseaux sociaux et être novateur sur la façon de toucher les bons publics. Aujourd'hui, il n'y a pas trop de croisements entre ces réseaux et des sites officiels », explique Jean-Marc Rivera, le secrétaire général de l'OTRE. Une entreprise qui dépose une offre sur ce site pourra donc la voir également circuler sur les réseaux sociaux sur lesquels elle aura créé un compte. - MF

Jean-Marc Rivera, le secrétaire général de l'OTRE, pousse à l'exploitation des réseaux sociaux pour répercuter les offres d'emploi du transport qui circuleront sur le futur site (photo Fréor)

Jean-Marc Rivera, le secrétaire général de l'OTRE, pousse à l'exploitation des réseaux sociaux pour répercuter les offres d'emploi du transport qui circuleront sur le futur site (photo Fréor)

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 06/07/2018 21:46:07 Référence : 46874

Les sujets phares à lire dans Les Routiers de juillet-août

Le numéro de juillet-août des Routiers a une telle variété de sujets que tous les lecteurs y trouveront leur compte, qu'ils soient sur les plages ou en pause dans leur cabine. Le sujet de couverture est exotique : on est invités à découvrir le rythme très particulier auquel sont soumis les conducteurs routiers au Botswana, pays de l'Afrique australe épargné par la misère. Plus près de chez nous, l'un des deux gros sujets magazine suit les camions des transports Laurans sur une transhumance de bovins, dans l'Aveyron et le Cantal. L'autre s'intéresse au cas étonnant d'une famille de transporteurs sur trois générations : chez les Sych, le grand-père, le père et le fils ont développé leur propre affaire, tout en se tenant les coudes mutuellement... Les journalistes des Routiers ont fait une incursion dans l'une des plateformes Biocoop, où les véhicules au gaz commencent à se faire une belle place, avec pour certains une boîte automatique Allison. On apprend aussi dans ce numéro d'été comment Daf se lance dans les camions de distribution hybrides, avec le proto Convenient. Plus ancré dans la réalité de chacun, le sujet sur le prélèvement des impôts à la source éclairera ceux qui se posent des questions sur son fonctionnement. Autre sujet « professionnel », les règles qui s'appliquent aux heures supplémentaires n'auront plus aucun secret pour les lecteurs... En kiosque, 5,20 euros.

Pour répondre à la demande des lecteurs, le magazine Les Routiers a mis au point un dispositif super pratique pour savoir dans quel point de vente vous pouvez acheter le journal. Vous indiquez la ville souhaitée et le logiciel vous fournit en temps réel l'adresse où il est disponible, ses heures d'ouverture et une carte interactive de localisation.

  967_sommaire.pdf
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 06/07/2018 18:34:32 Référence : 46873

Renault Trucks sera ce week-end à Magny-Cours

Représenté par le groupe Berthier l'un de ses distributeurs régionaux agréés, Renault Trucks aura une présence au grand prix camions de Magny-Cours ce week-end (7 et 8 juillet). Parmi eux les véhicules exposés, le Renault Trucks T Tatoo (un tout nouveau show truck décoré), la série limitée T High Edition Team Alpine (photo), un Renault Master 4x4, ainsi que le C 480 8x4 Tridem d'un client du concessionnaire local. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 06/07/2018 10:44:23 Référence : 46869

Calais : 15 migrants irakiens découverts dans une semi frigo

Lors d'un contrôle sur le site d'Eurotunnel à Coquelles (près de Calais) hier matin, 15  migrants irakiens (13 hommes, une femme et un enfant) ont été découverts dans un camion frigorifique à une température de 2°. Tous sont sains et saufs, selon les sources de notre confrère La Voix du Nord. Aucun d'entre eux n'étant en hypothermie, ils ont été pris en charge par la police et le chauffeur espagnol du camion a été entendu. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 06/07/2018 09:53:16 Référence : 46867

SNCF : suppression de 3 000 emplois dans le fret ?

Courant juillet, la SNCF devrait annoncer la suppression de 3 000 emplois dans le secteur du fret, si on en croit plusieurs organisations syndicales. Cela correspond à la moitié des effectifs de ce secteur d'activité. Depuis la mise en concurrence de l'activité fret il y a quelques années, 16 000 postes ont été supprimés en 2009, le parc roulant a été cédé, des filiales de transport sur voie ferré ou route (Geodis) ont été créées. Tout cela a contribué à une baisse drastique de la part du transport de marchandises par voie ferrée. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 06/07/2018 09:48:14 Référence : 46866

Véhicules propres : la Csiam milite pour la neutralité technologique de l'Etat

Concernant le poids lourd, la Csiam (Chambre Syndicale Internationale de l'Automobile et du Motocycle) milite pour deux choses, explique Thierry Archambault, son président délégué. D'abord pour la neutralité technologique de l'Etat, c'est-à-dire que celui-ci doit laisser aux constructeurs le choix de leur mix énergétique, plutôt que de militer pour l'une ou l'autre des technologies. Selon la Csiam, la norme Euro en vigueur la plus récente (en l'occurrence Euro 6) doit être considérée comme la plus propre par définition, alors que certains maires la rejettent au profit de technologies dites propres. Dans la vignette Crit'air notamment, Euro 6 arrive à la 2e place après l'électrique. Les autorités voient l'intérêt de ce principe, mais ne l'ont pas encore inscrit dans la fiscalité. Le deuxième point que défend la Csiam consiste à analyser l'impact environnemental d'un véhicule sur l'ensemble de son cycle de vie, y compris sa conception et sa destruction, et non en se limitant à sa simple phase d'utilisation. Le même principe d'analyse vaut pour le cycle de vie des batteries et celui du carburant. Certaines analyses tendent à prouver qu'ainsi considéré dans sa globalité, un véhicule coûterait moins cher sous l'angle sociétal (même si ce n'est pas directement le consommateur qui en profiterait directement).
Reste à savoir si le consommateur final sera prêt à participer à l'effort collectif en assumant le surcoût de cette démarche de protection globale de l'environnement (qui va même au-delà « du puits à la roue »). Cela impliquerait par exemple d'investir dans l'hydrogène, qui apparaît comme la plus vertueuse des technologies... Dans ce sens, tout un système industriel reste à repenser. - MF

Thierry Archambault, président délégué de la Csiam, aimerait que la norme Euro en vigueur la plus récente (en l'occurrence Euro 6) soit considérée comme la plus propre par définition, alors que certains maires la rejettent au profit de l'électromobilité, notamment (photo Fréor)

Thierry Archambault, président délégué de la Csiam, aimerait que la norme Euro en vigueur la plus récente (en l'occurrence Euro 6) soit considérée comme la plus propre par définition, alors que certains maires la rejettent au profit de l'électromobilité, notamment (photo Fréor)

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 06/07/2018 09:35:34 Référence : 46868

Economies d'énergies et réduction des émissions de CO2 : une démarche qui commence à porter ses fruits

L'OVI (L'Observatoire du Véhicule industriel) observe des investissements croissants dans les véhicules au gaz et dans les projets de véhicules électriques... Cette tendance devrait être confortée par la réglementation qui imposera à partir de 2019 aux constructeurs de camions, d'afficher la consommation de CO2 de leurs nouveaux modèles. Une obligation certes uniquement déclarative, mais qui donnera aux transporteurs un point de repère clair. D'autant qu'il est question au sein du gouvernement français de moduler les tarifs des péages non seulement selon la distance parcourue, comme c'est déjà le cas, mais aussi selon le niveau de CO2 généré. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 05/07/2018 12:50:53 Référence : 46864

Le Man TGE électrique vedette de la présentation pré-IAA

Les nouveaux utilitaires et minibus-minicars Man TGE sont présents à Berlin cette semaine, tout comme les camions, les cars et les bus du groupe allemand, à la présentation avant salon IAA à Hanovre qui aura lieu en septembre. Le constructeur au Lion est venu avec son camion électrique eTGM 26 t et sa gamme utilitaire TGE (dont l'électrique eTGE), ainsi qu'une version ligne et tourisme en transport de personnes. Les véhicules électriques ont définitivement séduit les journalistes de la presse professionnelle qui se sont précipités pour les tester pour la toute première fois. Si le camion et l'utilitaire surprennent par leur démarrage puissant et freinage progressif dès qu'on lève le pied de l'accélérateur, ils sont également sophistiqués car équipés de plusieurs pièces communes du groupe Volkswagen. Pour l'eTGE, on notera que l'une provient de la Porsche Panamera et une autre, la principale - le moteur électrique - de la VW Golf. Les batteries lithium-ion viennent de chez Samsung. Avec ses deux packs de 37 kW, le véhicule peut parcourir 173 km avec la clim ou le chauffage. Le plancher arrière a été rehaussé de 8 cm pour accueillir les batteries composées de 288 cellules. Le conducteur peut savoir en tout temps l'autonomie qu'il reste et l'ordinateur de bord lui donne même les kilomètres supplémentaires obtenus grâce notamment à la récupération de l'énergie en levant simplement le pied de l'accélérateur. La gamme sera étendue en 2020, et Man réfléchit à des solutions de minis électriques pour le transport de personnes. VehiXel, Integralia, Indcar ont déjà approché le constructeur. L'eTGE sera commercialisé dès juillet à partir de 69 500 euros. - FG

L'eTGE surprend par sa réactivité, notamment au démarrage. Il a été conçu pour les livraisons du dernier kilomètre.

L'eTGE surprend par sa réactivité, notamment au démarrage. Il a été conçu pour les livraisons du dernier kilomètre.

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 05/07/2018 08:47:09 Référence : 46857

La carte Shell permet de payer aux bornes de recharge électriques Newmotion

Avec le rachat par Shell de NewMotion, spécialiste de la « recharge intelligente », la carte Shell permet désormais d'accéder à plus de 11 000 bornes de recharge électrique du réseau NewMotion en France. Ce service s'ajoute donc au règlement du carburant (dans plus de 2 200 stations-service) et de d'autres services routiers (péage, lavage, dépannage, etc.) en intégrant les Vul et camions électriques ou hybrides. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 05/07/2018 08:38:57 Référence : 46856

Mort en France d'un gros bonnet chinois du transport

Le patron du conglomérat chinois HNA est décédé mardi à Bonnieux (Vaucluse) après une chute accidentelle d'un escalier. Actif dans le tourisme, la logistique et le transport aérien, HNA a dépensé au moins 50 milliards de dollars ces deux dernières années dans des investissements et prises de participations, non sans de vives controverses sur l'opacité de ses complexes structures d'actionnariat. En 2013, le groupe avait racheté le loueur de semi remorques TIP trailers à GE, qui disposait alors d'un réseau de 48 succursales dans 16 pays européens avec une flotte de près de 45 000 unités de transport. En octobre 2014, Tip Trailer Services, devenu la filiale de HNA, a racheté l'entreprise italienne Sam. La nouvelle entité gérait plus de 2 000 semi-remorques en Italie. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 05/07/2018 08:10:16 Référence : 46858

L'assistant de vigilance de série sur les camions Man

Nous l'annoncions (voir 46515), l'AttentionGuard ou assistant de vigilance est le dernier dispositif de sécurité à venir compléter (depuis le 1er juillet) les systèmes d'assistance Man de série, qui sont désormais au nombre de 10. Il fonctionne de concert avec le Lane Guard System (assistant de maintien sur la voie), qui vérifie que le véhicule ne franchit pas les lignes quand aucun clignotant n'a été actionné. L'AttentionGuard détecte lui les premiers signes de fatigue du chauffeur et le prévient. A partir de 60 km/h, le système analyse en permanence des paramètres tels que le comportement de conduite ou les franchissements de ligne, qui sont autant de signes d'une baisse de vigilance du chauffeur. Auquel cas un message « Conduire prud. ! » s'affiche huit secondes sur l'écran de bord tandis qu'un signal sonore retentit dans la cabine. Le dispositif est toujours activé au démarrage du moteur et fonctionne en permanence la nuit. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 04/07/2018 22:36:56 Référence : 46855

Paquet mobilité : retour au point de départ

Aujourd'hui, la plénière du Parlement européen a renvoyé les trois textes du Paquet mobilité en commission parlementaire des transports. Le travail devra donc recommencer à zéro et la commission des transports devra revoir sa copie. Pour Christine Revault d'Allonnes-Bonnefoy, cheffe de file sur les questions de transport, « le Parlement européen a voté contre des mesures de régression sociale dans les transports routiers. Face à la droite conservatrice et libérale qui voulait précariser les conditions de travail de millions de chauffeurs routiers, nous avons réussi à obtenir une majorité pour bloquer des mesures de régression sociale », se félicite l'eurodéputée. « C'est une victoire pour les forces progressistes européennes et un message clair pour la reprise des travaux en commission parlementaire : nous n'accepterons pas de revoir à la baisse les conditions de travail des chauffeurs routiers et nous n'accepterons pas que les chauffeurs routiers soient les parents pauvres du Pilier européen des droits sociaux. Ils doivent bénéficier des mêmes règles que tous les autres travailleurs détachés », ajoute Christine Revault d'Allonnes-Bonnefoy. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 04/07/2018 08:52:56 Référence : 46852

Les PL paient désormais sur toutes les routes nationales allemandes

L'extension du réseau taxable en Allemagne pour les PL d'un PTAC de plus de 7,5 t (de 15 000 à 40 000 km) est entrée en vigueur, comme nous l'avions annoncé (voir 46592). Depuis le 1er juillet, toutes les routes fédérales allemandes sont donc concernées. Toujours perçu par l'exploitant Toll Collect, le montant du péage dépend de la classe de polluant, du nombre d'essieux et de la longueur du trajet à péage. Seuls les camions électriques sont épargnés. Le péage peut être réglé automatiquement via le badge (OBU) de Toll Collect ou par Internet sur son site, ou encore via une carte comme celle de DKV, au terminal de péage. Pour contrôler que les camions ont bien payé leur dû, quelques portiques ont été installés, à l'instar de ceux des autoroutes et de certaines routes fédérales auxquelles la LKWMaut était pour l'instant limitée, mais pas seulement : les effectifs des unités mobiles sont renforcés et 600 bornes de contrôles ont été installées. Elles se repèrent facilement : hautes de 4 m, elles sont bleues avec une bande verte, comme le montre cette photo de notre confrère DNA. Ces bornes sur le bord des routes prennent les camions en photo. S'ils sont en règle, la photo est détruite. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 04/07/2018 08:43:49 Référence : 46853

Les meilleurs mécanos Volvo Trucks sont estoniens

La finale de Vista, concours mesurant les compétences des personnels après-vente de Volvo Trucks et Volvo Buses, a vu s'affronter les 40 meilleures équipes du monde à Curitiba (Brésil), sur 19 700 participants au départ. C'est le team Viies Ratas d'Estonie qui est sorti vainqueur de la dernière édition de ce concours qui a lieu tous les deux ans depuis 1957. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 04/07/2018 08:40:00 Référence : 46854

Les voitures-radars privées boycottées par certains maires

En interdisant sur leur commune la circulation de voitures radars privées, certains maires s'opposent à la façon dont l'Etat exerce son droit régalien. Chantal Benoit, à Caule-Sainte-Beuve (Seine-Maritime), est le troisième maire à le faire, par arrêté municipal. En revanche, les RMNG (Radars mobiles nouvelle génération) conduits par les forces de l'ordre auront le droit de circuler à Caule-Sainte-Beuve. Ce mouvement a été lancé en mai 2018 par Jean-Bernard Dufourd, maire de Naujac en Gironde, et un autre élu de Gironde, à Saint-Yzans de Médoc, lui a emboîté le pas. Pour l'heure, les préfectures n'ont invalidé aucun de ces arrêtés. Ce qui pourrait donner des idées à d'autres maires... - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 03/07/2018 11:25:13 Référence : 46847

Collision mortelle de 2011 sur un passage à niveau breton : le chauffeur du camion et la SNCF condamnés

Le 12 octobre 2011, un camion équipé d'une grue de levage, arrêté au milieu d'un passage à niveau sur la ligne Rennes-Saint-Malo avait été percuté par un TER. Cette collision mortelle avait fait trois morts et 61 blessés. Notre confrère Sud-Ouest rapporte que le chauffeur du poids lourd a été condamné lundi par le tribunal correctionnel de Rennes à 36 mois de prison avec sursis (alors que cinq ans de prison dont 18 mois ferme avaient été requis), ainsi qu'à une interdiction de conduire un véhicule de plus de 3,5 t pendant cinq ans. Le tribunal a considéré que même s'il est coupable d'homicides et blessures involontaires, il a surtout « par maladresse ou imprudence immobilisé son véhicule sur la voie ». C'est donc considéré comme une « faute simple » ou « une "inattention fautive ». En raison de la « dangerosité avérée » du passage à niveau, les entreprises SNCF Réseau et SNCF mobilité ont de leur côté été condamnées à 300 000 euros d'amende chacune, alors qu'aucune peine n'avait été requise à leur encontre. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 03/07/2018 09:27:56 Référence : 46846

OVI : bonnes perspectives de volumes pour 2018

Selon la dernière analyse de l'OVI (L'Observatoire du Véhicule industriel), le rythme de croissance favorable à l'investissement devrait se maintenir en 2018, même si des bémols sont émis à cause du contexte géopolitique troublé et de la tension sur les cours pétroliers. Le secteur du TRM, qui reste sous la menace de problèmes structurels (pression fiscales et réglementaires, concurrence des pavillons Est européens), renoue avec la croissance des volumes transportés et le moral de ses chefs d'entreprise reste orienté positivement. En conséquence de quoi le marché du VI évolue lui aussi dans le sens de la croissance, son vrai défi étant de gérer les délais de livraison. Selon l'OVI, le potentiel du marché du porteur recèle des réserves et pourrait devenir un relai de croissance si le marché du tracteur stoppe sa progression. A fin mai 2018, le marché du tracteur est toujours en croissance (+10,1 %). Quant au marché du BTP, il est en pleine reprise, malgré les intempéries du début de l'année, notamment grâce à l'effet Grand Paris et au rattrapage global d'un secteur qui avait fortement réduit ses investissements après la crise. Pour le 2e semestre 2018, l'Observatoire prévoit 51 700 immatriculations de plus de 3,5 t en France (23 700 porteurs et 28 000 tracteurs). - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 03/07/2018 09:25:56 Référence : 46845

Michelin lance une gamme inédite d'accessoires à sa marque

Sur un site dédié www.collectors.michelin.com, Michelin vend une première série de reproductions d'objets issus de son patrimoine, mais aussi des articles inédits créés par des artistes, designers et artisans de renom : livres, figurines, plaques émaillées, sérigraphies, tirages d'art, véhicules miniatures et pièces de joaillerie... Baptisée Michelin Collectors Store, cette boutique en ligne s'est construite autour de l'emblématique Bibendum, internationalement reconnu, né voilà 120 ans et consacré meilleur logo du siècle en 2000. Ses quelque 40 objets reflètent les valeurs de l'entreprise : l'audace, la création, la prouesse technique et l'aventure. Édités en série très limitée et numérotés, ils sont accompagnée d'un document d'information de quelques pages reprenant le visuel de l'objet, sa source d'inspiration, ainsi qu'un texte permettant de le situer dans la saga Michelin. Les prix oscillent entre 19 et 825 euros. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 03/07/2018 08:00:24 Référence : 46844

Platooning : test en route sur l'A9 en Allemagne

Ça y est, en Allemagne, l'entreprise de logistique DB Schenker fait rouler en réel son convoi de deux Man (voir 46223). Cette expérimentation également appelée platooning (le premier poids lourd est conduit par un chauffeur, tandis que les autres le suivent de manière autonome) a lieu sur l'autoroute A9, entre Munich et Nuremberg. Le gouvernement fédéral finance ce projet pilote à hauteur d'environ 2 millions d'euros. Les essais de ces Man connectés sont effectués quotidiennement sur un parcours de 145 km, dans un premier temps à vide (jusqu'à début août), puis jusqu'à trois voyages par jour, en charge partiellement (avec des pièces détachées, des boissons ou du papier). - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 02/07/2018 10:04:03 Référence : 46841

Pour son numéro juillet-août, Les Routiers fait fort

Le numéro de juillet-août des Routiers, tout frais en kiosque, a une telle variété de sujets que tous les lecteurs y trouveront leur compte, qu'ils soient sur les plages ou en pause dans leur cabine. Le sujet de couverture est exotique : on est invité à découvrir le rythme très particulier auquel sont soumis les conducteurs routiers au Botswana, pays de l'Afrique australe épargné par la misère. Plus près de chez nous, l'un des deux gros sujets magazine suit les camions des transports Laurans sur une transhumance de bovins, dans l'Aveyron et le Cantal. L'autre s'intéresse au cas étonnant d'une famille de transporteurs sur trois générations : chez les Sych, le grand-père, le père et le fils ont développé leur propre affaire, tout en se tenant les coudes mutuellement... Les journalistes des Routiers ont fait une incursion dans l'une des plates-formes Biocoop, où les véhicules au gaz commencent à se faire une belle place, avec pour certains une boîte automatique Allison. On apprend aussi dans ce numéro d'été comment Daf se lance dans les camions de distribution hybrides, avec le proto Convenient. Plus ancré dans la réalité de chacun, le sujet sur le prélèvement des impôts à la source éclairera ceux qui se posent des questions sur son fonctionnement. Autre sujet « professionnel », les règles qui s'appliquent aux heures supplémentaires n'auront plus aucun secret pour les lecteurs... En kiosque, 5,20 euros.

Pour répondre à la demande des lecteurs, le magazine Les Routiers a mis au point un dispositif super pratique pour savoir dans quel point de vente vous pouvez acheter le journal. Vous indiquez la ville souhaitée et le logiciel vous fournit en temps réel l'adresse où il est disponible, ses heures d'ouverture et une carte interactive de localisation.

  967_sommaire.pdf
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 02/07/2018 09:32:05 Référence : 46839

Christophe Tharrault nommé président de Volvo Trucks France

Christophe Tharrault, 49 ans, prend la présidence de Volvo Trucks France, l'une des deux entités avec Renault Trucks France de Volvo Group Trucks France. Le groupe, présidé par Christophe Martin depuis 2015 (à la suite de Jean-Claude Bailly), a en effet décidé de se diviser en deux organisations distinctes en France pour « accélérer le développement commercial de chacune de ses marques et consolider la qualité de service rendue aux clients ». Christophe Tharrault était directeur général du Volvo Truck Center Ouest depuis mai 2015, après avoir été directeur commercial de Volvo Trucks France. Il est diplômé en génie mécanique et de l'Escra (Ecole supérieure du commerce des réseaux de l'automobile). - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 02/07/2018 08:44:07 Référence : 46835

Marché du VI : un bilan record à mi-2018

L'analyse du marché VI des 5 premiers mois 2018 livrée par la Chambre syndicale internationale de l'automobile et du motocycle (Csiam) souligne que le marché du véhicule industriel neuf de plus de 5 t (en TRM) a connu une croissance de 7,4 % pour atteindre 22 236 unités au 31 mai 2018. Cette hausse significative fait suite à celles, conséquentes, de 2016 (+1 3%) et de 2017 (+7 %) pour la même période. Selon la Csiam, la filière évolue dans un marché record depuis plus de dix ans, voire vingt ans si on se réfère uniquement aux plus de 16 t ! Le segment des porteurs n'augmente « que » de 4,3 % (9 957 unités), car même si les porteurs lourds de plus de 16 t accusent +10 %, le marché des porteurs de distribution urbaine connait une forte baisse. Quant aux tracteurs, le nombre de leurs immatriculations a poursuivi sa croissance avec 12 279 unités (+10,1 %). Ils restent le segment majeur en occupant de façon stable 56 % du marché total des VI.
Pour 2018, la filière maintient ses prévisions avec des marchés en croissance, en particulier sur le segment des porteurs, porté par la construction, le BTP et la distribution. A noter toutefois que les délais de carrossage qui sont toujours aussi longs, voire qui augmentent, pourraient modérer les immatriculations sur le dernier quadrimestre. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 02/07/2018 07:49:02 Référence : 46836

Championnat d'Europe en Allemagne : exploit du Français Janiec (Man)

Lors de la manche de ce week-end du Championnat d'Europe sur le circuit du Nürburgring, en Allemagne, le pilote lorrain Anthony Janiec a réalisé une course dantesque en résistant durant 13 tours à une meute de six camions lancés à ses trousses, dans la course 4. Körber (Iveco) a bien essayé de l'intimider, mais Lacko est venu harponner Körber, qui a dû abandonner. Ce fut ensuite à Kursim, sur un autre Iveco, de pousser le Français à l'erreur, mais Janiec n'a pas été impressionné, malgré un coup de pare-chocs. Janiec a réalisé là l'une des plus belles courses de sa carrière avec ses succès à Nogaro. Le week-end avait bien débuté pour Iveco. Mais la course  1 était revenue à l'expérimenté Albacete (Man). Hahn (Iveco), deuxième, a réalisé une bonne opération au championnat. Iveco avait une belle opportunité de prendre une revanche en course 2, puisque Körber et Kursim (8e et 7e) repartaient depuis la première ligne (grâce à la grille inversée) avec Steffi Halm (5e le matin) en embuscade. En championne, Steffi a pris la mesure de son équipier Körber, ralenti par la casse de son pare-brise. Encore un joli doublé Iveco ! Il était bon pour l'image qu'une femme s'impose dans le temple de la course camion devant près de 200 000 spectateurs, au total sur trois jours ! Janiec a livré une course solide pour finir 7e, de quoi le motiver pour le lendemain. Dimanche, Hahn a profité des abandons de ses deux adversaires directs (Halm et Kiss) au championnat pour s'imposer et marquer 20 points de plus. Janiec (Man Lion Truck) tenait une opportunité de revanche en terminant 8e, ce qui le faisait repartir depuis la pole position en course 4. On connait la suite, puisqu'il a conservé la première place de bout en bout. Janiec revient en France le week-end prochain sur le circuit de Magny-Cours, pour la 3e manche du championnat de France où Robineau (Man) lui résiste encore. - CF

Classement au championnat :
1 J. Hahn Iveco 136 pts
2 A. Lacko Freightliner 94 pts
3 N. Kiss Mercedes 87 pts
4 A. Albacete Man 86 pts
5/ S. Halm Iveco 85 pts
10/ Janiec Man 31 pts
14/ Robineau Man 7 pts

En s'imposant devant les dirigeants de Man, Janiec et son écurie ont marqué des points. (photo Fletcher)

En s'imposant devant les dirigeants de Man, Janiec et son écurie ont marqué des points. (photo Fletcher)

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 02/07/2018 07:47:20 Référence : 46838

Lutte contre le dumping social : l'Espagne pourrait rejoindre l'Alliance du Routier

Le gouvernement espagnol a exprimé son intention d'adhérer à l'Alliance du Routier, pour l'instant constituée de neuf pays européens unis contre le dumping social et la fraude : l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, le Danemark, la France, l'Italie, le Luxembourg, la Norvège et la Suède. Il est à son tour décidé à lutter contre la concurrence déloyale, en particulier contre les sociétés dites boîtes aux lettres, ce qui passe par un renforcement du plan de contrôle des camions sur les routes espagnoles, particulièrement des camions étrangers. Cependant, le ministre espagnol des Transports a précisé qu'il ne prendrait aucune décision sans écouter le secteur. Ce qui n'est pas très prometteur : la majorité des organisations professionnelles du TRM espagnol sont opposées à l'adhésion à l'Alliance du Routier. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 02/07/2018 07:46:37 Référence : 46837

Pièces de rechange : l'offre Febi de Bilstein s'enrichit

Spécialiste sur le marché de la pièce de rechange PL avec plus de 28 000 applications OE sur 14 univers de produits pour toutes les marques de camions, Bilstein enrichit son offre produits Febi en s'adaptant à Euro 6. Outre de nombreux compléments sur les familles de produits: direction et pièces de châssis (barre, tirant, rotules, silentbloc), suspension (amortisseurs et coussin d'air), composants de cabine (capteur de vitesse et de température), gestion moteur (entrainement et accessoires) et pièces électriques (contacteurs, système de démarrage), de nouvelles références ont été développées en refroidissement moteur, pompes à eau électromagnétiques, bouchons de réservoir AdBlue. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 29/06/2018 18:48:14 Référence : 46834

Passage au 80 km/h : de l'humour en Corrèze

Sur les routes corréziennes, il n'y a pas de panneaux de limitation de la vitesse à 80 km/h, mais d'autres indiquant la fin de la limitation à 90 km/h et cette phrase : « Le nouveau monde vous demande de ralentir » indique France 3 Limousin. Le président du Conseil départemental de la Corrèze, Pascal Coste, est opposé à la limitation de la vitesse à 80 km/h sur les routes de son département... Là où ces panneaux sont nécessaires, le département a fait placer, ce vendredi, des panneaux de fin d'interdiction... Façon d'indiquer qu'à cet endroit, il n'est plus possible de rouler à 90. Mais attention, si le panneau 80 km/h n'est pas visible, les radars, eux, seront modifiés. Sur 18 appareils, 8 cabines seront reparamétrées à partir du 1er juillet. - FG

Le département de la Corrèze a fait installer ces panneaux de fin d'interdiction, histoire de montrer qu'il s'oppose à la mesure gouvernementale (photo France 3 Limousin)

Le département de la Corrèze a fait installer ces panneaux de fin d'interdiction, histoire de montrer qu'il s'oppose à la mesure gouvernementale (photo France 3 Limousin)

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 29/06/2018 14:41:52 Référence : 46825

Un mauvais arrimage meurtrier

Ce matin à 10h15, une nouvelle preuve des conséquences fatales du manque de soin dans l'arrimage de la marchandise a malheureusement été apportée : sur l'A36 à hauteur d'Etupes, dans le Doubs, une tôle s'est détachée d'un camion et a tué un père de famille de 35 ans sur la voie opposée en s'encastrant dans sa voiture arrivant sur la voie d'en face, tuant le conducteur, un père de famille qui était accompagné de sa femme (31 ans), de leur petit garçon (3 ans) et de leur fille (2 semaines seulement). Les sangles qui retenaient le chargement de tôles auraient, d'après les premiers éléments de l'enquête, lâché. Et comme si ça ne suffisait pas, le camion a continué sa route sans s'arrêter. Une enquête est en cours. Une famille allemande qui suivait le véhicule a été témoin de l'accident, précise notre confrère l'Est Républicain. Elle s'est aussitôt arrêtée. Reste à savoir s'ils ont eu la présence d'esprit de noter le numéro de la plaque du camion... - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 29/06/2018 11:05:07 Référence : 46821

Coup de gueule de Vinci après un énième accrochage avec ses fourgons

Le violent accrochage qui a eu lieu mercredi sur l'A62, au nord de Toulouse, avec un de ses véhicules d'intervention a été la goutte d'eau déclenchant chez Vinci Autoroutes le besoin de pousser un coup de gueule sur les réseaux sociaux. D'autant que le camion qui est arrivé très très vite et a percuté le fourgon par l'arrière, sur la BAU, a repris sa route comme si de rien n'était, après avoir zigzagué sur quelques mètres. Les images du choc sont spectaculaires, alors Vinci Autoroutes a décidé de s'en servir en les diffusant notamment sur son compte twitter sous le hastag #NApprochezPasDeMonHommeEnJaune, explique notre confrère le Dauphiné Libéré. Incroyablement, le conducteur du poids lourd n'a pas impliqué d'autres véhicules dans sa folle course et n'a pas tué le conducteur de la camionnette d'intervention. C'est le 32e heurt de véhicule d'intervention sur le réseau Vinci Autoroutes depuis début 2018 ! 88 véhicules d'intervention ont été heurtés sur son réseau en 2017, et 185 sur l'ensemble des autoroutes de l'Hexagone. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 29/06/2018 10:44:58 Référence : 46820

L'e.Go Mover, petit minibus et véhicule de distribution électrique du futur « Made in France »

Le PDG de ZF, Wolf-Henning Scheider, et le Dr. Günther Schuh, fondateur et PDG d'e.GO Mobile AG, ont annoncé que la production en série du véhicule e.Go Mover débutera à Aix-la-Chapelle, où e.GO Mobile AG est basée. L'e.Go Mover, 100 % électrique, disposera d'une autonomie de 10 heures. D'ici 2019-2020, dix mille exemplaires sont initialement prévus pour la production, et ZF s'attend à ce que la demande pour ces véhicules atteigne le million dans les cinq à sept prochaines années. ZF équipe le e.Go Mover avec ses systèmes de propulsion électrique, ses systèmes de direction et de freinage, ainsi qu'avec son supercalculateur ProAI (pourvu d'intelligence artificielle) et ses capteurs qui permettent des fonctions de conduite automatisées. Pour le transport de personnes, deux versions de ce quinze places sont prévues : avec conducteur et 100 % autonome. Un e.Go Mover pour la distribution urbaine est également à l'étude. Ses concurrents actuels en France sont le Bluebus 6 m de Bolloré, et les navettes Autonome Shuttle de Navya et EasyMile EZ10. - FG

Dans l'e.Go Mover, le système propulsion électrique est placé à l'avant sous le poste de conduite.

Dans l'e.Go Mover, le système propulsion électrique est placé à l'avant sous le poste de conduite.

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 29/06/2018 08:35:15 Référence : 46818

La deuxième génération de camions électriques Renault arrive

La gamme ZE (100 % électrique) de Renault, de 3,5 à 26 t, en est à sa deuxième génération, après dix ans d'expérimentation en conditions réelles d'exploitation avec des clients partenaires (avec étude du comportement des batteries, des infrastructures de recharge et de la maintenance). Le constructeur a aussi utilisé son expérience avec le Maxity électrique apparu en 2010, qui n'est plus produit depuis 2015. Les D et D Wide ZE seront fabriqués à l'usine de Blainville-sur-Orne et seront commercialisés au deuxième semestre 2019 (voir 46036), tandis que le Master ZE le sera dès septembre 2018, avec un temps de recharge complète de six heures et un volume de chargement identique à celui d'un Renault Master diesel. Le Master ZE sera équipé de série d'une caméra de recul, d'un radar de recul et d'un miroir anti angle mort.
Les D et D Wide ZE, respectivement en 16 et 26 t, auront une autonomie jusqu'à 300 km, en fonction de l'usage et de la configuration batterie choisie (selon que la charge utile est privilégiée ou non). En courant continu, les batteries lithium-ion des deux camions peuvent être complètement rechargées en une à deux heures, via une prise Combo CCS de 150 kW. Pour une recharge de nuit en courant alternatif, il faut compter douze heures pour une batterie de 300 kWh. Dans ce cas, il faut une prise de type industriel 380 V, 32 A triphasé. Enfin, pour s'adapter à toutes les carrosseries, les D et D Wide ZE seront équipés d'une prise de force avec une interface mécanique standard. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 29/06/2018 08:18:36 Référence : 46817

Une unité de méthanisation et une station GNC à Cestas

L'ensemble unité de méthanisation et station GNC qui vient d'être inauguré à Cestas (Nouvelle-Aquitaine) est le fruit d'une collaboration entre Pot-au-Pin Énergie, Air Liquide et Carrefour. L'occasion pour Iveco de présenter sa gamme complète de camions et Vul au gaz naturel : Daily Blue Power, Eurocargo NP et Stralis NP... Au cours de l'évènement, le constructeur a également présenté sa vision du transport durable basée sur le gaz naturel et le biométhane. - MF

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 28/06/2018 15:46:06 Référence : 46815

Cherchez un emploi sur le site mis en ligne par Les Routiers

C'est nouveau, parlez-en autour de vous... Le magazine Les Routiers a mis en place un nouveau service en ligne avec un espace emploi entièrement dédié aux professionnels du transport. Retrouvez tous les jours plusieurs centaines d'offres sur notre site https://lesroutiers.jobtransport.com, créé par le groupe SEJT (auquel appartient le magazine Les Routiers) en partenariat avec Job Transport.

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com


Mise en ligne le 28/06/2018 15:34:50 Référence : 46814

ZF à fond dans les nouvelles technologies

Lors de sa présentation à la presse des nouveautés qui seront exposées au prochain salon IAA à Hanovre (20-27 septembre), l'équipementier ZF a levé le voile sur ses stratégies futures. « Nous proposons maintenant des systèmes qui seront intégrés dans la voiture, l'utilitaire, le camion, le car ou le bus... Je veux parler de conduite autonome, d'électromobilité », explique le nouveau PDG de ZF, Wolf-Henning Scheider. L'équipementier a fait la démonstration de camions autonomes qui manœuvrent à quai, un exemple qui pourrait s'appliquer à des autobus se garant ou sortant automatiquement d'un dépôt, d'un Vul circulant en ville distribuant des colis... Le conducteur-livreur est assis à la place du passager, et lorsque le véhicule s'arrête a un point précis, il se concentre sur la gestion de ses colis... ZF a aussi fait la démonstration de sa boîte automatisée TraXon hybride de troisième génération qui, branchée sur des batteries (l'équipementier ne propose à ce jour rien dans ce domaine que ce soit à l'hydrogène, ni d'autres énergies), permet de rouler en mode électrique jusqu'à 50 km... ZF a équipé un tracteur Iveco Stralis, mais projette de le faire sur un car également. - FG

Wolf-Henning Scheider, nouveau PDG de ZF, a travaillé chez Bosch et le fabricant de pièces Malhe.

Wolf-Henning Scheider, nouveau PDG de ZF, a travaillé chez Bosch et le fabricant de pièces Malhe.

 
 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com

 

Afficher + de brèves