Rechercher :

Mise en ligne le 06/10/2017 08:26:37 Référence : 45409
Les contrôleurs commencent à trouver des tueurs d'AdBlue

En dix jours, les contrôleurs des transports terrestres de la Dreal Centre-Val de Loire ont verbalisé coup sur coup deux camions qui utilisaient un boîtier électronique destiné à neutraliser le système antipollution AdBlue. Preuve qu'ils lisent le magazine Les Routiers, qui a enquêté sur le sujet à plusieurs reprises et explique que pour trouver cette fraude, il faut la chercher... Ce dispositif frauduleux permet aux poids lourds de se passer d'AdBlue (de 0,25 à 3 euros le litre) sans pour autant perdre en puissance malgré la neutralisation du détecteur d'absence d'AdBlue. En cas d'interception, un véhicule qui en use est immobilisé puis conduit chez un concessionnaire pour effectuer le démontage du boîtier électronique et la remise en état du système antipollution. Soit une contravention de 4e classe (750 euros) pour émission de fumées de gaz toxique, plus la remise en conformité du véhicule (environ 2 300 euros). - MF

 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com

 

Afficher + de brèves