Rechercher :

Mise en ligne le 10/09/2018 11:10:35 Référence : 47094
Libération expose « sa » vision des cars longue distance - La FNTV réagit

Concurrence acharnée entre les trois opérateurs, cas de passagers oubliés sur les parkings, lieux de chargement et déchargements peu ou pas aménagés, conditions de travail des conducteurs SLO... En 4 pleines pages de son édition du 7 septembre, le quotidien Libération a décrit une vision qui n'est pas des plus glorieuses pour les services librement organisés... Nous-mêmes avons à plusieurs reprises souligné les lacunes dans ce mode de transport démarré, rappelons-le, il y a très exactement trois ans, en août 2015... En revanche, Libé ne peut pas critiquer le succès incontestable des SLO. Au 31 décembre 2017, selon l'autorité de régulation Arafer dans son dernier rapport, 11 millions de personnes ont emprunté l'autocar pour se rendre dans une ville française ou européenne, ce qui est, somme toute, une très belle performance. Ce fut quelques 3 millions au tout début... La FNTV a été la première à réagir à cet article (en attendant les réactions très attendues des syndicats de salariés) sur de nombreux points. Au sujet des conducteurs, ce que ne rappelle pas l'article de Libération : « S'agissant des salariés, un statut spécifique pour les conducteurs de ''cars Macron'' a été négocié entre les partenaires sociaux de la branche des transports routiers début 2017. Ainsi, un accord du 23 février 2017 définit et encadre cette activité en améliorant les conditions de travail des conducteurs qui sont habituellement affectés à ces services ». Sur la question des bas coûts et de la rentabilité : « Malgré des éléments positifs, l'équilibre économique de ces nouveaux services est encore loin d'être atteint. Le taux de recette par kilomètre progresse légèrement chaque année grâce aux efforts des entreprises qui affinent leur offre de transport » et la fédération poursuit : « La FNTV a sensibilisé à de nombreuses reprises le gouvernement et les parlementaires sur cette situation alarmante qui nécessite que ces entreprises soient accompagnées dans leur développement en vue de leur consolidation et surtout pas fragilisées davantage. C'est pourquoi la FNTV appelle le gouvernement à ne pas prendre de décision qui alourdirait la fiscalité de ce secteur déjà en difficulté et mettrait en péril une activité pourvoyeuse d'emplois (plus de 2 300 emplois) et offrant une solution plus écologique que la voiture particulière (un car = 30 voitures) ». Notre point de vue est que les SLO ont fait progresser l'autocar, et surtout contribué à améliorer l'image de ce mode de transport en France... Celà la presse grand public n'en parle pas, et oublie qu'il n'y pas si longtemps, il était interdit à l'autocar de concurrencer le train sur le territoire français. - FG

Dans son dernier numéro, Autocar et Bus Infos fait un bilan des cars longue distance.

Dans son dernier numéro, Autocar et Bus Infos fait un bilan des cars longue distance.

 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com

 

Afficher + de brèves