presentationequipeabonnementboutiquepubContact

N°969 - Octobre 2018 Archives Dans Les Routiers d'octobre 1987 A la une il y a 31 ans Et si on faisait un bond de 31 ans en arrière ? Retour sur les principaux sujets traités dans le journal d'octobre 1987, alors que la puissance maxi des poids lourds était de 460 ch et que les 24 Heures Camions fêtaient leurs 6 ans d'existence... En octobre 1987, le journal est partiellement en couleurs et François de Saulieu écrit l'un de ses derniers éditoriaux (il décèdera avant la fin de l'année). A l'honneur en couverture, une photo du Man 19.462 de 460 ch, assez épurée, ce qui est un signe de modernité.  Fidèle à ses idéaux, Monsieur Francois intitule son édito « Le droit de savoir... ». Il le tourne comme un éloge aux droits de l'homme, et plus précisément au droit des hommes libres « à connaître les évènements et à être informés ». Il évoque aussi le devoir du journaliste qui consiste à « tout mettre en œuvre pour accéder à la vérité ». En revenant au contexte actuel, difficile de ne pas y voir un parallèle avec une actualité plus récente... les « fake news » et le débat sur la « bien-pensance ».  Le journal comporte alors encore des pages en noir et blanc, mais l'essai du Man de la couverture, réalisé par Thierry de Saulieu, fait exception. Ce camion est alors présenté comme « rapide et puissant », au point d'en être « dangereux » pour les néophytes ! Rappelons qu'aujourd'hui, le camion le plus puissant est un Volvo FH16 de 750 ch... Cet article témoigne d'une évolution permanente des camions vers des performances et un confort à mettre en perspective avec les modèles contemporains... Incroyable de constater le bond qu'ont fait les camions en une trentaine d'années ! Notamment le silence intérieur et extérieur, mais aussi la suspension, que l'essai compare à un nuage en évoquant « L'apothéose now » de la route... Une référence au film Apocalypse Now, sorti en 1979. Encore plus impressionnant, le progrès en termes de consommation. A l'époque, on flirtait avec les 50 l au cent ! 7 ans avant le Tunnel  sous la Manche Au centre du magazine trône le programme officiel des 24 Heures du Mans Camions, qui fête alors ses 6 ans d'existence, avec RTL et Les Routiers, et participe à une médiatisation grandissante des courses de camion en France. Dans la rubrique « Un regard sur l'avenir », on traite du Tunnel sous la Manche et on l'annonce pour 1993, soit sept ans plus tard... Il sera finalement inauguré en 1994. Côté pubs, le journal met en avant des services disparus, avec en particulier une double page des plus colorées sur le « Relais Minitel » ! On y lit : « 36.15 Routiers, le 1er service minitel pour tous les professionnels de la route ». Là encore, on mesure l'immense progrès des moyens de communication. l Jean de SAULIEU En 1987, la puissance maxi d'un camion était de 460 ch.. et on consultait les services sur minitel ! En France cette année-là • En 1987, le président de la République est François Mitterrand et son Premier ministre Jacques Chirac. • France Info est lancée par Radio France dans une grande partie du territoire. • Le taux de chômage atteint un score historique de 9,1 % de la population active. • C'est l'année de la privatisation de TF1 et du lancement du premier téléthon sur Antenne 2 avec 181 327 459 F de promesses de dons (soit presque 12,5 millions d'euros). • On déplore le décès de Dalida, Jean Anouilh, Pierre Seghers, Jacques Anquetil...