presentationequipeabonnementboutiquepubContact

   

N°982 - Décembre 2019 SportAfrica Eco Race 2020Un team Renault Trucksau départLe 4 janvier prochain, l'équipe Renault Trucks Rallye Raid (Franck Coquidé, Jean-François Delaval et Jean Prévost)sera sur la ligne de départ à Monaco à bord d'un K520 spécialement préparé pour ce rallye. Direction le Sénégal sur les traces du Paris Dakar... Pour le président des Ets Coquidé (distributeur et réparateur agréé Renault Trucks), c'est un rêve de gosse qui se réalise. A 14 ans, Franck Coquidé rêvait déjà de prendre le volant d'un camion de course. Fasciné par les aventures de Jan De Rooy et Georges Groine, les murs de sa chambre était couverts de photos du Dakar.Devenu président des Ets Coquidé, distributeur et réparateur agréé Renault Trucks, il se rapproche de son rêve lors de l'édition du Paris Dakar qui prend le départ de la Grand'Place d'Arras, en 2001. Il fournit alors à la ville d'Arras un camion 6x4 qui partira au Sénégal pour une opération humanitaire jumelée à la course.16 ans plus tard, un soir de décembre 2017, à table à Rouen avec ses collaborateurs, ils se lancent le défi de prendre un départ officiel de course. C'est décidé, Franck, Jean-François Delaval (responsable du développement) et Jean Prévost (chef d'atelier en retraite) piloteront un camion ! Ce sera sur l'Africa Eco Race, dans l'esprit du Dakar.Sans se faire mal« Notre objectif n'est pas de gagner, seulement de terminer la course en prenant du plaisir et sans se faire mal », précise Franck Coquidé. Après avoir passé leur licence, acheté leur équipement officiel, musclé leur corps et passé les formations de conduite dans les dunes du Maroc, l'équipe RT2R, Renault Trucks Rallye Raid, est maintenant prête ! L'édition de janvier 2020 approche à grands pas, le compte à rebours est lancé... lCoquidé & Cie, une belle familleFondés en 1923, les Etablissements Coquidé ont gardé leur statut d'entreprise familiale, aujourd'hui dirigée par 3 frères : Eric, Franck et Bertrand Coquidé.Les Etablissements Coquidé emploient près de 400 salariés et disposent d'un maillage territorial impressionnant pour un distributeur de véhicules industriels : 16 points de vente et de services (répartis sur 3 pôles) situés autour des agglomérations d'Arras, Lens, Douai, Cambrai, Valenciennes, Maubeuge, Lille, St-Omer, Boulogne-sur-Mer, Calais, Rouen et Le Havre.Des transformations de fond sur le KS'y prenant bien en avance, Franck Coquidé a commandé dès début 2018 un K520 Euro 6 à l'usine Renault Trucks de Bourg-en-Bresse, avec une cartographie moteur modifiée à 600 ch, et l'a fait équiper d'une caisse à Arras. Mais ce n'était qu'un début... Pour ceux qui seraient intéressés par la même aventure, voici tout le processus de transformation fait maison.Une fois son K520 gonflé à 600 ch réceptionné de Bourg-en-Bresse, Franck Coquidé a fait réaliser la caisse par le carrossier Vivier, à Arras. Il a alors passé plusieurs semaines dans les ateliers maison pour subir sa transformation. 800 heures de travail plus tard, les compagnons, dirigés par Jean-François Delaval, sont assez contents du résultat.Ils ont ainsi fabriqué les deux mains de ressort pour la pose des tirants de pont ; confectionné les supports d'amortisseurs avant et arrière ; monté les amortisseurs 3 voies combinés, filetés, réglables, commandés à Beuvry-la-Forêt chez P2S ; équipé la cabine du système de navigation ; posé une tête de blindage sous le moteur ; modifié le système électrique pour répondre à la règlementation de FIA.Il a aussi fallu monter des jantes type BeadLock, avec gonflage et dégonflage depuis le volant ; supprimer la barre stabilisatrice ; augmenter le débattement du véhicule ; changer les sièges et posé les harnais ; monter un extincteur automatique cabine et moteur ; réaliser les aménagements réglementaires : arceau de sécurité, pare-branches, etc.Aujourd'hui, le camion est terminé, et l'équipe Renault Trucks Rallye Raid était fin octobre au Maroc pour s'entraîner en conditions réelles avant le départ. Ce fut très formateur, Pour préparer le K520 qui prendra le départ de l'Africa Eco Race en janvier prochain, il a fallu 800 heures de travail... Texte : Marie Fréor · Photos : X D.R.