presentationequipeabonnementboutiquepubContact

Rechercher dans nos brèves :


Mise en ligne le 30/10/2017 08:11:27 Référence : 45541

Renault Trucks Défense, Panhard et Acmat restent pour l'instant français

Le groupe suédois AB Volvo a décidé de mettre fin au processus de cession de l'activité véhicules militaires de sa filiale française Renault Trucks Défense (RTD), composée des divisions Renault Trucks, Panhard, et Acmat (voir 43664). Pour un coup de théâtre, c'est bien un coup de théâtre, et même de grand théâtre, remarque-t-on du côté du ministère de la Défense à Paris. Cette décision a en effet surpris tous les intervenants de ce dossier, et bien sûr en premier lieu Krauss-Maffei Nexter Defense Systems (KNDS) et le groupe belge CMI, les deux acheteurs qui voulaient s'offrir RTD et qui s'inquiétaient du silence du suédois depuis plusieurs semaines. D'autant que la signature finale de cette cession avait été annoncée pour le premier semestre 2018. Il semblerait que le groupe suédois AB Volvo avait visé 500 à 600 millions alors que les prix proposés par les acheteurs ne dépassaient pas 350 à 400 millions. Autre raison : le vendeur n'a probablement pas été en mesure de rassurer les acheteurs potentiels sur l'utilisation des noms Renault Trucks (qui appartient au groupe automobile Renault) et Panhard (qui appartient au groupe PSA).

Selon des proches du dossier, les acheteurs ont trouvé les négociateurs suédois versatiles, voire inconstants. Dans l'état actuel des choses, cette négociation loupée a fait naître en France de nombreuses aigreurs contre le groupe. Il semblerait que des négociations aient repris aux États-Unis avec un nouveau « client », cette fois sans le regard bienveillant des autorités françaises. Bref, le groupe suédois est bien décidé à continuer la vente par appartements de ce qui fut un grand groupe de camions, cars, bus et composants mécaniques français avec plus de 15 000 collaborateurs à l'époque de RVI (contre près de 9 000 aujourd'hui).

Rappelons que la division Renault Trucks Défense (RTD) est l'une des divisions de la branche véhicules militaires du groupe suédois AB Volvo, baptisée « Governmental Sales ». D'autres branches existent en Suède et aux USA avec Volvo Trucks Defense et Mack Defense, qui réalisent les mêmes opérations de « militarisation » de camions que Renault et VGGS Oceania. RTD est une division importante : avec plusieurs sites français et quelque 1 400 collaborateurs, ses ventes représentent entre 1 et 1,5 % du chiffre d'affaires de Renault Trucks. Elle conçoit et fabrique des véhicules spécifiques militaires ou adapte des camions existants aux besoins de l'armée. - MF

 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com

 Envoyer cette brève   Recevoir notre Newsletter

Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail
A quoi sert-il ?
Le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) a pour but d’améliorer les conditions de travail et de contribuer à la ... +

Vu à Solutrans
Dans le sens du progrès
Les avancées sur tous les fronts observées chez les exposants de Solutrans ont rempli notre panier pour plusieurs mois... Dernier épisode du ... +

Les tendances du TRM
Des camions VO sur les bras
Deux tendances se distinguent dans le monde du transport routier de marchandises aujourd’hui : d’une part les camions d’occasion ont du mal à ... +

Le Bulgare vainqueur de l’Optifuel Challenge
Il est reparti en Renault T
Comme Renault Trucks fait bien les choses, les trois meilleurs conducteurs sélectionnés parmi 29 concurrents à l’issue du concours Optifuel ... +

Vers le déploiement du gaz
C’est la fête à Bourbon-Lancy
Pour un fabricant de moteurs, recevoir un ministre est toujours un événement, surtout lorsqu’il s’agit de celui des transports. C’est l’honneur qu’a ... +

Limitation de vitesse à 80 km/h
Généralisée envers et contre tout
A partir du 1er juillet 2018, la limitation de vitesse sera abaissée de 90 à 80 km/h sur les routes bidirectionnelles du réseau secondaire non ... +

Année