presentationequipeabonnementboutiquepubContact

Rechercher dans nos brèves :


Mise en ligne le 01/02/2018 08:35:10 Référence : 46036

Le D électrique de Renault commercialisé dès 2019

Avant d'être intégré dans le groupe suédois Volvo en 2001, Renault Trucks fut l'un de pionniers dans le véhicule électrique via des protos ou des accords de coopération, avec notamment Ponticelli. Quelques jours après l'annonce par Volvo Trucks de la commercialisation de FE et FL 100 % électriques en 2019 (voir 46004), Renault Trucks annonce à son tour la commercialisation d'une gamme de D électriques la même année. Ces camions de distribution destinés à livrer en milieu urbain seront fabriqués en série à l'usine de Blainville-sur-Orne, l'usine historique de la marque française puisque cette unité de production fut installée en 1956 dans le Calvados par Renault pour sa division camions, la Saviem. Rappelons aussi en cet anniversaire des 50 ans de 1968 que dès janvier de cette année mythique, cette usine avait vu naître les premières grèves des ouvriers, par le biais d'un blocage général.

Pour la commercialisation des ses D tout-électriques, Renault s'appuie sur dix années d'expérimentation de ces véhicules de 12 à 16 t en conditions réelles d'exploitation chez des clients partenaires comme Guerlain (via Speed Distribution), Carrefour et Nestlé (via Stef) ou Delanchy, qui profitent du silence de fonctionnement de ce véhicule pour livrer à des horaires décalés. Ces années de test ont permis de récolter des informations fondamentales sur l'usage, le comportement des batteries, les infrastructures de recharge et la maintenance des camions électriques.

Le terrain a été préparé par la commercialisation en 2010 du Maxity Électrique de 4,5 t, qui a confronté le réseau aux spécificités de la vente, la maintenance et la réparation de véhicules électriques. La grosse différence avec 2010, c'est qu'ils promettent d'être économiquement compétitifs, selon Renault Trucks. En effet, le prix de production devrait profiter de l'avance en recherche et développement du groupe Volvo (y compris pour ses bus électriques). A noter que même si le Maxity Électrique n'est plus commercialisé depuis 2015, La Poste fait encore rouler sa version expérimentale équipée d'un prolongateur d'autonomie fonctionnant à l'hydrogène, qui permet de doubler l'autonomie de ce 4,5-tonnes (elle passe de 100 km à 200 km). - MF

 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com

 Envoyer cette brève   Recevoir notre Newsletter

Le paquet mobilité
Affaibli mais pas vaincu
Les chauffeurs routiers étant exclus de la nouvelle directive européenne sur les travailleurs détachés, les étrangers restent soumis à l’ancienne de ... +

Le Stralis GNL 460 et le X-Way
Iveco continue sa révolution
Si Iveco a ressemblé durant des années à une belle endormie, le constructeur italien s’est bien réveillé en renouvelant entièrement ses gammes : ... +

Solutrans 2017
Ça innove dur
Les grandes nouveautés étaient au rendez-vous au salon de Lyon. Solutrans a accueilli plus de 900 exposants et marques, y compris les constructeurs ... +

L’argent des radars
Fin des idées reçues
Un rapport officiel apporte la preuve que plus de 90 % des recettes des radars automatiques servent à l’amélioration du réseau routier et à d’autres ... +

Nouvelle génération Daf
Dans l’ombre des XF et CF, le petit LF
Si certains constructeurs ont attendu que le carburant flambe pour réduire la consommation de leurs camions, Daf cultive cette façon de faire depuis ... +

Man TGX 18.500
Tout est dans la boîte
La gamme Man TG commence à prendre gentiment de l’âge, mais le constructeur de Munich profite des synergies nouvelles créées par le groupe Volkswagen ... +

Année