presentationequipeabonnementboutiquepubContact

Rechercher dans nos brèves :


Mise en ligne le 09/02/2018 09:26:26 Référence : 46104

Le secteur des transports attend beaucoup de la réforme sur la formation professionnelle

C'est dans les « tuyaux » : les grandes lignes de la nouvelle réforme de la formation professionnelle doivent être présentées aujourd'hui. La formation professionnelle ayant été jugée « inégalitaire, inefficace et complexe » d'après le Président Emmanuel Macron, ce dernier promet la « mère de toutes les réformes », celle qui va - enfin - tout clarifier... Interrogé à ce sujet, Loïc Charbonnier, président délégué général d'Aftral, estime que cette réforme permettra d'être plus transparent en ce qui concerne les résultats obtenus aux examens. Sont principalement visés les centres des apprentis notamment. Depuis novembre, les discussions se sont déroulés avec tous les représentants des grands secteurs d'activité (fédés, syndicats...) et devaient se terminer ce mois-ci. Les thèmes suivants ont été débattus : droit et accompagnement, puis alternance et entreprise, certification et qualification, gestion des parcours professionnels et enfin gouvernance et financement. Sur ce dernier aspect, les représentants dans les transports et surtout du transport routier et de la logistique ont fait valoir les besoins urgents de récruter et de former des candidats à la conduite... Ils espèrent donc que l'Etat financera davantage de formations, l'OPCA Transports étant aujourd'hui l'organisme collecteur, avec un budget global annuel de 40 millions d'euros, une partie provenant de la taxe d'apprentissage. La réforme permettra aussi à de grosses entreprises d'ouvrir leurs propres centres de formation, mais les principaux organismes de formations transports (Aftral et Promotrans) ont d'ores-et-déjà pris les devants en ouvrant de nouveaux locaux ou en agrandissant d'autres, un peu partout en France. - FG

Loïc Charbonnier, président délégué général d'Aftral, attend avec impatience ce que réserve la nouvelle réforme sur la formation professionnelle pour le transport et la logistique (photo Gilbert).

Loïc Charbonnier, président délégué général d'Aftral, attend avec impatience ce que réserve la nouvelle réforme sur la formation professionnelle pour le transport et la logistique (photo Gilbert).

 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com

 Envoyer cette brève   Recevoir notre Newsletter

Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail
A quoi sert-il ?
Le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) a pour but d’améliorer les conditions de travail et de contribuer à la ... +

Vu à Solutrans
Dans le sens du progrès
Les avancées sur tous les fronts observées chez les exposants de Solutrans ont rempli notre panier pour plusieurs mois... Dernier épisode du ... +

Les tendances du TRM
Des camions VO sur les bras
Deux tendances se distinguent dans le monde du transport routier de marchandises aujourd’hui : d’une part les camions d’occasion ont du mal à ... +

Le Bulgare vainqueur de l’Optifuel Challenge
Il est reparti en Renault T
Comme Renault Trucks fait bien les choses, les trois meilleurs conducteurs sélectionnés parmi 29 concurrents à l’issue du concours Optifuel ... +

Vers le déploiement du gaz
C’est la fête à Bourbon-Lancy
Pour un fabricant de moteurs, recevoir un ministre est toujours un événement, surtout lorsqu’il s’agit de celui des transports. C’est l’honneur qu’a ... +

Limitation de vitesse à 80 km/h
Généralisée envers et contre tout
A partir du 1er juillet 2018, la limitation de vitesse sera abaissée de 90 à 80 km/h sur les routes bidirectionnelles du réseau secondaire non ... +

Année