presentationequipeabonnementboutiquepubContact

Rechercher dans nos brèves :


Mise en ligne le 09/02/2018 09:26:26 Référence : 46104

Le secteur des transports attend beaucoup de la réforme sur la formation professionnelle

C'est dans les « tuyaux » : les grandes lignes de la nouvelle réforme de la formation professionnelle doivent être présentées aujourd'hui. La formation professionnelle ayant été jugée « inégalitaire, inefficace et complexe » d'après le Président Emmanuel Macron, ce dernier promet la « mère de toutes les réformes », celle qui va - enfin - tout clarifier... Interrogé à ce sujet, Loïc Charbonnier, président délégué général d'Aftral, estime que cette réforme permettra d'être plus transparent en ce qui concerne les résultats obtenus aux examens. Sont principalement visés les centres des apprentis notamment. Depuis novembre, les discussions se sont déroulés avec tous les représentants des grands secteurs d'activité (fédés, syndicats...) et devaient se terminer ce mois-ci. Les thèmes suivants ont été débattus : droit et accompagnement, puis alternance et entreprise, certification et qualification, gestion des parcours professionnels et enfin gouvernance et financement. Sur ce dernier aspect, les représentants dans les transports et surtout du transport routier et de la logistique ont fait valoir les besoins urgents de récruter et de former des candidats à la conduite... Ils espèrent donc que l'Etat financera davantage de formations, l'OPCA Transports étant aujourd'hui l'organisme collecteur, avec un budget global annuel de 40 millions d'euros, une partie provenant de la taxe d'apprentissage. La réforme permettra aussi à de grosses entreprises d'ouvrir leurs propres centres de formation, mais les principaux organismes de formations transports (Aftral et Promotrans) ont d'ores-et-déjà pris les devants en ouvrant de nouveaux locaux ou en agrandissant d'autres, un peu partout en France. - FG

Loïc Charbonnier, président délégué général d'Aftral, attend avec impatience ce que réserve la nouvelle réforme sur la formation professionnelle pour le transport et la logistique (photo Gilbert).

Loïc Charbonnier, président délégué général d'Aftral, attend avec impatience ce que réserve la nouvelle réforme sur la formation professionnelle pour le transport et la logistique (photo Gilbert).

 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com

 Envoyer cette brève   Recevoir notre Newsletter

Le paquet mobilité
Affaibli mais pas vaincu
Les chauffeurs routiers étant exclus de la nouvelle directive européenne sur les travailleurs détachés, les étrangers restent soumis à l’ancienne de ... +

Le Stralis GNL 460 et le X-Way
Iveco continue sa révolution
Si Iveco a ressemblé durant des années à une belle endormie, le constructeur italien s’est bien réveillé en renouvelant entièrement ses gammes : ... +

Solutrans 2017
Ça innove dur
Les grandes nouveautés étaient au rendez-vous au salon de Lyon. Solutrans a accueilli plus de 900 exposants et marques, y compris les constructeurs ... +

L’argent des radars
Fin des idées reçues
Un rapport officiel apporte la preuve que plus de 90 % des recettes des radars automatiques servent à l’amélioration du réseau routier et à d’autres ... +

Nouvelle génération Daf
Dans l’ombre des XF et CF, le petit LF
Si certains constructeurs ont attendu que le carburant flambe pour réduire la consommation de leurs camions, Daf cultive cette façon de faire depuis ... +

Man TGX 18.500
Tout est dans la boîte
La gamme Man TG commence à prendre gentiment de l’âge, mais le constructeur de Munich profite des synergies nouvelles créées par le groupe Volkswagen ... +

Année