presentationequipeabonnementboutiquepubContact

Rechercher dans nos brèves :


Mise en ligne le 09/02/2018 09:26:26 Référence : 46104

Le secteur des transports attend beaucoup de la réforme sur la formation professionnelle

C'est dans les « tuyaux » : les grandes lignes de la nouvelle réforme de la formation professionnelle doivent être présentées aujourd'hui. La formation professionnelle ayant été jugée « inégalitaire, inefficace et complexe » d'après le Président Emmanuel Macron, ce dernier promet la « mère de toutes les réformes », celle qui va - enfin - tout clarifier... Interrogé à ce sujet, Loïc Charbonnier, président délégué général d'Aftral, estime que cette réforme permettra d'être plus transparent en ce qui concerne les résultats obtenus aux examens. Sont principalement visés les centres des apprentis notamment. Depuis novembre, les discussions se sont déroulés avec tous les représentants des grands secteurs d'activité (fédés, syndicats...) et devaient se terminer ce mois-ci. Les thèmes suivants ont été débattus : droit et accompagnement, puis alternance et entreprise, certification et qualification, gestion des parcours professionnels et enfin gouvernance et financement. Sur ce dernier aspect, les représentants dans les transports et surtout du transport routier et de la logistique ont fait valoir les besoins urgents de récruter et de former des candidats à la conduite... Ils espèrent donc que l'Etat financera davantage de formations, l'OPCA Transports étant aujourd'hui l'organisme collecteur, avec un budget global annuel de 40 millions d'euros, une partie provenant de la taxe d'apprentissage. La réforme permettra aussi à de grosses entreprises d'ouvrir leurs propres centres de formation, mais les principaux organismes de formations transports (Aftral et Promotrans) ont d'ores-et-déjà pris les devants en ouvrant de nouveaux locaux ou en agrandissant d'autres, un peu partout en France. - FG

Loïc Charbonnier, président délégué général d'Aftral, attend avec impatience ce que réserve la nouvelle réforme sur la formation professionnelle pour le transport et la logistique (photo Gilbert).

Loïc Charbonnier, président délégué général d'Aftral, attend avec impatience ce que réserve la nouvelle réforme sur la formation professionnelle pour le transport et la logistique (photo Gilbert).

 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com

 Envoyer cette brève   Recevoir notre Newsletter

XF Convenient
Daf se lance dans l’hybride
Daf, qui habituellement ne jure que par les vertus des véhicules diesel, a tout de même fait des expérimentations en hybridation ... +

Le transport au Botswana
Le pays au temps figé
En Afrique australe, les routiers doivent faire preuve de beaucoup de patience. Aux frontières, il leur arrive d’attendre des semaines pour ... +

A la coopérative Biocoop
Des Scania en boîte Allison
Le site Biocoop à Sainte-Geneviève-des-Bois (91) a réceptionné son 2e Scania GNC équipé en Allison. Une expérience que la coopérative va mettre à ... +

90 ans de Daf
Petit devenu grand
Il y a 90 ans, deux Hollandais, Hub van Doorne et son frère Wim, créaient une entreprise destinée à fabriquer des armoires et des ponts élévateurs ... +

Interview décalée avec...
Jean-Yves Kerbrat, DG de Man France
Pour cette rubrique qui aborde les grands patrons du secteur par le biais de leur vécu d’homme, et pas seulement de dirigeant, nous tendons cette ... +

Acteur impuissant d’un accident mortel
Un terrible traumatisme
Nous avions rencontré Pierre Audet il y a tout juste un an, suite à son témoignage télévisé en période pré-électorale. Entretemps, il a perdu 14 kg ... +

Pneus poids lourds
L’effet des chaussettes chinoises
Dans le secteur des pneus de camions, l’analyse du marché 2017 amène un constat : les neufs chinois ont un effet à retardement sur les rechapés ... +

Année