presentationequipeabonnementboutiquepubContact

Rechercher dans nos brèves :


Mise en ligne le 13/06/2018 13:07:50 Référence : 46705

Paquet mobilité : l'OTRE appelle le Parlement européen à ne pas céder sur le cabotage

La commission Transports du Parlement européen a adopté, le 4 juin les trois rapports et mandats de négociation avec le Conseil de l'UE sur le temps de repos des chauffeurs, le détachement en transport international et le cabotage. « Les mesures votées sont inadmissibles, proteste l'OTRE. Elles seront dramatiques pour le pavillon français si elles venaient à être définitivement adoptées par le Parlement européen ». Le 11 juin, l'organisation patronale a adressé aux députés français un courrier afin qu'ils s'opposent fermement aux propositions de la commission transport lors de la prochaine séance plénière du Parlement européen. « Si la majorité des députés semblent convaincus de la nécessité de s'opposer aux propositions de la commission Transports sur les questions du détachement en transport international et les temps de repos, certains sont enclins à ne pas le faire sur le dossier du cabotage, estimant la proposition de la commission transport recevable », souligne l'OTRE. Or, selon elle, proposer un nombre d'opérations illimités durant 48 heures glissant sur une période de sept jours n'est pas acceptable, quand bien même cette proposition est assortie d'une obligation de retour au pays d'origine et l'instauration d'une période de carence de 72 heures. Car les fraudes sont aujourd'hui permanentes et leurs conséquences dramatiques. « Elles conduisent à subir la captation du marché national et régional, principalement par les transporteurs de l'Est. La règle des 48 heures proposée sera à n'en pas douter source de fraudes car trop complexe et très difficilement contrôlable ». L'OTRE demande donc aux députés européens de s'opposer, « sans exception », à toutes les propositions de la commission Transports arrêtées le 4 juin dernier. Elle maintient ses propositions sur le cabotage : instauration d'une période de cinq jours autorisant une seule opération de cabotage assortie d'une carence de sept jours entre deux périodes de cabotage, avec retour au pays d'origine. - MF

 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com

 Envoyer cette brève   Recevoir notre Newsletter

Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail
A quoi sert-il ?
Le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) a pour but d’améliorer les conditions de travail et de contribuer à la ... +

Vu à Solutrans
Dans le sens du progrès
Les avancées sur tous les fronts observées chez les exposants de Solutrans ont rempli notre panier pour plusieurs mois... Dernier épisode du ... +

Les tendances du TRM
Des camions VO sur les bras
Deux tendances se distinguent dans le monde du transport routier de marchandises aujourd’hui : d’une part les camions d’occasion ont du mal à ... +

Le Bulgare vainqueur de l’Optifuel Challenge
Il est reparti en Renault T
Comme Renault Trucks fait bien les choses, les trois meilleurs conducteurs sélectionnés parmi 29 concurrents à l’issue du concours Optifuel ... +

Vers le déploiement du gaz
C’est la fête à Bourbon-Lancy
Pour un fabricant de moteurs, recevoir un ministre est toujours un événement, surtout lorsqu’il s’agit de celui des transports. C’est l’honneur qu’a ... +

Limitation de vitesse à 80 km/h
Généralisée envers et contre tout
A partir du 1er juillet 2018, la limitation de vitesse sera abaissée de 90 à 80 km/h sur les routes bidirectionnelles du réseau secondaire non ... +

Année