presentationequipeabonnementboutiquepubContact

Rechercher dans nos brèves :


Mise en ligne le 06/02/2019 11:28:27 Référence : 48020

Le Selfi rassemblera tous les acteurs du froid à Marseille à la mi-mai

Aujourd'hui, les acteurs du froid ont leur salon... Les mercredi 15 et jeudi 16 mai, la 2e édition du Selfi (Salon exclusif du froid et de la logistique innovation) se tiendra cette année à Marseille (Parc Chanot). Il se veut la vitrine des toutes dernières technologies mises sur le marché pour le transport et le stockage des produits sous température dirigée (agroalimentaire et produits de santé) et des solutions mises à la disposition des chargeurs, distributeurs RHF et collectivités locales par les opérateurs de la filière logistique du froid.

Outre les stands de 60 exposants, les visiteurs seront informés via deux conférences (l'une sur la plus-value qu'apportent les logisticiens du froid, l'autre sur l'adaptation de la chaîne du froid aux nouveaux modes de consommation) et six ateliers techniques. Parmi les nouveautés par rapport à la première édition en 2017 (qui avait eu lieu dans la région parisienne), des « villages » ont été organisés autour de quatre thèmes : E-commerce et dernier kilomètre ; Énergies alternatives (pour PL et groupes frigo) ; Entrepôts du futur (avec démonstrations) ; IA (intelligence artificielle), Télématique & Connectivité.

« Le froid, ça complique tout, souligne Pierre Besomi, commissaire général du Selfi (par ailleurs rédacteur en chef de Froid News). Dans un entrepôt frigorifique, on ne peut pas utiliser d'engins thermiques, par exemple. Et dans quelques années, il y aura des machines à la place des hommes pour charger les camions. Le grand intérêt du Selfi, c'est de juxtaposer le matériel roulant, l'entrepôt du futur et l'intelligence articificielle qui permet de faire marcher tout ça ».

Hormis les 5000 m² couverts du Palais de l'Europe, 2000 m² d'exposition supplémentaire sur l'esplanade seront destinés aux camions et autres véhicules lourds de démonstration. « Notre salon a vraiment un rôle à jouer en tant que locomotive du secteur. Il a pour vocation de favoriser les rencontres dans un cadre professionnel propice aux affaires et aux échanges », précise Pierre Besomi, qui attend 2 000 décideurs et prescripteurs de la filière logistique du froid, dont les donneurs d'ordre de l'agroalimentaire, de la grande distribution et des collectivités, les transporteurs-logisticiens et entrepositaires du froid, les grossistes RHF, et leurs fournisseurs.

Comme le secteur du froid doit lui aussi progresser en termes de transition énergétique, le Selfi exposera des moteurs des véhicules et énergies alternatives (GNC/GNL, électrique, hybride et hydrogène), groupes frigorifiques (électriques, cryogéniques à l'azote liquide et au CO2 recyclé, au gaz, hybrides, renfort des panneaux solaires embarqués, hydrogène, etc.).

A noter que le Selfi est jumelé avec les Rendez-Vous de la Chaîne Logistique du Froid, où se déroule le séminaire annuel des adhérents, qui sont des professionnels du transport et de la logistique du froid (ils représentent 80 000 véhicules frigo sur les 140 000 qui roule en France (PL et Vul en compte d'autrui et compte propre). Ces deux événements étant totalement complémentaires, leur coordination offre une formidable occasion de promouvoir la filière et les acteurs de la logistique sous température dirigée. Horaires du Selfi : mercredi 15 mai de 14h à 20h et jeudi 16 mai de 9h à 18h. - MF

Pierre Besomi, commissaire général du Selfi (également rédacteur en chef de Froid News), attend sur le Selfi 2&nbsp000 décideurs et prescripteurs de la filière logistique du froid (photo Fréor)

Pierre Besomi, commissaire général du Selfi (également rédacteur en chef de Froid News), attend sur le Selfi 2 000 décideurs et prescripteurs de la filière logistique du froid (photo Fréor)

 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com

 Envoyer cette brève   Recevoir notre Newsletter

Taxes PL en Europe
Pour mieux s’y retrouver
En attendant que l’Europe adopte une directive excluant tous les systèmes de taxation des camions basés sur le temps, c’est-à-dire ceux qui imposent ... +

Dans Les Routiers de décembre 1987
Plus de 30 ans déjà...
Se pencher sur le contenu des numéros des Routiers datant de 20, 30 ou 40 ans permet de mieux mesurer les progrès accomplis en matière de transport ... +

Le tachygraphe intelligent
Ce qu’il nous prépare
Qu’il s’appelle SE5000 Connekt chez Stoneridge ou DTCO 4.0 chez Continental VDO, un tachygraphe dernière génération devra être installé à bord des ... +

Sébastien Gauthier, petit patron
Il a pu rebondir
Personne n’est égal devant l’épreuve. Alors que Pierre Audet (voir LR n°965) commence tout juste à reprendre la route à plein temps sous surveillance ... +

Suite au drame de Gênes
Le serpent de mer de l’écotaxe
Le drame de l’effondrement du viaduc de Gênes oblige l’Etat français, comme les autres pays de l’UE, à faire face à la vétusté de ses propres ... +

Audrey Florenceau, 29 ans, routière sourde
Envers et contre tout
La Snat, entreprise de transports organisée en coopérative, a donné sa chance à Audrey, une jeune routière qui souffre de surdité. Un handicap ... +

Dans Les Routiers d’octobre 1987
A la une il y a 31 ans
Et si on faisait un bond de 31 ans en arrière ? Retour sur les principaux sujets traités dans le journal d’octobre 1987, alors que la puissance ... +

IAA 2018
Une ère nouvelle se profile
Pour cette nouvelle édition de l’IAA, la grand-messe mondiale du camion qui se déroule à Hanovre fin septembre, la rédaction des Routiers est ... +

Année