presentationequipeabonnementboutiquepubContact

Rechercher dans nos brèves :


Mise en ligne le 22/12/2017 10:07:22 Référence : 45848

Un joli conte de Noël

Une belle histoire se débloque grâce à la magie de Noël, qui rend les cœurs plus sensibles, même ceux des dirigeants du service de livraison Colissimo (groupe La Poste). Edmond Barbaro, un brave camionneur marseillais (fidèle lecteur du magazine Les Routiers), aujourd'hui à la retraite, a trouvé une solution pour redonner l'usage de son avant-bras à la petite Angela, qui vit à Parakou au Bénin. En 2006, Angel, alors âgée de 3 ans, a commencé à être suivie et équipée par des chirurgiens et orthopédistes marseillais et varois. Angela a grandi et régulièrement, il lui a fallu une prothèse adaptée à son physique. Pour trouver un financement, Edmond Barbaro a suggéré à un producteur de films d'obtenir des droits de l'Ina (suite à une intervention de Pierre Bellemare) pour rééditer des DVD de feuilletons (Les Routiers avec Jean Gaven, Les Hommes de Rose avec Jean Pierre Castaldi, etc.). Une part des bénéfices a permis de fabriquer de nouvelles prothèses. Alors qu'Edmond ne s'est jamais rendu en Bénin, Angela l'appelle tonton. En mai dernier, la 3e prothèse confiée à Colissimo a été égarée lorsque le lecteur optique du tri automatisé à confondu Parakou (Bénin) et Paraguay, distant de 7 700 km ! Deux ans de travail et droits récoltés évaporés... Notre retraité Marseillais est intervenu auprès de la Douane du Paraguay et de l'Ambassade de France, mais il n'a pas réussi à « remettre la main » sur l'avant-bras droit d'Angela, privée de sa main depuis 6 mois... Colissimo restait hermétique à ses réclamations. En l'absence d'assurances ad valorem, les clauses dans ce cas-là se résument à une indemnité de 89 euros, remboursée au bout de 90 jours. Pas de quoi remettre en fabrication une 4e prothèse ! Cette histoire a été évoquée dans un article paru dans le numéro de décembre du magazine Les Routiers, qui se concluait par : « Edmond en aura donc jamais fini avec l'injustice, l'incompétence et la bêtise humaine ». Eh bien, aussi incroyable que cela puisse paraître, cela a touché les dirigeants de Colissimo ! Voici trois jours, le miracle de Noël est arrivé. Deux directrices de Colissimo ont envoyé un mail à Edmond pour lui promettre le versement rapide de 2 046 euros, à titre exceptionnel. Joli conte, n'est-ce-pas ? - CF

 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com

 Envoyer cette brève   Recevoir notre Newsletter

Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail
A quoi sert-il ?
Le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) a pour but d’améliorer les conditions de travail et de contribuer à la ... +

Vu à Solutrans
Dans le sens du progrès
Les avancées sur tous les fronts observées chez les exposants de Solutrans ont rempli notre panier pour plusieurs mois... Dernier épisode du ... +

Les tendances du TRM
Des camions VO sur les bras
Deux tendances se distinguent dans le monde du transport routier de marchandises aujourd’hui : d’une part les camions d’occasion ont du mal à ... +

Le Bulgare vainqueur de l’Optifuel Challenge
Il est reparti en Renault T
Comme Renault Trucks fait bien les choses, les trois meilleurs conducteurs sélectionnés parmi 29 concurrents à l’issue du concours Optifuel ... +

Vers le déploiement du gaz
C’est la fête à Bourbon-Lancy
Pour un fabricant de moteurs, recevoir un ministre est toujours un événement, surtout lorsqu’il s’agit de celui des transports. C’est l’honneur qu’a ... +

Limitation de vitesse à 80 km/h
Généralisée envers et contre tout
A partir du 1er juillet 2018, la limitation de vitesse sera abaissée de 90 à 80 km/h sur les routes bidirectionnelles du réseau secondaire non ... +

Année