presentationequipeabonnementboutiquepubContact

Rechercher dans nos brèves :


Mise en ligne le 07/03/2019 08:40:06 Référence : 48161

Stationnement à Paris : un forfait pour les déménageurs, mais sans garantie de place !

A partir du mois de juillet, les véhicules de déménagement seront soumis à un forfait de stationnement unique à la journée ou à la demi-journée, explique notre confrère Le Parisien. La redevance de stationnement d'un utilitaire (moins de 3,5 t) de déménagement de passera à 27 euros la journée (17 uros la demi-journée) du lundi au samedi et s'élèvera à 40 euros hors des zones de stationnement (25 euros la demi-journée). Le coût du stationnement pour les plus de 3,5 t grimpera à 60 euros la journée à (35 euros la demi-journée) et 90 euros la journée hors de la bande de stationnement (50 euros la demi-journée). Et pour un monte-meuble il en coûtera 20 euros. Ce forfait unique à la journée payable quinze jours à l'avance sur www. paris.fr reviendra certes moins cher que le stationnement à l'heure (surtout dans le centre de Paris où le prix est plus élevé que dans les arrondissements périphériques), mais coûtera plus cher à la demi-journée.

Un système justifié par la Mairie de Paris en ces termes : « Le principe est qu'un poids lourd occupant 3 fois la place d'une voiture, le tarif est donc triplé. Appliquer cette règle à tous les camions aurait impacté fortement les déménageurs, qui souvent stationnent plus de deux heures. Nous avons donc adopté un tarif spécial, moins cher, à la journée ou à la demi-journée ». Toutes les semaines, quelque 1 200 demandes sont enregistrées sur le site de la Ville par les professionnels et près de 200 000 déménagements (y compris ceux réalisés par des particuliers) ont lieu tous les ans dans la capitale.

Meudon, Colombes (Hauts-de-Seine) et Lyon (Rhône) ont déjà mis en place de forfaits de stationnement payables à l'avance pour les véhicules de déménagement. Sauf que dans la capitale, « cette mesure ne s'accompagne pas d'un service de réservation des places par les équipes de la voirie comme dans les autres communes », proteste Julien Bardet, fondateur de Nextories, une plate-forme de réservation de déménageurs professionnels. Donc aucune garantie de place n'est apportée en contrepartie du forfait ! A Colombes, par exemple, le coût du stationnement est un peu plus élevé qu'à Paris mais s'accompagne d'une réservation de l'emplacement et offre la possibilité de réclamer un enlèvement pour libérer la place en cas d'occupation par un autre véhicule. Ce que la ville de Paris affirme ne pas pouvoir faire car « la réservation d'emplacements impliquerait un coût largement supérieur, puisqu'elle imposerait du ventousage ». Bref, une réforme contestable ! Son seul intérêt : limiter le nombre des amendes puisque le stationnement est payé à l'avance. Mais les déménageurs continueront à tourner, polluer davantage et se garer en double file quand ils ne trouveront pas de places libres. - MF

 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com

 Envoyer cette brève   Recevoir notre Newsletter

Taxes PL en Europe
Pour mieux s’y retrouver
En attendant que l’Europe adopte une directive excluant tous les systèmes de taxation des camions basés sur le temps, c’est-à-dire ceux qui imposent ... +

Dans Les Routiers de décembre 1987
Plus de 30 ans déjà...
Se pencher sur le contenu des numéros des Routiers datant de 20, 30 ou 40 ans permet de mieux mesurer les progrès accomplis en matière de transport ... +

Le tachygraphe intelligent
Ce qu’il nous prépare
Qu’il s’appelle SE5000 Connekt chez Stoneridge ou DTCO 4.0 chez Continental VDO, un tachygraphe dernière génération devra être installé à bord des ... +

Sébastien Gauthier, petit patron
Il a pu rebondir
Personne n’est égal devant l’épreuve. Alors que Pierre Audet (voir LR n°965) commence tout juste à reprendre la route à plein temps sous surveillance ... +

Suite au drame de Gênes
Le serpent de mer de l’écotaxe
Le drame de l’effondrement du viaduc de Gênes oblige l’Etat français, comme les autres pays de l’UE, à faire face à la vétusté de ses propres ... +

Audrey Florenceau, 29 ans, routière sourde
Envers et contre tout
La Snat, entreprise de transports organisée en coopérative, a donné sa chance à Audrey, une jeune routière qui souffre de surdité. Un handicap ... +

Dans Les Routiers d’octobre 1987
A la une il y a 31 ans
Et si on faisait un bond de 31 ans en arrière ? Retour sur les principaux sujets traités dans le journal d’octobre 1987, alors que la puissance ... +

IAA 2018
Une ère nouvelle se profile
Pour cette nouvelle édition de l’IAA, la grand-messe mondiale du camion qui se déroule à Hanovre fin septembre, la rédaction des Routiers est ... +

Année