presentationequipeabonnementboutiquepubContact

Rechercher dans nos brèves :


Mise en ligne le 07/03/2019 08:03:48 Référence : 48167

Harry Salamon se retire des Vans Mercedes

S'étant résolu à prendre sa retraite, Harry Salamon, le bouillonnant directeur général de Mercedes Vans France, va lâcher ses chers utilitaires le 28 mars prochain, après 36 ans chez le constructeur ! Mais ce n'est que pour mieux rebondir, vient-il d'annoncer de façon informelle. A 63 ans, il compte créer sa petite société en tant que consultant dans l'industrie du luxe (type LVMH), où il pourra mettre en avant ses qualités d'animation d'équipe et de motivation des troupes, ainsi que sa passion pour le numérique. « Mercedes reste pour moi un mètre-étalon des autres marques », précise celui qui a eu le bonheur de voir monter une année la marque allemande sur la première marche des constructeurs en termes de relations clients, ravissant ce rang à une grande marque d'assurances.

De nationalité allemande, Harry Salamon est titulaire d'une licence en finances et informatique et diplômé en ingénierie commerciale. Entré chez Mercedes-Benz Belgique en 1983 en tant que responsable de l'organisation et des services informatiques, il a ensuite mené divers projets internationaux dans le cadre de la fusion DaimlerChrysler. En 2000, il a rejoint la France en qualité de directeur général services de DaimlerChrysler (en VP, Vul et VI). Il était directeur général Vans de Mercedes-Benz France depuis 2014, au moment de la réorganisation du groupe.

Sa dernière initiative est d'avoir lancé un concept de concessions dédiées aux seuls Vul, dont les premières n'ont pas encore été révélées (voir 48078). Le nom de son remplaçant à la tête de Mercedes-Benz Vans France n'a pas encore été communiqué.

 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com

 Envoyer cette brève   Recevoir notre Newsletter

Taxes PL en Europe
Pour mieux s’y retrouver
En attendant que l’Europe adopte une directive excluant tous les systèmes de taxation des camions basés sur le temps, c’est-à-dire ceux qui imposent ... +

Dans Les Routiers de décembre 1987
Plus de 30 ans déjà...
Se pencher sur le contenu des numéros des Routiers datant de 20, 30 ou 40 ans permet de mieux mesurer les progrès accomplis en matière de transport ... +

Le tachygraphe intelligent
Ce qu’il nous prépare
Qu’il s’appelle SE5000 Connekt chez Stoneridge ou DTCO 4.0 chez Continental VDO, un tachygraphe dernière génération devra être installé à bord des ... +

Sébastien Gauthier, petit patron
Il a pu rebondir
Personne n’est égal devant l’épreuve. Alors que Pierre Audet (voir LR n°965) commence tout juste à reprendre la route à plein temps sous surveillance ... +

Suite au drame de Gênes
Le serpent de mer de l’écotaxe
Le drame de l’effondrement du viaduc de Gênes oblige l’Etat français, comme les autres pays de l’UE, à faire face à la vétusté de ses propres ... +

Audrey Florenceau, 29 ans, routière sourde
Envers et contre tout
La Snat, entreprise de transports organisée en coopérative, a donné sa chance à Audrey, une jeune routière qui souffre de surdité. Un handicap ... +

Dans Les Routiers d’octobre 1987
A la une il y a 31 ans
Et si on faisait un bond de 31 ans en arrière ? Retour sur les principaux sujets traités dans le journal d’octobre 1987, alors que la puissance ... +

IAA 2018
Une ère nouvelle se profile
Pour cette nouvelle édition de l’IAA, la grand-messe mondiale du camion qui se déroule à Hanovre fin septembre, la rédaction des Routiers est ... +

Année