presentationequipeabonnementboutiquepubContact

   

N°1002 - Octobre 2021 Texte : Marie Fréor · Photos : Fréor, Stoneridge-Ferriere et VDO EquipementLe tachy intelligent 2e générationCe qu'il apportera en 2023Avant le 15/6/19, le tachy numérique dit annexe 1b était la norme. Depuis cette date, tous les nouveaux camions sont équipés du tachy intelligent (dit annexe 1c), qui s'appelle DTCO 4.0 chez VDO (Continental) et SE5000-8 chez Stoneridge. Aujourd'hui, c'est le tachy intelligent 2e génération qui se prépare chez les équipementiers. Voyons s'il apporte un plus aux conducteurs routiers.Le tachy intelligent 2e génération ne sera exigé par l'Union européenne qu'à partir d'août 2023 pour les nouvelles immatriculations, et courant août 2024 en rétrofit pour les camions qui franchissent les frontières. Dans le cadre des nouvelles règles européennes imposées par l'adoption du Paquet mobilité (qui vise à assurer une concurrence loyale sur le marché européen), il permettra notamment de calculer le nombre de missions qui ont été effectuées hors du pays d'origine.Intégré au réseau de communication du véhicule, ce tachygraphe intelligent de seconde génération élargit les possibilités de gestion de flotte et si on prend le cas du DTCO 4.1 de Continental VDO, il va même au-delà de celles offertes par Tis-Web, la solution d'archivage et de gestion de flotte de l'équipementier.Grâce à l'utilisation des données en temps réel, les fournisseurs de logiciels de gestion de flottes ou de paie peuvent y puiser des infos auxquelles ils n'avaient pas accès en direct jusqu'à présent. Parmi les nouvelles fonctionnalités et infos complémentaires, citons l'enregistrement d'un point GPS et l'indication chargement ou déchargement, qui permettent par exemple de générer les remboursements de frais.Cabotage et travailleurs détachés : enregistrement du passage aux frontièresLe DTCO 4.1 enregistrera automatiquement chaque passage de frontières grâce à un positionnement par satellites et à une cartographie intégrée. Dans une version intermédiaire appelée DTCO 4.0e, cela se fait manuellement, en validant un choix, au moment du passage. Grâce à l'automatisation de l'enregistrement obligatoire à partir de février 2022, les autorités pourront contrôler de manière plus efficiente que le conducteur respecte les règles du cabotage. En cas de doute, elles auront une visibilité sur le nombre de missions réalisées, la récurrence et les destinations.Le tachygraphe intelligent est l'une des premières applications industrielles à supporter le signal Galileo (OSNMA) en plus du GPS et Glonass. OSNMA utilise un service d'authentification qui empêche la manipulation ou falsification des données de localisation.Pesée embarquéeLe tachy intelligent de Continental a une fonction que n'a pas celui de son concurrent Stoneridge : il fournit la mesure régulière de la charge, obligatoire pour les véhicules commerciaux en Europe à partir de cette année : les exploitants des flottes doivent désormais être en mesure de fournir cette donnée en cas de demande sur la mission en cours.En 2024, les règles deviendront encore plus strictes. En effet, la mesure de la charge devra être très précise (écart maximal de 5 % autorisé entre la mesure et le poids réel). La transmission des données devra également répondre au niveau de certification EAL 2.Le tachygraphe intelligent de Continental pourra le faire sans coût supplémentaire puisqu'il est conçu pour recevoir les données des capteurs qui déterminent le niveau de charge sur chaque essieu en quelques secondes via un bus can. Le tachygraphe fournit ensuite ces données avec une signature attribuée de façon unique au véhicule. Elles peuvent ensuite être transmises via l'antenne DSRC aux autorités.Chez Continental, le module DSRC est directement intégré au tachygraphe intelligent 2e génération, comme il l'était déjà sur le 4.0 (intelligent 1re génération). La pesée embarquée avec calculateurs est remontée au tachy depuis les essieux, en toute sécurité.Autre option offerte par Continental : ce système de pesée embarquée permet de penser qu'un jour, la facturation des péages pourra être faite en fonction de la charge, le poids du camion étant directement transmis à la station de péage, rapidement et de manière sécurisée via l'antenne DSRC. Cela aurait le gros avantage de réduire la note pour les voyages à vide. Encore faut-il que les sociétés d'autoroute et les Etats l'acceptent.Il pourra remplacer les boîtiers de télépéageContinental propose enfin de mettre fin aux boîtiers de télépéage (coûteux) grâce à la transmission OTA avec le tachygraphe. En effet, l'interface DSRC du DTCO 4.0 pourrait faire du tachygraphe intelligent le vecteur de collecte des péages européens : il pourra calculer et enregistrer les frais encourus et les envoyer aux péages selon la norme EETS (European Electronic Tolling Service).Autre point à souligner : la possibilité pour l'interface TIS-Web Connect d'importer les données provenant de logiciel tiers dans la solution de gestion de flotte VDO. Une bonne chose pour les flottes mixtes qui n'ont pas un seul logiciel à gérer. Cette solution universelle permet d'héberger les autres solutions.Cela va plus loin encore : grâce à l'interface cloud TIS-Web Extract, Continental permet à des systèmes tiers d'extraire les données enregistrées sur TIS-Web et de les exploiter : mise en commun des données véhicules et conducteurs des différents systèmes, automatisation des factures ou de la paie.... lEn attendant, Stoneridge et chez VDO ont sorti une version intermédiaireSans attendre l'arrivée du tachygraphe « 1C V2 » en août 2023, date à laquelle cette deuxième version du tachygraphe intelligent 1C deviendra obligatoire pour les véhicules nouvellement immatriculés, Stoneridge et VDO ont lancé une nouvelle version de leur chronotachygraphe intelligent, respectivement appelée SE5000-8 et DTCO 4.0e. Ce modèle intermédiaire est doté de mises à jour de certaines fonctionnalités impactées par le Paquet Mobilité.Le SE500t0-8 chez StoneridgeLe Paquet Mobilité prévoit notamment d'ajouter aux fonctions du tachygraphe l'enregistrement automatique des passages de frontières et des périodes de chargement et déchargement ainsi que de leur localisation. Face au constat que de nombreux conducteurs laissent leur carte insérée pendant une période prolongée sans l'éjecter et en oubliant que la saisie du pays de démarrage et de fin est à réaliser lors de chaque journée de travail, Stoneridge a fait en sorte de leur éviter cette première cause d'infraction (750 € en cas de contrôle).En attendant le 1C V2, le SE5000-8 Connekt facilite donc l'enregistrement du pays dans lequel le véhicule opère : grâce aux fonctions GNSS intégrées, il rappelle automatiquement au conducteur s'il doit indiquer son pays de départ ou de fin de journée. S'il démarre son véhicule et que sa carte est insérée depuis 180 minutes ou plus avec un repos enregistré, le conducteur reçoit une notification sur le tachygraphe avec la possibilité de saisir le pays de début d'une nouvelle période de travail. Le pays proposé sera sélectionné automatiquement compte tenu de la position GNSS et de la cartographie embarquée. Le conducteur a ensuite 2 minutes pour confirmer s'il souhaite sélectionner le pays proposé avant que le message ne disparaisse.Dans sa nouvelle version, le SE5000-8 permet d'aider les chauffeurs au respect de la nouvelle exigence applicable en février 2022, laquelle concerne l'obligation de saisie du code pays lors du passage à la frontière. L'appareil, qui détecte automatiquement cet événement, rappelle au chauffeur de ne pas oublier de réaliser ce nouvel enregistrement.Le SE5000-8 bénéficie aussi d'un nouvel écran d'affichage des données d'activité du conducteur (DTD) qui indique les informations relatives à la journée en cours, tout en faisant abstraction de l'historique. Il intègre la possibilité pour le chauffeur de démarrer le compteur de 4h30 à la demande pour répondre à des situations particulières. Par exemple, si pour une raison quelconque il commence la semaine avant la fin de son repos hebdomadaire, il peut utiliser le DTD pour suivre sa période de conduite de 4h30. Le pré-avertissement de 4h30, calculé en fonction des données de la carte à 4h15 min, reste actif comme demandé par la règlementation.Autres améliorations pour le chauffeur : une fonction de mise à jour automatique des fuseaux horaires par rapport à la position du véhicule. Le changement d'heure locale se produira automatiquement lorsqu'un nouveau fuseau horaire est détecté y compris pendant une période de conduite. Si par exemple un véhicule est en Suède (GMT+1h) et que le conducteur franchit la frontière finlandaise, le tachygraphe ajoutera automatiquement une heure (GMT+2h) pour se caler sur l'horaire du pays.Le DTCO 4.0e chez VDODe nouvelles fonctionnalités sont aussi présentes dans la version intermédiaire mise sur le marché par VDO, qui propose de les intégrer au DTCO 4.0 actuel par une simple mise à jour dans ses centres agréés à l'occasion du prochain contrôle périodique ou simplement sur rendez-vous.D'abord, DTCO 4.0e détecte automatiquement chaque passage de frontières, grâce au positionnement par satellites. Cette fonctionnalité sera obligatoire dès février 2022.Ensuite, en accord avec la directive 2002/15 EG, la dernière version du tachygraphe offre une vue des temps plus complète via la fonctionnalité VDO Counter. Pour rappel, celle-ci affiche sur l'écran du chronotachygraphe le détail des temps d'activité du conducteur sur la journée (sur 24h, sur la semaine et sur les deux semaines cumulées). Le conducteur peut ainsi connaître à tout moment son temps de conduite restant sur la période. La nouveauté, c'est qu'il dispose désormais directement du nombre d'heure de travail et de repos hebdomadaire et journalier. De plus, il reçoit un avertissement visuel en cas de dépassement des temps de travail.Autres avantages de la version DTCO 4.0e : l'insertion de la carte conducteur est plus rapide, et la pesée embarquée est intégrée (en accord avec la directive (EU)719/2015). Enfin, le conducteur dispose de davantage de temps (10 minutes) pour effectuer ses saisies manuelles, ce qui devrait réduire le risque d'erreurs (et donc de contravention).
Dates d'entrée en vigueur des différentes phases
MesureTextePlanning
Enregistrement manuel du passage de frontière par saisie du code pays(y compris pour les analogiques avec disques papier)Règlement n°165/2014 : Article 34.7 2 février 2022
Tachygraphe intelligent V2 (2e génération) pour toutes nouvelles immatriculationsRèglement n°165/2014: Article 8.121 août 2023
Obligation des états membres de procéder un moyen de contrôle à distance des tachygraphes intelligentsRèglement n°165/2014: Article 921 août 2024
Rétrofit analogiques et numériques Annexe 1b (3.0) transport international)Règlement n°165/2014: Article 3 §4Au plus tard le 31 décembre 2024
Retrofit Annexe 1c = tachy intelligent 1re génération (transport international)Règlement n°165/2014: Article 3 §4Au plus tard le 25 août 2025
Installation tachygraphe intelligent V2 sur Vul transport international (entre 2,5 et 3,5 t)Règlement n°165/2014: Article 2(1)(aa)1er juillet 2026