presentationequipeabonnementboutiquepubContact

   

N°1004 - Décembre 2021 Texte : Marie Fréor · Photos : Fréor & Renault Trucks MarchéLes VO reconditionnés de Renault TrucksUne alternativetrès avantageuseRenault Trucks dispose au sein de son usine de Saint-Priest (Lyon) du plus grand centre VO d'Europe. Avant qu'un camion de la marque soit mis sur le marché de l'occasion, les techniciens y vérifient, adaptent, reconditionnent tous les camions rachetés aux clients Renault Trucks à l'issue d'un contrat de location financière (buy-back). Cela représente un marché annuel autour de 2 500 tracteurs immédiatement disponibles, dans diverses configurations.Des VO classieux pour fidéliser les conducteursSi vous croisez un T Racing sur la route, c'est qu'il s'agit d'un camion VO spécialement habillé par Renault Trucks dans son atelier de Bourg-en-Bresse. Cette série spéciale a séduit Mohamed Kebabi, le DG de la société de transport Transmo, qui en possède dix ! Une façon de fidéliser ses conducteurs.En deux ans, Mohamed Kebabi, le patron de Transmo (38), a acheté dix T Racing. Avec ces camions VO de la série spéciale Renault Trucks, il récompense ses conducteurs les plus consciencieux et passionnés. Sur ses 37 camions, presque tous des Renault, et 40 % seulement ont été achetés neufs... « Ces camions reconditionnés me permettent de réduire mes dépenses tout en leur faisant plaisir ».L'intérêt du T Racing, c'est aussi sa puissance : 480 ch, plutôt que les 460 souvent proposés en VO. Appréciable pour les conducteurs, surtout les 15 qui font du national au départ de la région de Grenoble, en fret industriel et alimentaire. Ils parcourent en moyenne 120 000 km par an, alors que les camions qui tournent en régional ont 150 000 km par an au compteur ! La raison est simple : ils tournent jour et nuit, et ne sont donc pas attitrés... Sauf pendant la période Covid, où Kebabi a préféré louer des tracteurs pour que chacun ait le sien et soit rassuré.Ses camions d'occasion, Mohamed Kebabi les finance sur 36 mois, sans souscrire de contrat d'entretien. « Je m'attends à les garder trois ou quatre ans. Cela me laisse le temps de voir ce que Grenoble nous prépare avec les ZFE et quels véhicules auront la vignette Crit'Air 1 ». Une stratégie bien pesée pour ce jeune patron, ex-commissionnaire de transport dans l'overseas, qui a créé sa société en 2009.Dans un marché VO en pleine croissance, les véhicules disponibles immédiatement sont très recherchés, d'autant qu'ils sont associés à des financements plus courts et permettent de palier les incertitudes du futur. Résultat, 70% des clients Renault Trucks recherchent des camions d'occasion pour compléter leur parc... Pour répondre à cette demande, le constructeur français a agrandi son centre d'occasion poids lourds, dans l'enceinte du site industriel Ponts et Essieux de Saint-Priest (69), en le rebaptisant au passage Used Trucks Center (à ne pas confondre avec la Used Trucks Factory de Bourg-en-Bresse, spécialisée dans la transformation). « Plutôt qu'un centre VO, on pourrait qualifier ce nouvel atelier de centre de reconditionnement des camions », résume Aymeric Larcher, directeur du centre VO Renault Trucks, implanté à Saint-Priest, en banlieue de Lyon. Il s'agit du plus grand centre de préparation et de vente de véhicules d'occasion d'Europe ! 500 camions prêts à partirCe qui frappe avant d'entrer, c'est l'alignement sur un immense parc (42 000 m²) de près de 500 camions prêts à être vendus. Ils attendent d'être dispatchés vers les concessionnaires français qui les achètent aux quatre coins de la France, ou de partir à l'export. « En temps normal, on peut en avoir 1000 sur le parc, mais la conjoncture actuelle réduit considérablement le nombre de camions VO en attente de repreneur, souligne Eric Bonnard, le directeur marketing VO du constructeur français. Actuellement, comme la demande est très forte, 200 camions sont reconditionnés chaque mois, avec un gros atout : la richesse de notre réseau nous permet de disposer de tous les types de carrosseries ».Ce centre gère notamment le retour des véhicules sous location financière avant leur mise sur le marché de l'occasion. Les VO commencent par subir 220 points de contrôle, suite à quoi une sélection permet de déterminer s'ils restent à Saint-Priest ou s'ils sont envoyés à Bourg-en-Bresse.Ensuite, Renault Trucks fait à Saint-Priest toutes les adaptations dont la Used Trucks Factory de Bourg-en-Bresse ne peut s'occuper. « Là-bas, ils se concentrent sur les transformations majeures : une cabine haute en cabine plate, un tracteur T en porteur, un grand-routier transformé en approche chantier, une adaptation ADR, une intégration de ralentisseur Voith... ».Dans la fosse d'expertise, les techniciens vérifient que les camions repris par contrat buy-bak ont bien été revus par le client suite à leur expertise par Dekra. Dans les six fosses de maintenance, ils se concentrent plutôt sur le remplacement d'organes, la mise à jour de logiciels qui ont évolué entretemps (comme par exemple le régulateur de vitesse prédictif Optivision) ou des adaptations métiers : remplacement du réservoir, ajout d'une prise de force, pose d'une climatisation de nuit, d'un groupe hydraulique, de gyrophares... Plus simplement, il est parfois nécessaire d'agir sur l'esthétique, en changeant par exemple des éléments de carrosserie rouillés. Et d'une façon générale, tout ce qui part pour être transformé à Bourg-en-Bresse est préparé à Saint-Priest : dépose de la sellette pour les tracteurs destinés à devenir porteurs, conformité électronique, niveaux, éclairages, batteries...Changement de certains organes en préventif« Certains organes sont changés en préventif, par exemple le turbo, précise Paule Vaute, la responsable technique du centre VO. Et c'est aussi ici que sont réalisées les prédispositions Euro 6-d à partir de camions Euro 6-c, pour leur faire atteindre le niveau de performance d'un modèle de 2019 en termes de consommation ». Autre activité du centre : préparer des camions prêts à partir, de façon à ce qu'une dizaine de VO standards soient disponibles en permanence.Entre l'achat par Renault Trucks du camion à reconditionner et sa vente, il s'écoule 62 jours... Et pourtant, chacun ne subit en moyenne qu'une vingtaine d'heures d'opérations... « Ce qui prend du temps, c'est le contrôle du tachygraphe, le passage aux Mines, la contre-expertise, le nettoyage effectué par un partenaire... Ce délai de 62 jours comprend aussi le temps de stockage », explique la responsable technique.Quel montant un acheteur doit-il débourser pour un tracteur VO ? En gros, un camion qui repart pour trois ans après son conditionnement revient en valeur d'acquisition ) à 50% de moins qu'un neuf, et en coût d'exploitation à 30% de moins qu'un neuf. Opter pour un camion reconditionné permet donc d'économiser entre 40 et 55 000 € tout au long de sa durée de vie...Le T Robust 13L, une nouvelle série spéciale occasionLa série spéciale occasion T 01 Racing ayant remporté un vif succès commercial, Renault Trucks renouvelle l'expérience, avec cette fois le T Robust 13L, dévoilé sur Solutrans. Le grand-routier VO T 01 Racing avait un design sport. Pour sa nouvelle édition spéciale occasion (sur la base d'un camion d'occasion récent), Renault Trucks met plutôt l'accent sur la robustesse, d'où le nom T Robust 13L, et met en avant son expertise sur le 13-litres. Lui aussi est commercialisé à une centaine d'exemplaires. Sur une déclinaison de gris, noir et rouge, avec des touches de rouge sous les blocs optiques, sur l'emmarchement et sur les caches-écrous, il évoque un univers industriel et sportif. La cabine se distingue par un intérieur de porte en forme de boomerang, une finition carbone, un habillage carbone du tableau de bord et une dominante de la forme triangulaire. Le moteur DTI 13 Euro 6-d est conçu pour dépasser un million de kilomètres. Ce camion VO au design dynamique bénéficie de la garantie constructeur Sélection de 3 ans ou un million de kilomètres, et du contrat Excellence Predict, qui se compose d'un contrat d'entretien sur les pièces d'usure et d'un service connecté de prévention des immobilisations imprévues.Une activité VO boostéepar la criseEn 2020, le marché du VI constatait déjà que la crise avait été propice à la vente de camions et Vul d'occasion. Une tendance d'autant plus affirmée chez Renault Trucks, pour qui le VO est une activité stratégique. Le succès des VO s'est accentué encore davantage ces derniers mois avec la pénurie de semi-conducteurs qui rallonge les délais de construction et de carrossage.Près de deux camions Renault Trucks VO sur trois restent en France, alors qu'il n'y a pas si longtemps, seul un sur deux finissait dans un parc français. Cela montre bien combien la demande en VO est forte chez nous. La politique VO du constructeur surfe sur cette tendance en s'appuyant sur un atout de taille : l'activité menée par son Used Trucks center de Saint-Priest. La vente et la livraison d'un camion labellisé Renault Trucks Sélection bénéficient des mêmes standards qu'un camion neuf : une vraie mise en main, et des packs de service identiques : au minimum un contrat de garantie (sur les pannes) de 12 mois, extensible à 24 mois, voire plus si le client souhaite un contrat d'entretien de 36 ou 48 mois. A cela s'ajoute un financement flexible et la possibilité d'interrompre un contrat. Dans le VO, le mode d'achat le plus important est le crédit-bail. Les trois motivations des acheteurs de VOCeux qui font un choix délibéré de VO le font pour trois raisons, selon Eric Bonnard, directeur marketing VO de la marque : • la disponibilité immédiate ;• la tactique : un VO s'achetant pour trois ans, cela permet d'attendre sereinement les décisions prises au niveau des Métropoles en termes de technologie propre et de ZFE. Avec un camion neuf, le client s'engage sur cinq ans minimum, voire davantage. C'est cher payé en cas de virage idéologique qui impose telle ou telle technologie avant ce terme... • l'économie, sachant qu'un VO s'accompagne d'un coût d'exploitation au moins 30% moins élevé qu'avec un neuf (voir fin de la p.54).70 % des camions reconditionnés au centre VO de Saint-Priest sont issus de la location financière, et 30 % de reprises par les succursales ou de négoce. Trois sur quatre sont des Renault T... L'économie circulaire vue par Renault TrucksL'activité véhicule d'occasion s'inscrit dans la démarche globale d'économie circulaire engagée par Renault Trucks puisqu'elle consiste à allonger la durée de vie de ses camions, avec des mises à jour, un reconditionnement (à Saint-Priest) ou une transformation pour répondre aux besoins du marché (à Bourg-en-Bresse).«Chez nous, on régénère les camions au Used Trucks Center de St-Priest, on reconvertit à la Used Trucks Factory de Bourg-en-Bresse et on recycle à Limoges », explique Eric Bonnard, directeur marketing du VO chez Renault Trucks. Il détaille ce que recouvre chacune de ces actions.RégénérerCe processus de préparation et de mise à jour des véhicules est appliqué de manière systématique aux véhicules d'occasion sélectionnés par le Used Trucks Center. Dans le cadre des grosses flottes clients utilisés intensivement pendant 3 ou 4 ans, le processus va encore plus loin en les reconditionnant totalement (avec par exemple le changement du filtre à particules) avant de les rendre à leur propriétaire pour une remise à la route pour 3 années supplémentaires d'exploitation. Un peu comme pour les quatre vies d'un pneu Michelin, les deux vies du camion Sélection Renault Trucks leur permettent ainsi de dépasser le million de kilomètres. Cet atelier remet sur le marché du VO environ 2 500 exemplaires par an.ReconvertirPour faire face à la demande de porteurs ou de camions d'approche chantier, des tracteurs d'occasion sont transformés pour ces métiers cibles à la Used Trucks Factory de Bourg-en-Bresse. 500 camions ainsi transformés sortent cette année de cet atelier. C'est aussi là que les véhicules font l'objet de rétrofit pour devenir des véhicules B100. Recycler Quand les camions arrivent en fin de vie, ils sont démantelés dans l'usine de Limoges et leurs pièces récupérées, quand elles peuvent être rénovées (boîtes de vitesses, injecteurs, etc.). Les matières premières réutilisables (par exemple l'acier) sont ensuite réinjectées dans le circuit.Où trouver les VO reconditionnés par Renault Trucks ?Le site www.used-renault-trucks.fr permet aux transporteurs de consulter en ligne les photos et fiches techniques des VO en vente dans les 100 points de vente français labellisés « Used Trucks by Renault Trucks ».Une fois les camions préparés au Used Trucks Center, ils sont lavés puis pris en photo. Renault Trucks organise alors la vente en mettant en ligne ces visuels accompagnés de descriptifs techniques sur www.used-renault-trucks.fr. Ce site grand public est consultable librement par les transporteurs, qui sont redirigés vers les distributeurs les plus proches qui disposent des camions qui les intéressent.À noter que depuis le salon Solutrans 2021, les 100 points de vente Renault Trucks(1) qui proposent en plus le service occasion sont désormais tous labellisés « Used Trucks by Renault Trucks ». L'enseigne Truck Plus (qui était une franchise) disparaît donc au profit de ce nouveau label qui uniformise les offres et les méthodes commerciales d'un bout à l'autre de la France.