presentationequipeabonnementboutiquepubContact

   

Rechercher dans nos brèves :


Mise en ligne le 01/04/2021 08:39:01 Référence : 55608

Un autocollant angle mort par pays traversé

Il est au moins un domaine où la France est citée en référence à travers toute l'Europe, c'est l'obligation depuis le 1er janvier 2021 d'apposer un autocollant pour prévenir les risques d'accidents dus aux angles morts. Quel que soit leur pays d'origine, les camions qui circulent en France doivent affichent ostensiblement ce message, écrit en français. Après la France, la Grande-Bretagne a été la première à imposer son propre autocollant de prévention angles morts, pour ne pas « subir » l'autocollant français. D'autres pays européens ont suivi, chacun avec sa propre signalétique... C'est Angela Merkel qui a été la plus prompte, en imposant pour la traversée de son pays « son » autocollant « Blinder Fleck » à placer sur les cabines dès le 1er avril. La Hollande, pays de transporteurs par excellence, a suivi. Des distributeurs automatiques aux entrées du pays permettent aux routiers étrangers d'acheter un lot de six autocollants « blinde vlekken », au tarif de 30 Euros. Puis la Pologne. Pour l'instant, les transporteurs appelés à traverser ces pays devront donc poser cinq autocollants écrits en français, en anglais, en allemand, en néerlandais et en polonais. En attendant que l'Union européenne arbitre cette nouvelle source de différents et décide d'imposer son propre autocollant commun (mais dans quelle langue ?), espérons que l'Espagne et l'Italie ne vont pas en ajouter deux à la liste. Un peu confus, comme situation !

La version anglaise de l'autocollant made in France

La version anglaise de l'autocollant made in France

 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com

 Envoyer cette brève   Recevoir notre Newsletter

L’emploi et la formation en TRM
Zones de turbulence pour le TRM ?
L’année 2020, marquée par la crise sanitaire, n’a pas totalement freiné les formations ni les embauches de conducteurs dans le transport routier de ... +

Christophe Henry, de conducteur routier à formateur
Reconversion réussie !
Après un parcours professionnel atypique, dont 23 ans de conduite en international, Christophe Henry a entrepris, à l’aube de ses 50 ans, de devenir ... +

Actualités
Le rôle de l’OPCO
Collecteur et redistributeur de fonds destinés à la formation dans les métiers du transport, l’OPCO Mobilités (opérateur de compétences des métiers ... +

Formation
De nouvelles dérogations pour la Fimo et la FCO
Le décret n°2020-1078 paru le 21 août 2020 modifie les sept premières dérogations aux obligations de formation des conducteurs (voir article R. ... +

Lutte contre l’enneigement des autoroutes
Comment ça marche ?
Vinci gère près de la moitié du réseau d’autoroutes concédées en France. En s’appuyant sur son exemple, on s’est demandé comment un concessionnaire ... +

Patrick Pinson, 54 ans
30 ans de maison
Ça devient rare, les conducteurs qui font quasi toute leur carrière chez les mêmes patrons... Patrick, formé à l’école d’Andrésy, a trouvé l’harmonie ... +

Renault Trucks Predict
Un jour par an de gagné
Lancée par Renault Trucks en 2019, la maintenance connectée Predict livre ses premiers bilans. Les flottes qui l’utilisent estiment que le ... +

L’évolution du poste de conduite
D’une simple boîte à un cockpit high tech
Il est impressionnant de constater combien l’environnement de travail du chauffeur de poids lourd a évolué en soixante ans. A travers l’exemple de la ... +

L’apprentissage soutenu par des mesures incitatives
Un atout pour les jeunes et les femmes
Le ministère du Travail a annoncé cet été la mise en place d’un plan massif pour maintenir l’apprentissage. Certains jeunes auxquels la prime ... +

Du nouveau chez Continental
Pesage sans balance
Continental lance son système de pesage embarqué pour les camions : leur charge est contrôlée numériquement avant leur départ, ce qui permet ... +

Année