presentationequipeabonnementboutiquepubContact

   

Rechercher dans nos brèves :


Mise en ligne le 26/04/2021 08:58:16 Référence : 55777

Les relations entre plateformes numériques et transporteurs routiers mieux encadrées

Une nouvelle directive encadre les relations entre plateformes numériques et transporteurs routiers depuis le vote de la Loi d'Orientation des Mobilités (LOM). Cette ordonnance tout juste publiée vise à lutter contre l'exercice illégal de la profession de transporteur routier et le développement d'une concurrence déloyale en ligne en fournissant à l'économie numérique du TRM un cadre sécurisant. Ces nouvelles règles s'appliqueront le 1er janvier 2022, et au plus tard le 1er juin 2023 pour celles qui nécessitent un délai de mise en œuvre supplémentaire.

De nombreuses activités sont concernées : livraisons à domicile, déménagements, transport lourd de fret, et même voyages touristiques par autocar... Le texte oblige les opérateurs des plateformes à vérifier que les acteurs proposant un service de transport auxquels ils font appel respectent la réglementation des transports, notamment les règles d'accès à la profession.

Un régime distinct est prévu pour deux types de plateformes, selon qu'elles interviennent ou non dans la relation commerciale entre le transporteur et le client :

- les plateformes qui n'interviennent pas dans la relation commerciale doivent se déclarer auprès de l'autorité administrative ;

- les plateformes qui au contraire interviennent dans la relation entre le client et le transporteur doivent remplir des conditions d'accès à l'activité d'intermédiation (garanties financières et condition d'honorabilité professionnelle) et s'inscrire sur un registre national.

La plateforme Ontruck saisit l'occasion pour se réjouir publiquement de cette nouvelle directive, qui selon elle va dans le bon sens : « Toutes les plateformes devront répondre à de hauts standards de qualité. Des normes plus strictes qui vont augmenter le niveau global de satisfaction des expéditeurs sur le marché et limiter la potentielle méfiance à l'égard des alternatives numériques ». Ontruck, qui s'estime en conformité avec cette nouvelle directive, se demande notamment quelles évolutions prévoir d'ici l'entrée en vigueur de la directive en janvier 2022. Et, d'une façon plus générale, quelles sont les dérives possibles de cette accélération de l'évolution du marché du TRM par le numérique. - MF

 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com

 Envoyer cette brève   Recevoir notre Newsletter

L’emploi et la formation en TRM
Zones de turbulence pour le TRM ?
L’année 2020, marquée par la crise sanitaire, n’a pas totalement freiné les formations ni les embauches de conducteurs dans le transport routier de ... +

Christophe Henry, de conducteur routier à formateur
Reconversion réussie !
Après un parcours professionnel atypique, dont 23 ans de conduite en international, Christophe Henry a entrepris, à l’aube de ses 50 ans, de devenir ... +

Actualités
Le rôle de l’OPCO
Collecteur et redistributeur de fonds destinés à la formation dans les métiers du transport, l’OPCO Mobilités (opérateur de compétences des métiers ... +

Formation
De nouvelles dérogations pour la Fimo et la FCO
Le décret n°2020-1078 paru le 21 août 2020 modifie les sept premières dérogations aux obligations de formation des conducteurs (voir article R. ... +

Lutte contre l’enneigement des autoroutes
Comment ça marche ?
Vinci gère près de la moitié du réseau d’autoroutes concédées en France. En s’appuyant sur son exemple, on s’est demandé comment un concessionnaire ... +

Patrick Pinson, 54 ans
30 ans de maison
Ça devient rare, les conducteurs qui font quasi toute leur carrière chez les mêmes patrons... Patrick, formé à l’école d’Andrésy, a trouvé l’harmonie ... +

Renault Trucks Predict
Un jour par an de gagné
Lancée par Renault Trucks en 2019, la maintenance connectée Predict livre ses premiers bilans. Les flottes qui l’utilisent estiment que le ... +

L’évolution du poste de conduite
D’une simple boîte à un cockpit high tech
Il est impressionnant de constater combien l’environnement de travail du chauffeur de poids lourd a évolué en soixante ans. A travers l’exemple de la ... +

L’apprentissage soutenu par des mesures incitatives
Un atout pour les jeunes et les femmes
Le ministère du Travail a annoncé cet été la mise en place d’un plan massif pour maintenir l’apprentissage. Certains jeunes auxquels la prime ... +

Du nouveau chez Continental
Pesage sans balance
Continental lance son système de pesage embarqué pour les camions : leur charge est contrôlée numériquement avant leur départ, ce qui permet ... +

Année