presentationequipeabonnementboutiquepubContact

   

Rechercher dans nos brèves :


Mise en ligne le 27/04/2021 08:32:40 Référence : 55783

200 radars embarqués lancés sur les routes, aux mains de sociétés privés

Suite à la privatisation des radars en 2018, 50 voitures-radars privatisées supplémentaires sont en cours de déploiement sur les routes françaises, ce qui amène leur total à 200, et leur nombre devrait atteindre 440 en 2023. Une mesure que dénonce une nouvelle fois 40 millions d'automobilistes (voir 51172). L'association estime en effet que cette mesure est destinée à remplir les caisses de l'État au détriment de la sécurité des usagers.

Les radars de vitesse embarqués dans des voitures banalisées ne sont pas une nouveauté puisqu'ils parcourent nos routes depuis 2013, mais rappelons que jusqu'en 2018 ces véhicules étaient pilotés par les forces de l'ordre, avec une mission pédagogique, et pas seulement punitive. La conduite est désormais confiée à des salariés de sociétés privées rémunérées grassement par le biais de contrats de marchés publics.

Pour l'association, l'État réduit ainsi cette mission régalienne à une simple tâche administrative qui perd tout sens pour les automobilistes. Plus grave, cette privatisation ne permet pas d'intercepter les usagers aux comportements réellement dangereux, qui ne font que recevoir un avis de contravention quelques jours après leur délit. - MF

Entièrement automatisé, le système radar embarqué dans ces véhicules est un véritable mouchard qui enregistre de nombreuses données en temps réel pour d'autres utilisations que la simple verbalisation des excès de vitesse.

Entièrement automatisé, le système radar embarqué dans ces véhicules est un véritable mouchard qui enregistre de nombreuses données en temps réel pour d'autres utilisations que la simple verbalisation des excès de vitesse.

 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com

 Envoyer cette brève   Recevoir notre Newsletter

L’emploi et la formation en TRM
Zones de turbulence pour le TRM ?
L’année 2020, marquée par la crise sanitaire, n’a pas totalement freiné les formations ni les embauches de conducteurs dans le transport routier de ... +

Christophe Henry, de conducteur routier à formateur
Reconversion réussie !
Après un parcours professionnel atypique, dont 23 ans de conduite en international, Christophe Henry a entrepris, à l’aube de ses 50 ans, de devenir ... +

Actualités
Le rôle de l’OPCO
Collecteur et redistributeur de fonds destinés à la formation dans les métiers du transport, l’OPCO Mobilités (opérateur de compétences des métiers ... +

Formation
De nouvelles dérogations pour la Fimo et la FCO
Le décret n°2020-1078 paru le 21 août 2020 modifie les sept premières dérogations aux obligations de formation des conducteurs (voir article R. ... +

Lutte contre l’enneigement des autoroutes
Comment ça marche ?
Vinci gère près de la moitié du réseau d’autoroutes concédées en France. En s’appuyant sur son exemple, on s’est demandé comment un concessionnaire ... +

Patrick Pinson, 54 ans
30 ans de maison
Ça devient rare, les conducteurs qui font quasi toute leur carrière chez les mêmes patrons... Patrick, formé à l’école d’Andrésy, a trouvé l’harmonie ... +

Renault Trucks Predict
Un jour par an de gagné
Lancée par Renault Trucks en 2019, la maintenance connectée Predict livre ses premiers bilans. Les flottes qui l’utilisent estiment que le ... +

L’évolution du poste de conduite
D’une simple boîte à un cockpit high tech
Il est impressionnant de constater combien l’environnement de travail du chauffeur de poids lourd a évolué en soixante ans. A travers l’exemple de la ... +

L’apprentissage soutenu par des mesures incitatives
Un atout pour les jeunes et les femmes
Le ministère du Travail a annoncé cet été la mise en place d’un plan massif pour maintenir l’apprentissage. Certains jeunes auxquels la prime ... +

Du nouveau chez Continental
Pesage sans balance
Continental lance son système de pesage embarqué pour les camions : leur charge est contrôlée numériquement avant leur départ, ce qui permet ... +

Année