presentationequipeabonnementboutiquepubContact

   

Rechercher dans nos brèves :


Mise en ligne le 30/04/2021 11:01:09 Référence : 55807

Cellcentric Daimler-Volvo : une accélération des projets à l'hydrogène

A peine sa réorganisation annoncée (voir 55791), les groupes Daimler et Volvo dévoilent la stratégie de l'entreprise conjointe Cellcentric. Comme son nom l'indique, il s'agit de développer des solutions à l'hydrogène, avec une mise en production en 2025. Cellcentric se concentrera sur le développement de véhicules lourds (en commençant par le camion) propulsés par cette nouvelle technologie. Les clients pourront aussi opter pour des solutions zéro émission avec batteries. Selon Martin Daum, président du conseil d'administration de Daimler Truck AG « les solutions à l'hydrogène seront la clef pour aboutir à un transport neutre en C02 dans le futur. Nous proposerons à nos clients diverses options. Avec Volvo, Cellcentric ira au-delà du développement, mais en production afin de mettre en place une véritable filière hydrogène ». Pour sa part, Martin Lundstedt, PDG du groupe Volvo, estime que « cette union a pour ambition d'atteindre les objectifs de l'accord de Paris et de réussir un CO2 neutre d'ici 2050 au plus tard. Nous sommes convaincus que la technologie autour de la pile à combustible nous aidera à atteindre nos buts et que nous irons au-delà d'une simple électrification des matériels roulants. Il nous faut aussi plus d'implication des politiques, du privé et du public, les partenariats sont également vitaux ». La majorité des constructeurs plaident pour 300 infrastructures d'approvisionnement en hydrogène en 2025 et 1 000 autres en Europe au plus tard en 2030.

De gauche à droite, Martin Daum (Daimler) et Martin Lundstedt (Volvo).

De gauche à droite, Martin Daum (Daimler) et Martin Lundstedt (Volvo).

 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com

 Envoyer cette brève   Recevoir notre Newsletter

L’emploi et la formation en TRM
Zones de turbulence pour le TRM ?
L’année 2020, marquée par la crise sanitaire, n’a pas totalement freiné les formations ni les embauches de conducteurs dans le transport routier de ... +

Christophe Henry, de conducteur routier à formateur
Reconversion réussie !
Après un parcours professionnel atypique, dont 23 ans de conduite en international, Christophe Henry a entrepris, à l’aube de ses 50 ans, de devenir ... +

Actualités
Le rôle de l’OPCO
Collecteur et redistributeur de fonds destinés à la formation dans les métiers du transport, l’OPCO Mobilités (opérateur de compétences des métiers ... +

Formation
De nouvelles dérogations pour la Fimo et la FCO
Le décret n°2020-1078 paru le 21 août 2020 modifie les sept premières dérogations aux obligations de formation des conducteurs (voir article R. ... +

Lutte contre l’enneigement des autoroutes
Comment ça marche ?
Vinci gère près de la moitié du réseau d’autoroutes concédées en France. En s’appuyant sur son exemple, on s’est demandé comment un concessionnaire ... +

Patrick Pinson, 54 ans
30 ans de maison
Ça devient rare, les conducteurs qui font quasi toute leur carrière chez les mêmes patrons... Patrick, formé à l’école d’Andrésy, a trouvé l’harmonie ... +

Renault Trucks Predict
Un jour par an de gagné
Lancée par Renault Trucks en 2019, la maintenance connectée Predict livre ses premiers bilans. Les flottes qui l’utilisent estiment que le ... +

L’évolution du poste de conduite
D’une simple boîte à un cockpit high tech
Il est impressionnant de constater combien l’environnement de travail du chauffeur de poids lourd a évolué en soixante ans. A travers l’exemple de la ... +

L’apprentissage soutenu par des mesures incitatives
Un atout pour les jeunes et les femmes
Le ministère du Travail a annoncé cet été la mise en place d’un plan massif pour maintenir l’apprentissage. Certains jeunes auxquels la prime ... +

Du nouveau chez Continental
Pesage sans balance
Continental lance son système de pesage embarqué pour les camions : leur charge est contrôlée numériquement avant leur départ, ce qui permet ... +

Année