presentationequipeabonnementboutiquepubContact

   

Rechercher dans nos brèves :


Mise en ligne le 13/10/2021 - 9:12 Référence : 56714

Charger un 40-tonnes électrique de 5 t de batteries, un choix discutable

A l'approche du congrès Electric Road (du 18 au 20 octobre au Parc des Expositions de Bordeaux - voir 55887), notre confrère Autoactu.com fait le point sur les moyens très différents de faire fonctionner un camion sur le mode électrique. Il souligne notamment que pour parcourir 700 km, un 40-tonnes électrique a besoin d'embarquer 4 à 5 t de batteries, soit 2 à 3 t de charge utile en moins (rappelons que le législateur français accorde désormais un bonus PTAC de 2 t aux acheteurs de camions électriques - voir dépêche n°56566). Ce qui, à un moment où les prix du transport commencent à grimper, devrait en accélérer la hausse.

En outre, une pareille masse de batteries est-elle réaliste alors qu'on s'efforce par ailleurs d'être économes de nos ressources naturelles non renouvelables, et dont certaines sont rares, comme les métaux indispensables à la fabrication des batteries. Enfin, pour recharger les batteries de 10% à 80%, les 40 minutes nécessaires peuvent, dans le meilleur des cas, correspondre à un temps de pause réglementaire. Encore faudrait-il pour cela que le conducteur dispose, au bon endroit et au bon moment, d'un point de recharge de plus de 1 500 kW.

Ces 4 à 5 t de batteries peuvent être réduites à 1,3 à 1,7 t dans le cas où l'infrastructure permet de brancher les véhicules sur une alimentation pendant qu'ils roulent, comme le font certains trains. Soit une « route électrique » équipée d'un système de transfert d'énergie en roulant (recharge par induction), qui fournit à la fois l'énergie servant à la propulsion et celle nécessaire à la recharge de la batterie. Ainsi chaque camion sera assuré d'avoir une batterie pleine au sortir de la route électrique, dans tous les cas, après y avoir roulé pendant 2 heures.

Reste pour cela à implanter aux bons endroits un réseau de routes électriques, c'est-à-dire à moins de 125 km des lieux les plus fréquentés par les camions sur le réseau français. Une alimentation de 400 kWh permettrait à un 40-tonnes d'effectuer environ 250 km en totale autonomie, sans recharge fixe et sans temps perdu.

La concentration des activités logistiques et de distribution autour de grands axes autoroutiers permet d'envisager la route électrique pour recharger les camions couvrant en moyenne 200 à 300 km en distribution régionale, notamment. Une étude réalisée le long de l'A13 en 2020 a montré que les batteries peuvent être considérablement allégées par ce biais. - MF

 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com

 Envoyer cette brève   Recevoir notre Newsletter

Achat de véhicules propres
Les aides qui existent
Avant de se lancer dans la conversion d’une flotte d’utilitaires ou de camions, il est bon de savoir ce qui existe comme aides. Car le prix d’un ... +

Jean-Claude Moriceau, en CFA
Un routier devenu peintre-copiste
Jean-Claude Moriceau, 64 ans, a opté pour le CFA à 55 ans, début 2012, après une carrière de transport frigo en international. Il avait pas mal ... +

Séverine Bru, 33 ans
Heureuse élue
En visitant l’usine d’assemblage de camions Renault Trucks de Bourg-en-Bresse avec ses patrons, Séverine Bru, conductrice en régional en ... +

Les VO chez Iveco
Nouvelle vie pour un Stralis XP 480
L’Iveco Stralis XP disponible sur le marché de l’occasion dispose d’une chaîne cinématique identique à celle du S-Way, au logiciel près. Pour le ... +

Le grand bluff de l'Urssaf
Les frais de route ont failli devenir imposables !
Le Bulletin officiel de la sécurité sociale (Boss) a pondu de nouveaux textes remettant en cause les exonérations de frais de découcher et de repas ... +

Sylvain Jobard
Profession : routier et coupeur de feu
A 51 ans, Sylvain Jobard roule en national depuis 33 ans. Tout ce qu’il y a de plus normal, apparemment. Sauf que ce conducteur possède quelque chose ... +

Bruno Solo, acteur, réalisateur, scénariste
« Les derniers aventuriers »
Qui ne connaît pas Bruno Solo, notamment pour sa prestation dans Caméra Café au côté de son pote Yvan Le Bolloc’h ? Dans notre rubrique « Libres ... +

Frédérique Thomazeau, gérante de TF&L Trans
Seule issue : s’installer
A priori, Frédérique ne fait jamais relâche. Quand elle n’est pas au volant, cette femme de 44 ans fait la compta et les factures, et gère les deux ... +

Année