logo

 

Laissez-nous votre email
pour recevoir notre newsletter :

 


Fermer

logo
     Se connecter
     Se connecter

Articles en accès libre
1. Choisissez un n° 2. Puis un article
Articles en accès libre
1. Sélectionnez un numéro
2. Choisissez un article en accès libre
Actualités de la route et des transports
Actualités de la route et des transports

Recevoir notre Newsletter

2 mars 2022 - (57566)

FAIT DIVERS, SOCIÉTÉ

Le futur eSprinter termine ses tests d'endurance hivernaux

Comme tous les utilitaires électriques, l'eSprinter de Mercedes a été testé sur des routes enneigées et verglacées, sous des vents violents et jusqu'à -30°. Ces tests d'endurance ont eu lieu à Arjeplog, tout au nord de la Suède, une base d'essais proche du Cercle polaire. Ils permettent d'examiner les effets du froid extrême sur le comportement, l'ergonomie, la gestion thermique et le confort de la cabine. Il semble que la prochaine génération d'eSprinter résiste bien aux températures extrêmes.

La résistance aux basses températures des composants d'entraînement, des systèmes de chauffage, du logiciel et des interfaces est testée dans des chambres froides dans lesquelles les véhicules sont refroidis avant les essais de conduite. Le comportement de charge et la gestion de la charge sont également examinés et optimisés avec précision.

Avec ses trois versions de batterie et ses nombreuses variantes de carrosserie, du fourgon aux châssis pour caisse-fourgon, la prochaine génération d'eSprinter s'ouvrira à de nouveaux segments et marchés, comme les USA et le Canada. L'autonomie sera plus que doublée par rapport à l'eSprinter actuel, selon la configuration.

La production de cette nouvelle génération d'eSprinter démarrera au second semestre 2023 à Charleston (Caroline du Sud, USA), puis en Allemagne, à Düsseldorf et Ludwigsfelde. Un principe directeur central chez Mercedes-Benz est la durabilité. Par conséquent, la production de la prochaine génération d'eSprinter sera neutre en CO₂. - MF

Partager