logo

 

Laissez-nous votre email
pour recevoir notre newsletter :

284941


Fermer

logo
     Se connecter
     Se connecter

Actualités
de la route et des transports
Recevoir notre Newsletter
Articles en accès libre
1. Choisissez un n°
2. Puis un article
Actualités de la route et des transports


13 novembre 2023 - (60807)

EVÉNEMENTS

Les routiers polonais bloquent la frontière Pologne-Ukraine et réclament la fin de l'accord UE-Ukraine

Ça barde à la frontière entre la Pologne et l'Ukraine, où les routiers polonais empêchent le passage des routiers ukrainiens, dont la libre circulation décrétée par l'UE depuis plus d'un an provoque selon eux une concurrence déloyale de la part de l'Ukraine. Selon les manifestants, les mesures destinées à soutenir l'économie ukrainienne pendant la guerre nuisent désormais aux entreprises polonaises locales. Le sujet est très sensible : les transports génèrent 7% du PIB de la Pologne !

Notre confrère breizh-info.com précise que les camionneurs ont commencé à bloquer les trois principaux postes-frontières avec l'Ukraine le lundi 6 novembre, n'autorisant que le trafic de passagers et le transport d'aide humanitaire ou militaire. Ils ont l'intention de maintenir le blocus jusqu'au 6 janvier si leurs demandes ne sont pas satisfaites d'ici là.

Après l'invasion de l'Ukraine par la Russie en février 2022, l'UE et l'Ukraine ont en effet conclu un accord en juin 2022 autorisant les camions ukrainiens à entrer dans l'UE. Cet accord devrait expirer en juin 2024. Les camions ukrainiens ont ainsi franchi la frontière polonaise environ 900 000 fois, contre 180 000 fois par an avant la guerre.

Les entreprises polonaises de transport routier demandent que des restrictions soient imposées sur le nombre de camions immatriculés en Ukraine entrant en Pologne et que les entreprises de transport dont les capitaux ne proviennent pas de l'Union européenne soient interdites. Les camionneurs protestataires se plaignent aussi que les camionneurs ukrainiens pratiquent du cabotage sur le territoire de l'UE, alors que l'accord ne les y autorise pas.

Selon eux, des entreprises de Russie et du Belarus ont en outre enregistré des entreprises en Pologne, font baisser les prix et prennent les marchandises qu'eux, les Polonais, avaient l'habitude de transporter. Autre argument de protestation : selon les manifestants qui bloquent la frontière, les camionneurs ukrainiens ne se sentent pas tenus de respecter les réglementations européennes en matière de transport.

Cependant, ni Bruxelles ni Varsovie ne semblent s'inquiéter des plaintes des camionneurs polonais. Le ministère polonais des infrastructures a invoqué les règles de l'UE pour justifier l'impossibilité d'intervenir. - MF

Partager


 
Articles en accès libre
1. Sélectionnez un numéro
2. Choisissez un article en accès libre