logo

 

Laissez-nous votre email
pour recevoir notre newsletter :

 


Fermer

logo
     Se connecter
     Se connecter

Articles en accès libre
1. Choisissez un n° 2. Puis un article
Articles en accès libre
1. Sélectionnez un numéro
2. Choisissez un article en accès libre
Actualités de la route et des transports
Actualités de la route et des transports

Recevoir notre Newsletter

21 octobre 2022 - (58789)

FÉDÉRATIONS, POLITIQUE

ZFE : 10 mesures concrètes pour rendre les interdictions applicables

Toutes les agglomérations de plus de 150 000 habitants (une quarantaine en France) ont l'obligation d'instaurer des zones à faibles émissions (ZFE-m) avant le 31 décembre 2024. Cette nouvelle donne va bouleverser la distribution des marchandises en ville et l'ensemble du secteur de la logistique urbaine, estime TLF.

Elle est rejointe dans ce constat par le Gatmarif (Groupement des activités de transport et de manutention de la région Ile-de-France), qui tenait mercredi son assemblée générale. Pour l'Ile-de-France, l'urgence est encore plus grande à harmoniser les règles, car la date imposée pour les communes de cette région est le 1er juillet 2023 ! Après cette date, les véhicules Crit'Air 3 (d'avant 2011) ne pourront plus circuler dans la ZFE de la métropole du Grand Paris (à l'intérieur de l'A86). Cela concerne 61 000 PL, soit 97% du parc !

A noter que les interdictions permanentes de circuler déjà en vigueur (pour les Crit'Air 4 et 5) restent pour le moment pédagogiques puisqu'elles ne font pas l'objet de verbalisation ; la mise en place du contrôle sanction automatisé (le nom officiel de la vidéoverbalisation) n'est finalement annoncée que pour courant 2023.

En France, si certaines des 11 ZFE-m déjà lancées jouent le jeu de la concertation en déployant ces interdictions de façon progressive et surtout en s'adaptant aux réalités des professionnels du transport (comme Rouen, Reims, Marseille), d'autres, en revanche, adoptent un calendrier irréaliste qui ne tient pas compte de la disponibilité industrielle des véhicules alternatifs et qui pourrait mettre en péril la livraison en ville demain. TLF cite notamment Lyon, dont 96% du parc Vul doit être renouvelé au 1er janvier 2026, soit plus de 100 000 camionnettes !

L'Union TLF publie donc aujourd'hui 10 mesures concrètes pour accompagner les collectivités dans cette transition. D'urgence, elle propose déjà d'établir un comité de coordination national des ZFE-m afin de garantir une harmonisation des calendriers et des contrôles. Et de mettre en place une phase transitoire permettant aux véhicules de marchandises de circuler en Crit'Air  2 jusqu'en 2030 dans les villes interdisant le diesel.

L'une des mesures phares proposées par TLF est de conditionner l'interdiction de la vignette Crit'Air 2 pour les véhicules de +3,5 t marchandises à la mise en œuvre, concrète et en nombre suffisant de solutions alternatives... Les 10 autres propositions de la fédération sont à découvrir en cliquant ici. - MF

Le calendrier Crit'air a été remis à jour quand le Grand Paris a repoussé la date butoir pour les Crit'air 3.

Le calendrier Crit'air a été remis à jour quand le Grand Paris a repoussé la date butoir pour les Crit'air 3.

Partager
Le calendrier Crit'air a été remis à jour quand le Grand Paris a repoussé la date butoir pour les Crit'air 3.
Le calendrier Crit'air a été remis à jour quand le Grand Paris a repoussé la date butoir pour les Crit'air 3.