logo

 

Laissez-nous votre email
pour recevoir notre newsletter :

 


Fermer

logo
     Se connecter
     Se connecter

Actualités
de la route et des transports
Recevoir notre Newsletter
Articles en accès libre
1. Choisissez un n°
2. Puis un article
Articles en accès libre
1. Sélectionnez un numéro
2. Choisissez un article en accès libre
Actualités de la route et des transports


29 novembre 2022 - (58967)

FAIT DIVERS, SOCIÉTÉ

« Ras-le-bol des poids lourds » : le reportage d'Envoyé Spécial en replay

En 10 ans, le trafic de PL a augmenté de 15% sur la RN10, alors que dans le même temps, il a baissé de 11% en France... Où Envoyé Spécial est-il allé chercher ce dernier chiffre ? Sur la partie de la N10 qui est passée en 2x2 voies entre Bordeaux et Poitiers, la tentation est effectivement grande pour les transporteurs de contraindre leurs conducteurs à éviter l'autoroute A10 pour économiser 60 euros.

Résultat, « risques d'accident, bruit assourdissant, parkings sauvages, détritus en tous genres, maisons et jardins condamnés... Notre cadre de vie est devenu infernal », argumentent les riverains au bord de ces routes. Les autres usagers constatent par ailleurs que les camions se doublent alors que c'est interdit, que d'autres arrêtés sont n'importe où, que des longues fils de PL empêchent de se rabattre...

Selon Envoyé Spécial, le phénomène concerne bien d'autres nationales et départementales. « Faut-il interdire l'accès aux camions en transit, qui n'ont rien à y faire ? », se demande une députée locale, qui prépare un projet de loi dans ce sens. Un gendarme auquel un routier explique qu'il n'a pas le choix que de se garer de façon un peu sauvage rétorque que le tachy prévient en amont les conducteurs, qui devraient davantage anticiper, selon lui. Comme si, dans la vraie vie, tout était aussi simple ! Une autre solution serait peut-être d'imposer aux sociétés d'autoroute qu'elles réduisent le prix du péage pour les PL, afin qu'ils empruntent davantage l'autoroute. - MF

Partager