logo

 

Laissez-nous votre email
pour recevoir notre newsletter :

 


Fermer

logo
     Se connecter
     Se connecter

Actualités
de la route et des transports
Recevoir notre Newsletter
Articles en accès libre
1. Choisissez un n°
2. Puis un article
Articles en accès libre
1. Sélectionnez un numéro
2. Choisissez un article en accès libre
Actualités de la route et des transports


7 décembre 2022 - (59024)

FAIT DIVERS, SOCIÉTÉ

Un transporteur indépendant a reçu de la Grande-Bretagne 205 000 euros d'amendes en quinze jours !

Léo Taccoen, transporteur du Pas-de-Calais basé près de Calais qui travaille seul et fait du Rungis-Londres avec un Scania S 500 Euro 6, a accumulé 205 000 euros d'amendes venues d'outre-Manche pour des « passages irréguliers dans des zones à faible émission ». « Je suis un soir sur deux à Londres, étant donné que je fais des liaisons frigo Rungis-Londres. L'un des marchés que je livre est à 2 km à vol d'oiseau de Big Ben, donc forcément dans la zone sous péage ». Il a pris un avocat qui va défendre sa cause.

Voilà l'histoire : quand il a voulu s'inscrire sur Internet (https://tfl.gov.uk/modes/driving/congestion-charge) pour payer le « péage » à Londres, en 2020, il a cru comprendre qu'un camion Euro 6 n'avait pas à payer de péage. Sur le site on peut lire qu'un forfait obligatoire (« congestion charge ») de 15 livres (17,5 euros) par jour a été instauré pour conduire ou stationner un véhicule dans cette zone sensible. Ce péage est applicable de 7 h du matin à 18h30 du lundi au vendredi, sauf jours fériés. La zone concernée : Inner Ring Road, qui est le centre financier et touristique (La City) de la capitale. Mais aussi une taxe « Ultra Low Emission Zone » de 12,50 livres (14,57  euros) par jour 7j/7, sauf pour les PL Euro 6.

333 amendes lui sont tombées dessus en quinze jours, à partir du 18/11/22, datées pour la première du 1/11/21. 12 pour la congestion charge, 321 pour Ultra Low Emission Zone. D'abord une amende par enveloppe, puis 100 d'un coup ! Il est loin d'être le seul transporteur concerné, de nombreux collègues se sont manifestés auprès de lui depuis que notre confrère nord littoral a fait un article sur son cas. - MF

Partager