logo

 

Laissez-nous votre email
pour recevoir notre newsletter :

 


Fermer

logo
     Se connecter
     Se connecter

Actualités
de la route et des transports
Recevoir notre Newsletter
Articles en accès libre
1. Choisissez un n°
2. Puis un article
Articles en accès libre
1. Sélectionnez un numéro
2. Choisissez un article en accès libre
Actualités de la route et des transports


4 janvier 2023 - (59158)

FAIT DIVERS, SOCIÉTÉ

Retour des Reines de la route demain, jeudi 5 janvier

Elles étaient huit routières l'an passé, auxquelles on avait rajouté une volubile dépanneuse de Narbonne, qui n'avait guère sa place dans la série Les Reines de la Route. Dès ce jeudi sur la chaine 6Ter, elles seront dix à crever l'écran durant dix épisodes pour cette saison 3 qui s'annonce toute aussi captivante. Six de la saison précédente ont été conservées, mais l'on regrette déjà Marion (peu expansive mais très sympa) et la très populaire Chrystelle, des Transports Brevet, qui avait demandé à observer une pause d'une saison. Elle était surnommée « la pile électrique ».

La Normande Romane revient avec son Scania porte-voitures. La « Barbie-girl » Clotilde conserve son T520, tout comme la courageuse Belge Leila. L'intrépide Liégeoise est toujours au volant d'ensembles plateaux et grumiers du groupe Jost (B). Trois anciennes ont évolué en changeant d'employeur. Emilie, amincie de 10 kg, a quitté son Scania du groupe Coquelle (repreneur d'Oberson) pour un Actros 1853 des Transports Transéo (21).

Emilie « la douleur » a réussi à corriger son image pour mettre en valeur ses qualités (on se souvient de sa furie contre son GPS dans une déviation lors de la saison 1). La Suissesse Lexie a quitté le groupe suisse Dreier pour rejoindre la probable future vedette d'une saison 4, l'ancienne mannequin devenue patronne de sa propre société (les transports Janina Martig). Retenez bien ce nom... À 40 ans, Janina a tout pour devenir l'égérie du transport en Europe, suivant l'exemple de Lisa Kelly au Canada !

Enfin, on retrouve Béatrice, de Grasse (06), qui a changé de patron, mais qui reste en benne à fonds mouvant. La nouveauté est apportée par la Rennaise Frédérique (patronne de 35 ans) qui aime conduire son Mercedes Actros 4153 en porte-char convoi exceptionnel.

Au fil des prochains épisodes en janvier et février, vous allez aussi découvrir la Marseillaise Sarra et son Daf XF en benne des Transports Dynamic Gorlier (13), repris depuis par le groupe Mauffrey. Plus tard, vous ferez connaissance avec Nathalie du groupe Capelle aux manettes de la grue d'un Volvo FH 500 plateau et avec la Lyonnaise Rasha au volant d'un Scania en frigo pour Energie Trans (38). Cette série doc demeure sur son concept original.

La production évite d'avoir recours à des artifices pour muscler les scénarios. Les camionneurs les plus blasés pourraient rester sur leur faim, mais il se peut bien que des jeunes femmes aient envie de se reconvertir pour rejoindre la profession. C'est l'essentiel ! - AL

Partager
Emilie revient pour la 3e fois dans la série doc à succès.

Emilie revient pour la 3e fois dans la série doc à succès.

Emilie revient pour la 3e fois dans la série doc à succès.

Emilie revient pour la 3e fois dans la série doc à succès.