logo

 

Laissez-nous votre email
pour recevoir notre newsletter :

 


Fermer

logo
     Se connecter
     Se connecter

Actualités
de la route et des transports
Recevoir notre Newsletter
Articles en accès libre
1. Choisissez un n°
2. Puis un article
Articles en accès libre
1. Sélectionnez un numéro
2. Choisissez un article en accès libre
Actualités de la route et des transports


12 janvier 2023 - (59215)

FAIT DIVERS, SOCIÉTÉ

Les routes de glace de l'Arctique menacées par le réchauffement

Le réchauffement climatique menace les ice roads (routes de glace) du Canada, explique notre confrère Le Figaro. Ces pistes gelées, dont l'épaisseur est d'au moins un mètre, s'étendent dans l'Arctique canadien sur environ 8 000 à 10 000 km. C'est-à-dire à environ 300 km au nord de la capitale des Territoires du Nord-Ouest (TNO), Yellowknife. Elles sont indispensables à la survie de l'économie minière du Grand Nord. L'industrie diamantaire des TNO exporte chaque année pour 2 milliards de dollars de pierres...

Les « camionneurs de l'extrême » qui acceptent le challenge de convoyer des marchandises de Yellowknife jusqu'à Gahcho Kué (site d'une mine de diamants importante) ou de ravitailler en essence et en alimentation les communautés du Grand Nord, empochent selon l'un d'eux 10 000 dollars par mois, soit plus de cinq fois le salaire minimum ! Le nombre de semaines pendant lesquelles ils se prêtent à cet exercice dangereux est réduit en conséquence : la durée de viabilité des routes de glace a déjà perdu 11 jours entre 1976 et 2017, précise notre confrère Le Figaro.

Le transport par camion reste beaucoup moins onéreux que le ravitaillement par avion. Et les alternatives pour le jour où les ice roads disparaîtront sont quasi néantes : construire des routes bitumées coûterait une fortune et serai rendue très compliquée par les rivières et les lacs immenses qui sont partout. - MF

Partager