logo

 

Laissez-nous votre email
pour recevoir notre newsletter :

285164


Fermer

logo
     Se connecter
     Se connecter

Actualités
de la route et des transports
Recevoir notre Newsletter
Articles en accès libre
1. Choisissez un n°
2. Puis un article
Actualités de la route et des transports


12 janvier 2024 - (61122)

FÉDÉRATIONS, POLITIQUE

« Les chargeurs doivent accepter des hausses de tarifs de fret adaptées aux hausses de nos coûts »

Dans les vœux qu'il a adressés à ses adhérents pour 2024, Alexis Gibergues, le président de l'OTRE (Organisation des transporteurs routiers européens) a souligné les différents aspects des difficultés économiques rencontrées pour les entreprises de transport routier qu'il représente, dont beaucoup sont des PME.

Le prix du carburant a certes reculé, mais entre les multiples hausses des coûts (salaires, tarifs des péages, véhicules, maintenance, assurances, transition écologique...) et la faible marge bénéficiaire que dégagent les transporteurs, le secteur est fortement fragilisé par le fait que les chargeurs sont « trop souvent réticents à revaloriser le prix du transport », constate Alexis Gibergues.

Le président de l'OTRE appelle donc les industriels à accepter une revalorisation équilibrée des opérations de transports, une juste application de l'indexation gazole en pied de facture et un strict respect des délais de règlement. « La lutte contre les prix abusivement bas et l'exécution des opérations de sous-traitance dans des conditions équilibrées, dans une juste redéfinition des chaines de valeur, seront les principaux combats de l'OTRE pour 2024 », prévient-il.

Il rappelle par ailleurs les autres propositions et demandes de son organisation de transporteurs : une ferme opposition à la mise en œuvre des Écotaxes régionales, un refus d'une quelconque mise en œuvre du déremboursement de la TICPE prévu par la loi climat et résilience pour les années à venir (le remboursement est garanti pour 2024) ou encore le renforcement des règles d'application de l'indexation énergie en pied de facture pour une meilleure répercussion de la hausse des coûts.

« L'OTRE souhaite un renforcement de la Loi visant à donner la primauté aux indicateurs du CNR dans le contrat de transport. À défaut d'indicateurs publiés par le CNR, il faut inscrire dans le contrat les modalités de calcul et d'application négociées de gré à gré entre les parties pour l'application de l'indexation gazole », précise Alexis Gibergues.

Indemnisations en cas dépassements des attentes chez les clients, tarification des opérations de déchargement et chargement, mais aussi du transport de palettes sont d'autres chevaux de bataille sur lesquels l'OTRE ne compte pas lâcher. Tout comme le renforcement des contrôles du cabotage ou l'instauration d'un permis professionnel blanc administratif, à l'autorité du préfet, pour un conducteur ayant un permis invalidé en raison de la perte totale de points, sous condition qu'aucun point n'ait été perdu pour une infraction grave.

Partager
Alexis Gibergues, le président de l'OTRE, a l'occasion des voeux 2024.

Alexis Gibergues, le président de l'OTRE, a l'occasion des voeux 2024.

Alexis Gibergues, le président de l'OTRE, a l'occasion des voeux 2024.

Alexis Gibergues, le président de l'OTRE, a l'occasion des voeux 2024.


 
Articles en accès libre
1. Sélectionnez un numéro
2. Choisissez un article en accès libre