logo

 

Laissez-nous votre email
pour recevoir notre newsletter :

284905


Fermer

logo
     Se connecter
     Se connecter

Actualités
de la route et des transports
Recevoir notre Newsletter
Articles en accès libre
1. Choisissez un n°
2. Puis un article
Actualités de la route et des transports


1 mars 2024 - (61384)

FAIT DIVERS, SOCIÉTÉ

Un routier roumain épinglé pour fraude à l'AdBlue, une arnaque pas si rare selon un contrôleur de la Dreal

Un chauffeur roumain a été intercepté par les gendarmes sur l'A64, au péage de Lestelle (Haute-Garonne). Il avait installé sur son camion un dispositif de fraude à l'AdBlue (trouvé à faible coût sur Internet).

De quoi économiser environ 3 000 euros par an et par véhicule, selon notre confrère actu.fr. Son prix en station est pourtant redescendu à 50 cts en station, alors qu'il était à quasi 1 euro au plus fort de la crise il y a deux ans. En neutralisant l'apport de ce liquide à base d'urée qui limite les émissions d'oxyde d'azote, il fait gagner de l'argent à son patron, mais devient très polluant : quand le système AdBlue est neutralisé, on n'a plus aucune capture des oxydes d'azote, donc on revient vingt ans en arrière (à la norme Euro 3, donc).

Un contrôleur de la Dreal nous fait remarquer que le gain vient de l'achat de l'AdBlue, mais aussi sur le coût des réparations entraînées par des pannes récurrentes (sondes, capteurs, colmatage de l'injecteur d'AdBlue, etc.). Selon lui, cette fraude n'est malheureusement pas si rare, car maintenant, il n'y a plus besoin du dispositif utilisé par ce Roumain : les transporteurs font de la reprogrammation informatique, très difficile à détecter, mais qui nécessite dans certains cas un renouvellement pour ne pas arriver en mode dégradé en termes de vitesse au bout d'un certain nombre de kilomètre ou d'un certain temps, selon les constructeurs.

« Des sites français qui ont pignon sur rue proposent en toute impunité des méthodes pour chaque véhicule sur le net : suppression AdBlue, suppression du filtre à particules, etc. », constate-t-il. A l'échelle européenne, la fraude est donc sous-estimée ! 

La « transformation d'un véhicule ayant pour effet de porter atteinte à un dispositif de maîtrise de la pollution » est un délit qui vaut à son auteur un PV pouvant aller jusqu'à 7 500 euros. - MF

Partager
 Etant privé de son dispositif AdBlue, ce camion roumain polluait beaucoup plus que la normale… (photo Gendarmerie de la Haute-Garonne)

Etant privé de son dispositif AdBlue, ce camion roumain polluait beaucoup plus que la normale… (photo Gendarmerie de la Haute-Garonne)
Un dispositif de fraude à l'AdBlue tel que celui déniché par les gendarmes (photo Gendarmerie de la Haute-Garonne)

Un dispositif de fraude à l'AdBlue tel que celui déniché par les gendarmes (photo Gendarmerie de la Haute-Garonne)

 Etant privé de son dispositif AdBlue, ce camion roumain polluait beaucoup plus que la normale… (photo Gendarmerie de la Haute-Garonne)

Etant privé de son dispositif AdBlue, ce camion roumain polluait beaucoup plus que la normale… (photo Gendarmerie de la Haute-Garonne)

Un dispositif de fraude à l'AdBlue tel que celui déniché par les gendarmes (photo Gendarmerie de la Haute-Garonne)

Un dispositif de fraude à l'AdBlue tel que celui déniché par les gendarmes (photo Gendarmerie de la Haute-Garonne)


 
Articles en accès libre
1. Sélectionnez un numéro
2. Choisissez un article en accès libre