logo

 

Laissez-nous votre email
pour recevoir notre newsletter :

 


Fermer

logo
     Se connecter
     Se connecter

Articles en accès libre
1. Choisissez un n° 2. Puis un article
Articles en accès libre
1. Sélectionnez un numéro
2. Choisissez un article en accès libre
Actualités de la route et des transports
Actualités de la route et des transports

Recevoir notre Newsletter

5 août 2022 - (58344)

ECONOMIE

L'aide à la pompe pourrait passer de 18 cts à 30 cts au 1er septembre

La prise en charge par l'Etat sur le litre de carburant pourrait passer de 18 cts à 30 cts au 1er septembre pour une durée de 2 mois (donc jusqu'au 1er novembre), si on en croit une déclaration de Bruno Le Maire, notre ministre de l'Économie, devant l'Assemblée nationale. Pour l'OTRE, il faudrait toutefois que cette remise soit maintenue a minima jusqu'au 31 décembre 2022 et qu'elle bénéficie pleinement et directement aux entreprises du secteur routier. « Cet effort supplémentaire nécessaire est vital pour les entreprises du secteur », affirme la fédération de transporteurs.

Ce qui est sûr, c'est que par décret, le dispositif d'aide exceptionnelle (remise de 15 centimes HT/18 centimes TTC) est prolongé jusqu'au 31 août 2022 alors qu'il était initialement prévu jusqu'au 31 juillet. Si elle passe à 30 cts au lieu de 18 cts au 1er septembre, il est prévu qu'elle redescende à 10 centimes en novembre et en décembre. Les modalités d'application de l'aide au-delà du 31 août restent encore à préciser par voie règlementaire courant août.

Parallèlement, TotalEnergies a annoncé la baisse, du 1er septembre au 1er novembre, du prix des carburants pétroliers vendus dans les stations Total/AS24 en France. Le pétrolier offre une remise de 20 cts au litre par rapport aux prix formés sur les cotations des marchés internationaux, puis de 10 cts au litre du 1er novembre au 31 décembre. Des remises qui s'ajoutent aux aides du gouvernement. - MF

Partager