logo

 

Laissez-nous votre email
pour recevoir notre newsletter :

 


Fermer

logo
     Se connecter
     Se connecter

Articles en accès libre
1. Choisissez un n° 2. Puis un article
Articles en accès libre
1. Sélectionnez un numéro
2. Choisissez un article en accès libre
Actualités de la route et des transports
Actualités de la route et des transports

Recevoir notre Newsletter

4 novembre 2022 - (58859)

FAIT DIVERS, SOCIÉTÉ

L'A79 sans péage est ouverte

L'A79, première autoroute payante sans barrières de péage de France, est officiellement ouverte entre la Saône-et-Loire et l'Allier (voir 58282). Depuis hier soir minuit, on peut circuler entre Digoin (Saône-et-Loire) et Montmarault (Allier) sans rencontrer de barrière de péage, alors que ce tronçon de 88 km de la RCEA, baptisé A79, est devenu payant.

C'est certes une autoroute dite « en flux libre », mais il n'empêche qu'il faut bien payer, et pour ça il y a plusieurs solutions : avec un badge de télépéage classique, quel qu'en soit le fournisseur, ou sur le site/appli de la nouvelle autoroute APRR, ou (si vous êtes un particulier) en enregistrant une fois pour toutes votre numéro d'immatriculation et vos coordonnées bancaires (la plaque d'immatriculation sera lue par des caméras et le montant prélevé sur votre compte), ou encore en réglant chaque passage sur l'une des 16 bornes construites sur les aires de service.

Le tarif varie en fonction de la catégorie du véhicule, mais aussi de son niveau d'émissions. Ce qui se traduit par des « tarifs inférieurs aux pratiques habituelles », sans qu'on arrive à savoir combien il en coûte exactement pour un poids lourd thermique, par exemple. Le montant est évalué par les portiques le long du parcours.

Si on oublie de payer, on a 72 heures pour régler. Faute de quoi une amende de 90 euros viendra s'ajouter au montant du péage, et même 375 euros sans règlement dans les 60 jours. L'exploitant ayant accès au fichier des plaques d'immatriculations européennes, c'est bien le propriétaire du véhicule qui sera redevable en cas de problème de paiement, et non le conducteur, précise notre confrère Le Progrès.

La prochaine autoroute de France en flux libre sera l'autoroute de Normandie entre Paris et Caen. L'échangeur de Boulay-Moselle (Lorraine), sur l'A4 (Sanef), n'était qu'un laboratoire expérimental. - MF

Partager