logo

 

Laissez-nous votre email
pour recevoir notre newsletter :

 


Fermer

logo
     Se connecter
     Se connecter

Actualités
de la route et des transports
Recevoir notre Newsletter
Articles en accès libre
1. Choisissez un n°
2. Puis un article
Articles en accès libre
1. Sélectionnez un numéro
2. Choisissez un article en accès libre
Actualités de la route et des transports


19 décembre 2022 - (59100)

CIRCULATION

« Peu de camions français bravent les interdictions de traverser les bourgs »

Dans son édition du 19/12, notre confrère Ouest France donne la parole à Jean-Christophe Limousin, délégué régional de la FNTR Pays-de-la-Loire, qui appelle à ne pas simplifier les propos tenus vis-à-vis des camions qui ne respecteraient pas les interdictions de traverser de nombreux bourgs. Selon lui, les camions en transit ne passent pas par les bourgs, et ceux qui le font malgré l'interdiction ne les traversent pas par plaisir, étant donné que « c'est souvent plus long en temps et coûteux en carburant, car il faut relancer le moteur en permanence ».

Il pense que même si l'autoroute est coûteuse, très peu de conducteurs français trichent, car rouler sur une autoroute à 80 km/h fait perdre moins de temps que traverser des bourgs. Il ne croit pas pour autant à la possibilité de voir un jour certaines portions d'autoroute devenir gratuites, alors que ça réduirait de beaucoup le flux de camions sur les départementales.

« L'État a fait le choix en 2005 de céder son réseau autoroutier à des acteurs privés. Regardez les résultats d'un groupe comme Vinci. Il repose sur une poule aux œufs d'or. Alors j'ai beaucoup de mal à croire qu'on puisse revenir en arrière, même sur des portions de voies. Cela va être compliqué ».

Il encourage la création de déviations pour éviter les bourgs, surtout quand les communes ont des zones d'activités et que les camions doivent circuler d'une commune à l'autre. - MF

Partager